Témoignage n°4 – Sandrine et Daniel

Témoignage n°3 - Sylvain De Grandis
Témoignage n°5 - Mr et Mme B.

Sandrine et Daniel
SOUTENEZ LES VICTIMES DE AST Groupe EN SIGNANT LA PÉTITION EN LIGNE!  Merci

Nom ou Pseudo :

Constructeur :

Département :

Signature du CCMI :

Date de livraison contractuelle :

Date réelle de livraison :

Problèmes rencontrés : 

      

Sandrine et Daniel

    TOP DUO Ast groupe

    70

     13 décembre 2016

 

29 août 2018 

 

Pas encore réceptionné

 

  • Problème de gestion administrative et de communication,
  • délais non respectés, 
  • infiltration d’eau par la toiture,
  • problème de construction en partie liés au non suivi du plan,
  • stockage d’équipement dans l’humidité pendant plusieurs mois,
  • équipements prévus au CCMI manquants,
  • placo non vissé, moisissure,
  • nombreuses autres malfaçons à découvrir plus bas dans l’article….

 

 

Cet article avait été supprimé par une tierce personne sans qu’aucune raison ne nous soit donnée.

Les photos et vidéos  illustrant les  propos de Sandrine et Daniel démontrent à quel point leur témoignage est poignant de vérité.

CONSTRUCTION D’UNE MAISON AVEC

AST TOP DUO A MARNAY (70)

DE 2016 à  201 ?

 

Maison Sandrine et Daniel AST groupe

 

 

En décembre 2016, Nous avons souhaité confier notre projet de construction de maison à un constructeur, TOP DUO du groupe AST, dans le but d’être tout  à  fait tranquilles et totalement sereins pendant les travaux et même au-delà .

 

TOP DUO qui aurait du  être le garant de cette tranquillité et de cette sérénité tant souhaité à  fait de notre rêve un cauchemar et du projet d’une vie un véritable chemin de croix.

 

Après plus de deux ans de galères diverses dont nous ne sommes malheureusement pas au bout, force est de constater que nous avons eu tout faut. Et nous regrettons très amèrement ce choix qui nous pourri la vie au quotidien.

 

Ce qui suit en est un résumé!

 

 

PROBLEMES RENCONTRES :

 

  1. Délais de dépôt du permis de construire : CCMI signé le 13/12/2016 suivi de la signature des plans  » bon pour dessins  » le 01/02/2017 à  l’agence TOP DUO de BESANCON. Permis déposé le 31/03/2017, soit 2 mois après signature (au lieu des 15 jours promis. ). Retour du permis incomplet le 06/04/2017 et demande de pièces complémentaires manquantes : Second dépôt du permis complété le 26/04/2017, soit 3 semaines après. Et quasiment 3 mois après la signature des plans ! L’aventure commençait déjà  bien.

 

  1. Délais d’ouverture de chantier : Permis accordé le 09/05/2017, déclaration d’ouverture de chantier le 29/09/2017, soit quasiment 5 mois après, au lieu de 1 mois prévu au contrat (après réalisation des clauses suspensives) !

 

  1. Hauteur du vide sanitaire : 2 rangs de parpaings prévus au contrat (soit environ 50 à  60 cm). 5 rangs réalisés (soit plus d’un mètre). La maison se retrouve ainsi surélevée d’1,25 m par rapport au terrain naturel.

Maison TOP DUO ASt groupe Sandrine et Daniel

  1. Changement de modèle de porte d’entrée : 21/11/2017 Nous recevons un courrier nous informant que le modèle de la porte d’entrée que nous avons choisi pendant la réunion d’ordre de service du 26/06/2017 sera remplacé par un autre modèle, d’autorité, sans nous demander notre avis !

 

  1. Erreur du bureau d’études : 02/02/2018 impossible, pour les charpentiers, de poser la charpente à  un pan prévue au CCMI pour motif que le bureau d’études a fait une erreur au niveau de la pente de toit. Le conducteur de travaux nous propose par téléphone de monter 4 rangs de parpaings supplémentaires afin de pouvoir poser la charpente. Refus catégorique, nous n’avons pas demandé une usine ! Il nous propose alors de passer la charpente de 1 à  2 pans, nous acceptons. Signature du plan modifié le 15/02/2018. Après 4 mois pour réaliser la maçonnerie, encore 15 jours de perdus.

