B) Comment choisir un terrain?

A) Comment choisir son constructeur?
C) Les points à aborder avant de signer un CCMI

 

  terrain comment le choisir

Vous avez un véritable coup de cœur pour un terrain? N’agissez pas dans la précipitation. Avant de faire une proposition d’achat, il y a un certains points à vérifier :

1) Le terrain est-il constructible? C’est quand même un point important car si vous recherchez un terrain c’est bel est bien pour y construire votre maison.  Vous pouvez parfois être attirés par des prix alléchants mais il faut s’assurer que ces bas prix ne cachent pas quelque chose.

 

2) Le terrain est-il viabilisé? C’est à dire est-ce que les réseaux pour installer l’eau, l’électricité, le téléphone, le gaz sont déjà existants. Si ce n’est pas le cas prévoir un budget conséquent. ( ça peut aller jusqu’à 15 000€ selon les communes). Vérifiez également la distance de ces points de réseaux. Il faut savoir que plus ils sont éloignés de la limite de propriété, et plus la note sera salée.

 

3) Demandez au vendeur du terrain si une étude de sol à été réalisée. Sinon, il faudrait envisager d’en faire une. Connaître la nature et la portance du sol est nécessaire pour déterminer votre projet. S’il s’avère que votre sol est spécifique (argileux, rocheux,etc..) il faudra envisager une belle plus value (plusieurs milliers d’euros) du fait de travaux spécifiques (semelles plus larges, pieux, brise roche, rangs de parpaings supplémentaires, drain, etc….).

 

4) Procurez vous le PLU/POS à la Mairie de la ville où est situé le terrain. Dans ce document vous trouverez un grand nombre d’informations concernant les règles d’urbanisme:

  • distance à respecter par rapport à la rue ou aux voisins (limite de la propriété),
  • la hauteur maximale de l’habitation autorisée ,
  •  la longueur de façade et de pignon maximale autorisée,
  •  l’obligation de planter des arbres si vous en abattez,
  • le type de clôture autorisée ainsi que la hauteur maximale,
  • l’obligation d’avoir une place de parking sur son terrain, et plus encore…

 

5) le terrain est-il borné? Y’a t-il de la végétation à enlever (arbres, haie..) ?

 

6) Demandez si le terrain est localisé en zone protégé (ABF) ou en lotissement réglementé. Si tel est le cas, sachez qu’il y a beaucoup de restrictions et de critères à respecter qui peuvent gonfler le budget : type, couleur, et dimension des tuiles, couleur des menuiseries ou façades de votre maison, type de volets, dimension des fenêtres ( souvent plus haute que large), interdiction de mettre une cabane au fond du jardin, une cuve de récupération d’eau de pluie externe ou tout autres choses qui pourrait dénaturer l’environnement. Notre terrain est situé près d’un site historique (église, château, etc…), nous sommes donc en zone ABF.

 

CONFORT PERSONNEL

7) Pour finir, il y a les questions d’ordre personnel :

  • Y a t-il un collège ou lycée à proximité sinon il faudrait envisager que vos (futurs) enfants prennent le bus scolaire (s’il y en a)?
  • Existe t-il des commerces à proximité?
  • Votre commune est-elle desservie par les transports?
  • Faîtes attention également au vis à vis, ce n’est pas très agréable d’avoir des voisins qui ont une vue plongeante sur votre jardin, ou pire! sur l’intérieur de votre maison.
  • Calculer  la distance entre votre lieu de travail et votre terrain : Quel est le temps de trajet que vous êtes prêt à supporter?
  • Y a t-il des hôpitaux à proximité?
  • A combien s’élèvent les taxes? (aménagement, foncières…)

 

Tous ces éléments vous permettront de savoir si votre projet est réalisable sur ce terrain, de définir :

  • l’implantation et l’insertion dans l’environnement,
  • l’orientation,
  • le modèle de maison,
  • votre budget global en prenant en comptes les frais supplémentaires.

 

Petite anecdote : Nous avions visité un terrain qui était calme en week-end et bruyant en semaine (passage de voitures et de camions fréquents). Il était donc impossible de nous projeter avec un tel vacarme.


CONSEIL : N’hésitez pas à revenir à différents moments de la journée pour sonder les différents bruits de l’environnement.

 

A) Comment choisir son constructeur?
C) Les points à aborder avant de signer un CCMI

N'hésitez pas à Laisser un commentaire. Votre adresse email n'apparaîtra pas sur notre blog