17) Confortation technique

16) Dans l'attente du CCMI contresigné, de nouveau
18) 1er dépôt du permis de construire

confortation technique top duo

 

Cette réunion a lieu au centre technique. C’est l’étape avant L’OS* (autrement appelé MAP*) et c’est à ce moment que nous avons choisi la couleur de nos façades.

Le 7 octobre 2016, soit J-11 avant la réception du CCMI contresigné. Nous sommes reçus au centre technique pour faire le point sur notre dossier. Nous ne nous attendions pas à ce que le Technicien géomètre de TOP DUO modifie de lui-même notre projet suivi d’avenants qu’il établit pour correspondre aux exigences des ABF*. (Architecte des Bâtiments de France) :

 

* 1er AVENANT

  • Fourniture et pose de 3 rangs de parpaings supplémentaires pour correspondre à l’étude de sol . Le constructeur est en possession de notre étude de sol depuis janvier 2016 et nous avions insisté auprès de notre commerciale, par écrit, pour que tous les frais d’adaptation soient inclus dans le CCMI, elle nous avait soutenu que “tout est inclus”. MENSONGE!!

 

  • Remplacement de nos 2 châssis par 2 fenêtres, selon lui Les ABF n’accepterons pas l’esthétisme de notre façade.

 

* 2ème AVENANT « A NOTRE CHARGE »

  • Évacuation des terres excédentaires. En plus de celles déjà inclus dans le CCMI- La commerciale avait omis de préciser le cubage.

 

  • Dépose clôture de 5ml. À la place de 3ml prévu au CCMI sans raison.

 

  • Plus value pour l’abattage et dessouchage de 5 arbres. Sachant qu’il n’y a que 2 arbres à abattre et que ceux-ci sont déjà chiffrés dans le CCMI. Nous comprenons qu’il se fiche encore de nous!

 

Au regard des milliers d’euros d’avenants que Le Technicien géomètre TOP DUO vient d’établir, nous tentons de réduire la note en réclamant des moins value suite aux erreurs de notre commerciale : exposition défavorable (alors que notre habitation ne l’est pas) + 1 motorisation radio calculée sur une fenêtre qui n’existe pas.


Sur les plans, nous voyons apparaître un mur porteur d’une épaisseur de 20cm. Nous pouvons dire adieu à notre grande cuisine et pouvons déjà repenser l’aménagement. Heureusement que nous ne l’avions pas réservée!

 

Bref, tout cela en 7h de rendez-vous sans pause. D’ailleurs le Responsable du Centre Technique n’en croyait pas ses yeux. Il a demandé à ses collaborateurs ce qui n’allait pas. Notre commerciale qui était présente, a eu le culot de répondre que nous étions pointilleux. En gros c’est nous qui leur faisons perdre leur temps alors que nous étions en train de corriger toutes les erreurs de cette dernière (sur plan et notice descriptive complémentaire) et que le technicien modifiait le projet pour correspondre aux exigences des administrations. Si elle n’avait pas été aussi négligente, nous aurions gagné du temps. D »ailleurs nous faisons part de notre mécontentement et lui demandons d’assumer ces erreurs. 

Nous signalons au Responsable du Centre Technique que nous avons signé un CCMI à prix ferme et définitif et que nous n’avons pas à signer ces avenants. Celui-ci nous rétorque qu’ils sont obligés d’établir un avenant car si nous leur demandons d’effectuer les travaux sous 4 mois, nous ne pourrons pas dire que nous n’en connaissions pas le prix.

C’est COMPLETEMENT BIDON ! Toutes les prestations ont déjà été chiffrées sans unités, il se rattrape donc avec cet avenant « a la charge du maître d’ouvrage ». Vu la plus value, nous nous abstiendrons de leur demander d’effectuer les travaux de cet avenant « à notre charge ». Dans cette perte de temps, notre seul tort a été notre refus de signer ces avenants (près de 6 500€). Nous avons dû céder car ils nous ont clairement dit que si nous ne signons pas, nous risquons de ne pas recevoir le CCMI contresigné. BRAVO TOP DUO. Voilà comment ils fonctionnent! Ça marche au chantage maintenant. Signez sinon, vous n’aurez pas ci, pas ça. Nous en feront les frais une 2ème fois (voir plus loin).

 

Nous nous serions bien passé de cette étape.

 

Aussi, en fin de rendez-vous, le technicien géomètre nous tend un document dit “interne” afin que nous apposions nos signatures. Pressé par son Directeur, il nous dit qu’il n’est pas nécessaire de relire car ce document reprend tous les caractéristiques de notre projet. Il était hors de question que nous signons sans le lire, surtout maintenant que nous connaissons leurs pratiques. Nous nous sommes aperçu qu’il y avait des champs vides sur lesquels nous avons insisté pour qu’ils soient remplis, ainsi que des champs erronés que nous avons corrigé.

Notre commerciale s’étonne de nos connaissances dans le domaine et nous dis en plaisantant : “Vous pourriez intégrer la société”. Nous lui avons répondu cash : “NON, nous sommes beaucoup trop intègres pour pouvoir exercer vos métiers!”. Nous pouvions entendre les mouches voler. Elle ne s’attendait pas à une telle réponse.

 

De retour à la maison, nous constatons que ces avenants sont antidatés à la date de signature du 2nd CCMI soit le 28 juillet 2016. Nous le signalons immédiatement par LRAR et email au siège social et au Centre technique qui ne répondront pas à ce sujet.

 

 

  • O.S. : Ordre de Service                  * M.A.P : Mise Au Point technique        *ABF : Architecte des Bâtiments de France

 


CONSEIL : On ne vous le dira jamais assez, les dires des commerciaux n’ont aucune valeur. Exigez un écrit avec en-tête de la société et signature.

Lisez attentivement tous les documents qui vous sont transmis avant de signer.

Soyez vigilant également aux prestations comptabilisées en double, aux croix manquantes, aux double sens des formulations.

Exigez un descriptif de vos options avec le montant pour pouvoir éventuellement demander une moins value au prix réel facturé.

 

16) Dans l'attente du CCMI contresigné, de nouveau
18) 1er dépôt du permis de construire

N'hésitez pas à Laisser un commentaire. Votre adresse email n'apparaîtra pas sur notre blog