 

  1. Pose de la nouvelle charpente impossible : 15/03/2018 les charpentiers sont surpris de percer dans des parpaings creux et vides en lieu et place d’un chainage en béton armé pour fixer la charpente. Et pour cause, le chainage n’a pas été réalisé à  la bonne hauteur, il est 30cm trop bas ! Ca continue.

 

  1. Chainage bricolé : 19/03/2018 intervention des maçons. La solution retenue par AST TOP DUO (la moins couteuse pour eux) est de découper les parpaings sur la moitié de leur largeur pour y loger un chainage métallique, coffrer et couler du béton et ce, sur toute la longueur de la maison des deux côtés. Nous nous retrouverons donc avec une charpente fixée sur un demi chainage bricolé de 7 à  8 cm de large au lieu de 20cm, absolument pas conforme, et dont on peut légitimement douter de la solidité dans une région où il peut tomber ponctuellement jusqu’ à  45cm de neige ! La logique, le bon sens et surtout la conscience professionnelle auraient voulu que les murs au-dessus du niveau du chainage manquant soient déposés et qu’un vrai chainage horizontal conforme au DTU s’y référant soit réalisé dans les règles de l’art ! Mais encore faudrait-il en avoir de la logique, du bon sens et surtout de la conscience professionnelle.

 

  1. Arrêt des travaux de toiture : 28/03/2018 Après la pose de la charpente livrée dans la rue quelques jours plus tôt, arrêt des travaux car les tôles de couverture BACACIER n’ont pas été livrées.

 

 

  1. Erreur de commande des tôles de couverture : 10/04/2018 Les tôles BACACIER livrées sont celles pour la charpente mono pans initialement prévue avant modification. Idem pour les tôles faitières. ET il manque le conduit de cheminée ainsi que la souche. Le sort s’acharne !

 

  1. Problèmes de pose de baie vitrée, fenêtres et porte fenêtre : 17/04/2018 Pose impossible d’une baie vitrée de 240cm, d’une porte fenêtre de 120, le tout dans le séjour, et des fenêtres des deux salles de bain. En cause les tablettes de maçonnerie qui ne sont pas aux bonnes dimensions. Les maçons devront encore revenir !

 

  1. Eléments de toiture manquant : 26/04/2018 Livraison des tôles faitières et pose dans la foulée par les charpentiers, mais il manque les pièces de finition de côtés . et toujours le conduit de cheminée.

 

  1. Arrêt de chantier par manque de matériel : 21/05/2018 Après avoir posé la moitié du placo mural et à  peu près autant de plafond, le plaquiste repart. il n’y a plus plaques de placo sur le chantier. Erreur de quantité à  la commande placo et laine de verre. Incroyable et déconcertant !

 

  1. Laine de verre posée à  l’envers : 40 cm de laine de verre déroulée en 2 couches de 20 cm. La première couche pare vapeur coté plafond, normal, la deuxième couche posée pare vapeur coté toiture. non conforme aux préconisations du fabricant ISOVER contrairement à  ce que prétend le conducteur de travaux à  qui nous l’avons fait remarquer ! Une fois de plus, il est prêt à  nous raconter n’importe quoi et essaye de nous enfumer plutôt que de reconnaitre le problème et de le résoudre !!! Problème qui peut générer des soucis de condensation comme nous le dira l’expert plus tard.

 

 

  1. Erreur de socle de cheminée : 01/06/2018 Intervention des charpentiers pour pose de la cheminée. Le socle de la cheminée n’est pas le bon et n’est pas adaptable. De plus les charpentier n’ont pas la clé du chantier et ne peuvent donc pas entrer. Les pièces de bout de faitières sont toujours absentes.

 

  1. Problème de plan de cuisine : 02/06/2018 Intervention de l’électricien, mais il n’a pas les plans modificatifs de cuisine que j’ai pourtant transmis par Mail à  AST plusieurs semaines avant. Je lui fais une copie.

 

  1. Gaine électrique non conforme : 02/06/2018 Contacté pour réaliser le dossier de raccordement électrique de la maison, ENEDIS refuse de procéder à  l’installation et même à  finaliser le dossier. La gaine électrique passant dans le vide sanitaire jusqu’au compteur n’est pas règlementairement conforme aux normes de sécurité. C’est une gaine rouge classique alors que ce devrait être une gaine ICTA noire à  liseré gris non propagatrice de flamme. Nous demandons le remplacement de la gaine à  AST par Mail le jour même !

 

  1. Arrêt de chantier abusif : 06/06/2018 Lettre recommandée avec accusé de réception d’AST pour nous signifier l’arrêt du chantier pour non-paiement de la facture de mise hors d’eau hors d’air. Nous avons payé par virement bancaire le 05/06/2018 justificatif à  l’appui, malgré le fait que la mise hors d’eau n’est pas terminée puisque les bouts de côtés de faitières ne sont toujours pas posés !

 

  1. Problème d’emplacement du conduit de cheminée : 22/06/2018 Le conduit de cheminée posé arrive dans le séjour à  1,5 mètre de la cloison qu’il devrait normalement longer. Nous demandons à  ce qu’il soit déplacé et disposé conformément au plan.

 

  

 

  1. Relances : 8 relances en 3 mois nécessaires par Mails et téléphone afin d’obtenir enfin le remplacement de la gaine électrique pour le raccordement ENEDIS. Première demande le 02/06/2018. Pour 5 mètres de gaine remplacés en 30 minutes le 01/09/2018.

 

  1. Inondation de la maison : 29/08/2018 Appel de l’électricien qui travaille sur le chantier, suite à  un orage la maison est inondée par des infiltrations en toiture. De l’eau coule dans 2 chambres, le dressing et les 2 salles de bain. Nous prenons photos et vidéos. Constat par le conducteur de travaux à  l’intérieur. Je monte sur le toit avec l’électricien, le conducteur de travaux refuse de monter, il a le vertige sur la seconde marche de l’échelle !!! Réunion de chantier en urgence prévue le 31/08/2018.

 

  1. Erreur de coloris de la faïence de salle de bain : 31/08/2018 A l’ occasion de la réunion de chantier nous nous apercevons qu’une partie de la faïence de salle de bain n’est pas du coloris choisi à  la réunion d’ordre de service. Nous demandons à  ce le coloris choisi soit respecté. Problème, le produit est déréférencé chez le fournisseur ! Impossible de l’obtenir. Nous proposons alors de fournir nous-même la faïence, à  nos frais puisqu’aucun avenant ne sera réalisé, pour que le carreleur la pose. Proposition acceptée par AST et inscrite au procès-verbal de la réunion.

 

  1. Rafistolage et bricolage de la toiture : 21/09/2018 Intervention des charpentiers pour reprise des malfaçons de la toiture. Pose d’une tôle galva en guise de closoir à  l’aide de rivets et de silicone sur 2 mètres de long au centre pour toute réparation. Pas de pose des 2 descentes d’eau pluviale supplémentaires demandées et prévues au procès-verbal de la réunion de chantier du 31/08/2018 et pour lesquelles le terrassier a installé 2 regards béton au sol. Aucun doute que ce bricolage ne règlera pas le problème et n’empêchera pas les infiltrations de se reproduire !

 

  1. Rendez-vous manqué, porte fermée : 28/09/2018 La société SOCATER se présente sur le chantier pour procéder au raccordement électrique et à  l’installation du compteur. La porte d’entrée, ou du garage, qui devait être ouverte par le conducteur de travaux, conformément à  demande par Mail en date du 17/09/2018, est fermée ! aucun accès pour faire les travaux ! Le conducteur de travaux m’assure par téléphone qu’il est venu ouvrir le matin même . et refuse de revenir. Faute de pouvoir entrer, Les agents de SOCATER repartent sans avoir rien installé. Il faudra reprendre RDV.

 

  1. Problème oublié le chantier continue : 08/10/2018 Malgré nos relances des 24 et 25/09/2018 par téléphone au siège d’AST ainsi qu’au directeur technique du centre de DIJON par Mail, le problème de malfaçon de la toiture semble oublié, à  défaut d’être résolu, tout comme la pose des 2 descentes d’eau pluviales supplémentaires inscrites au PV du 31/08/2018. Pour preuve, le plaquiste intervient pour changer les plaques et la laine de verre mouillée. Remplacement très partiel et insuffisant car non conforme au PV pour ce qui est du placo. quant à  la laine de verre, posée dans les combles perdus très difficiles d’accès et vu le travail fait sur le placo, on peut raisonnablement douter qu’elle ait bien été totalement remplacée.  ! Mais pas grave vu qu’aux prochaines pluies tout sera à  nouveau trempé !!! Affligeant. Désespérant !

 

  1. Pas d’eau pour les enduits : 19/10/2018 Intervention de l’artisan pour effectuer les bandes à  joints de placo et les enduits. Il repart après avoir cherché le compteur d’eau sans succès (impossible à  trouver tout seul). Le conducteur de travaux, toujours aussi efficace et professionnel, n’a pas jugé utile de lui en indiquer l’emplacement. Pas d’eau, pas d’enduit ! Le malheureux reviendra le 23/10/2018 avec des bidons d’eau, car on ne lui a toujours pas expliqué ou se trouve le compteur.

 

  1. Des promesses, encore des promesses : 25/10/2018 Visite du chantier car l’artisan des bandes à  placo est présent. Nous remarquons que les promesses de remplacement de l’intégralité des plaques touchées par les infiltrations n’ont pas été tenues. Ces engagements ont pourtant été pris, une première fois, en réunion le 31/08/2018 et consignés au PV et reformulés verbalement le 12/10/2018 par le conducteur de travaux à  l’occasion d’une entrevue sur le chantier. Malgré des engagements par écrit, AST fait volteface et juge qu’il n’y a pas lieu de les honorer ! C’est ce que le conducteur de travaux annonce sèchement à  mon épouse par téléphone et il l’invite à  contacter sa hiérarchie si nous ne sommes pas satisfaits ! Hiérarchie sourde et muette comme nous le verrons plus tard.

 

  1. Attente et proposition : 17/11/2018 Réunion improvisée avec le conducteur de travaux pour définir la suite des travaux. Il nous dit qu’on attend, depuis plusieurs mois, l’autorisation du constructeur de la charpente et ses plans pour pouvoir la modifier afin d’y intégrer une gouttière encastrée. Nous apprendrons plus tard que le constructeur de charpente, POBI CHARPENTE, a été racheté par AST en 2009 et fait donc partie du groupe. notre chantier est donc encore en retard à  cause du groupe AST et non d’un sous-traitant à  qui ils voudraient faire porter le chapeau depuis plus d’un mois en prétextant l’attente d’un devis ! Devant l’accumulation de retards, le conducteur de travaux nous propose même de nous livrer la maison sans l’enduit de façade, afin surtout je pense de limiter les frais de pénalité de retard qu’AST nous doit depuis le 29/08/2018 jour de la livraison contractuelle. Nous refusons catégoriquement bien évidement ! Il nous demande alors de confirmer notre refus par écrit à  sa hiérarchie. pour le  » couvrir  » ! Il ne doute de rien, on croit rêver !

 

  1. Nouvelles infiltrations : 01/12/2018 Visite au carreleur sur le chantier. Nous constatons de nouvelles infiltrations, des moisissures et pourritures sur les plaques de placo dans les 2 chambres, les 2 salles de bain et le dressing, au plafond, sur les murs et des champignons en partie basse. Encore une petite  » aléa de chantier  » comme sait si bien nous le dire le conducteur de travaux à  chaque nouveau problème. Il a beaucoup d’humour, et c’est sa formule préférée !

 

 

 

 

  1. Mise en demeure : 10/12/2018 Face à  l’inaction récurrente et au laxisme dont fait preuve AST TOP DUO depuis le constat des malfaçons de la toiture le 31/08/2018 et vu l’aggravation de la situation, nous envoyons une lettre recommandée avec accusé de réception avec mise en demeure de régler les problèmes à  la direction d’AST GROUPE à  DECINES CHARPIEU.

 

  1. Prise de contact avec l’assurance parfait achèvement, garantie de livraison : 11/12/2018 Envois d’une copie du courrier de mise en demeure par Mail à  la compagnie d’assurance garante du parfait achèvement et de la livraison. Réponse : le constructeur n’étant pas défaillant, la garantie ne s’applique pas ! toutefois on nous dit qu’un courrier de mise en demeure sous 15 jours sera quand même envoyé à  AST GOUPE par la compagnie d’assurance.

 

  1. Relance par Mail : 20/12/2018 Devant le silence d’AST GROUPE et sans aucune réponse à  l’issue du délai de 8 jours notifié dans le courrier de mise en demeure, Nous relançons par Mail la direction d’AST GROUPE ainsi que le directeur de leur centre technique à  DIJON.

 

  1. Salle de bain sans lavabo : 09/01/2019 Lors d’une visite sur le chantier pendant l’intervention du plombier, celui-ci nous indique qu’il n’y a pas de lavabo de prévu dans notre salle de bain , son contrat d’installation ne le prévoit pas ! Nous restons dubitatifs. Nous contrôlons notre CCMI et constatons que la fourniture d’un lavabo avec mitigeur, vidange et raccordement est bien inscrite noir sur blanc !!! Mail au conducteur de travaux le 10/01/2019 pour lui intimer bien relire le CCMI, de le respecter et donc de faire poser le lavabo prévu ! Aucune réponse de sa part.

 

  1.  » Il faut chauffer la maison «  : 14/01/2019 Nous retrouvons l’électricien sur le chantier. Il s’inquiète de l’ampleur des dégradations et se demande si, en l’état, il doit continuer et terminer son travail. Il  appelle le conducteur de travaux qui lui dit de terminer son installation et lui demande de nous contacter pour que fassions alimenter la maison en électricité afin de pouvoir allumer le chauffage et  » sécher la maison « . sachant que les infiltrations continuent vu que la toiture n’est toujours pas étanche ! De plus la PAC n’est pas installée. mais notre conducteur de travaux semble l’ignorer totalement ! Enorme !!!

 

Pac non installé construction TOP DUO ast groupe

 

  1. Installation de la PAC différée : 21/01/2019 Le plombier commence l’installation de la PAC. mais ne la terminera pas ! Il ne veut pas fixer le groupe extérieur tant que l’enduit de façade n’aura pas été réalisé pour éviter tout problème. Il nous signale également que de l’eau d’infiltration tombe sur la PAC dans le garage. Nous lui demandons de le préciser au conducteur de travaux.

 

Pac et inondation AST groupe

  35. RTL et Julien COURBET : 25/01/2018 Je participe à  l’émission de Julien COURBET  » ça peut vous arriver  » en direct sur RTL pour médiatiser notre mésaventure et lui demander de l’aide. Bizarrement, aucun responsable d’AST GROUPE ne souhaite répondre à  cette confrontation. J’expose les faits puis l’équipe de l’émission travaille hors antenne sur notre dossier.

 

1ère partie

  • Ecoutez à 1mn15,

  • à 33 mn,

  • à 49mn.


Julien Courbet – Emission « ca peut vous arriver » du

25 janvier 2019– RTL        

 

    36. Demande d’expertise : 28/01/2019 Nous contactons un expert pour demander conseil et programmer une étude de notre chantier sur recommandation de l’avocate de l’émission de Julien COURBET.

 

  1. RTL et Julien COURBET, acte 2 : 30/01/2019 Nouvelle participation à  l’émission de Julien COURBET en direct sur RTL. A nouveau aucun interlocuteur du coté d’AST ne veut prendre la parole en direct. Julien COURBET annonce qu’il a joint le directeur du service juridique d’AST GROUPE hors antenne et que ce monsieur, qui prend notre dossier très à  coeur, s’est engagé à  ce que la charpente soit réparée dans la semaine (nous sommes déjà  mercredi. ) et que la maison sera livrée au mois de Mars. Au vu de nos 2 ans d’expérience du fonctionnement d’AST TOP DUO, un gros doute nous envahi !

 

2ème partie

  • Ecoutez à 44 mn 33,

  • à 45 mn 10,

Julien Courbet – Emission « ca peut vous arriver » du

30 janvier 2019– RTL                  

 

  1. ça bouge : 30/01/2019 Moins d’une heure après mon passage sur RTL, je reçois un appel du charpentier. Le conducteur de travaux vient de l’appeler pour lui demander d’intervenir pour réparer la charpente en urgence. Bizarrement, après 5 mois d’inaction, ça devient subitement urgent ! Le problème, c’est que le charpentier n’a toujours pas de plans de modification comme demandé au fabricant POBI du groupe AST. Il n’en aura aucun, le conducteur de travaux lui dit de se  » débrouiller  » ! 5 mois de soi-disant attente de plans pour en arriver à  ça !

 

  1. Réveil d’AST ? : 01/02/2019 Un responsable du centre technique de DIJON nous appelle pour nous informer de la reprise des malfaçons de la toiture la semaine suivante. Nous l’informons que nous avons mandaté un expert qui va leur adresser une convocation pour l’expertise.

 

  1. Miracle.  : 02/02/2019 La direction d’AST répond à  ma lettre recommandée du 10/12/2018 par lettre recommandée avec accusé de réception datée du 01/02/2019 ! Après presque 2 mois et le jour même o๠j’évoque avoir mandaté un expert, AST GROUPE nous écrit pour nous dire, je cite :  » Le conducteur de travaux n’a pas été en mesure de faire intervenir en urgence les sous-traitants concernés pour des questions de mise en cause mutuelle de nos divers intervenants, avec un partage des responsabilités. Ces problèmes sont à  présent réglés et nous avons lancé les modifications nécessaires de la couverture, qui seront réalisé dès que la situation météo sera plus favorable (cette semaine n’a pas pu le permettre). D’autre part et afin de vous rassurer totalement, nous avons prévu de missionner un expert qui sera chargé de contrôler la bonne mise en oeuvre des travaux.  « . INFO OU INTOX ?? AST GROUPE charge à  nouveau la responsabilité de ses sous-traitants alors que le problème vient depuis le début de POBI CHARPENTE, membre du groupe AST, qui d’une part, a fabriqué une charpente sans gouttière encastrée, et d’autre part n’a pas fourni de plan de modification au charpentier pour la reprise de cette charpente depuis 5 mois ! REVOLTANT !

 

  1. Les portes : 12/02/2019 Depuis la réalisation du cloisonnement, et malgré les infiltrations du 29/08/2018, les 8 portes intérieures sont toujours stockées dans le garage contre le mur qui prend l’eau sans que leur état n’inquiète le moins du monde le conducteur de travaux. Bientôt 6 mois appuyées contre un mur trempé et sous une charpente qui prend l’eau, à  se dégrader progressivement sans que rien ne bouge… Normal…

 

 

  1. Expertise : 12/02/2019 Expertise des dégàts en présence du conducteur de travaux, de son responsable, du charpentier et de nous-même. Le responsable de chez AST tente de nous expliquer que les moisissures et pourritures sont normales dans une maison en chantier à  cette saison. Et pour étayer ses dires, nous montre même des photos d’un autre chantier d’AST moisi aussi. ça commence fort ! Apparemment donc, 5 pièces moisies c’est normal, mais uniquement chez AST TOP DUO car IL est heureusement et immédiatement discrédité par l’expert ! Il est convenu pendant la réunion et sur demande de l’expert, qu’une étude de charpente réalisée par un spécialiste (expert en charpentes bois acier) est souhaitable afin que tous les problèmes soient clairement identifiés, étanchéité et surtout fixation de la structure, et que les travaux de reprise soient effectués dans les règles de l’art en suivant les préconisations de cet expert spécialiste. Le responsable du groupe AST TOP DUO en convient et s’engage à  faire le nécessaire auprès de sa direction.

 

  1. Stockage : De plus, la cuisine intégrée commandée chez DARTY attend, dans un entrepôt, d’être livrée depuis septembre 2018 (la date de remise des clés contractuelle étant fixée au 29/08/2018). Nous ne pouvons pas la réceptionner faute de place pour la stocker jusqu’au jour ou DARTY nous imposera de la récupérer. Ce jour-là  nous serons contraint de louer un garde meuble en attendant la fin de notre chantier et la remise des clés. Idem pour la faïence de la seconde SDB, stockée chez notre fournisseur mais jusqu’à  quand ?

 

  1. Alerte : 22/02/2019. Après 10 jours sans nouvelle d’AST, nous décidons de commencer à alerter les institutions de notre situation par tous les moyens à notre disposition : téléphone, mail, courriers. En premier lieu monsieur Emmanuel MACRON, président de la république. Puis le 07/03/2019 le maire de MARNAY notre commune, le 08/03/2019 la députée de notre circonscription, le 12/03/2019 le ministre du logement, le ministre de la cohésion sociale et des territoires, le président du conseil régional de bourgogne Franche-Comté, le président du conseil général de Haute Saône, la DDCPP de Haute Saône, et le 03/04/2019 la DDCPP du Rhône.

 

    45. Relance par Mail : 25/02/2019 Demande avec insistance auprès du conducteur de travaux principal de la date de RDV pour  l’étude de charpente par l’expert spécialisé Bois Acier préconisé par notre expert. Je souhaite absolument y assister !

 

    46. A faire ou à  reprendre au 27/02/2019 :

  • Trappe d’accès au vide sanitaire manquante.

  • Seuil de la porte du garage entièrement fissuré.

  •  
  • Seuil de la porte d’entrée 5 cm sous le niveau de la porte.

  • Bande à  joints, sur la cloison du garage, manquantes.

  • Placo de la cloison du garage non fixé en partie haute.

  • Cheminée pas de niveau.

  • Souche de VMC manquante.

  • Tirefonds de fixation BACACIER manquants sur le toit.

  • Les 4 boites à  eau d’eau pluviale manquantes.

Boîtes à eaux pluviales manquantesDescentes pluviales TOP DUO AST groupe
  • Lavabo de salle de bain manquant.

  • 8 Portes intérieures mouillées stockées dans le garage.

  • Crépi de façade non réalisé.

  • Ventilations de fenêtres manquantes.

  • Une tablette de fenêtre béton cassée.

  • Nombreux caches prises manquants.

  • Groupe extérieur PAC non installé.

  • Remplacement du placo mouillé et moisi.

  • Remplacement de la laine de verre mouillée.

  • Reprise de la laine de verre posée à  l’envers dans les combles.

  • Réfection des bandes du placo mouillé.

  • Reprise des malfaçons de la toiture.

  • 2 descentes d’eau pluviales supplémentaires non installées.

  • Reprise des gouttières.

  • Installation du carillon de l’entrée.

 

      47. Nouvelle attente.  : 28/02/2019 Nous sommes à  ce jour dans l’attente d’une prise de contact pour la seconde expertise. Il n’y a pas eu de travaux sur le chantier depuis le 21/01/2019. Encore un mois de perdu qui nous éloigne d’autant de la livraison dont on nous avait dit, après 5 mois de retard, qu’elle serait pour Mars. Mais de quelle année ??

 

 

      48. Mauvaise surprise… : 15/03/2019 Nous apprenons, incrédules, mais de source sure de la bouche de notre expert, qu’une expertise demandée par AST a eu lieu sur notre chantier début février en présence du directeur du centre technique de DIJON et sans que nous en soyons informés bien entendu. J’avais pourtant bien insisté à deux reprises pour être impérativement présent. L’expert missionné par AST a pris contact avec le nôtre, je récupère donc ses coordonnées !

 

     49.  Appel à l’expert d’AST : 18/03/2019 prise de contact avec l’expert d’AST. Il me donne la date de son intervention sur notre chantier ainsi que le jour de l’envoie de son rapport complet à AST : Le 08/02/2019 pour l’expertise soit 4 jours avant la venue de notre expert et le 11/02/2019 pour l’envoie du rapport soit la veille de celui-ci… Et pas un mot la dessus le 12/02/2019. Là on bat des records d’hypocrisie ! Notre confiance en AST qui était déjà en soins palliatifs depuis des mois reçoit donc ce jour le coup de grâce et entre au jardin du souvenir pour toujours et à jamais… Amen !

 

    50. Mise au point : 18/03/2019 Devant un tel mépris, j’envoie un courrier accompagné du rapport de notre expert en LRAR au siège d’AST pour me plaindre de leur comportement, les mettre face à leur manque récurent de responsabilité et demander le rapport de leur expert. J’écris également un mail au conducteur principal de travaux pour faire la même demande et joindre aussi une copie du rapport d’expertise du 12/02/2019. Je profite de ce courrier pour les mettre en demeure d’intervenir rapidement afin de reprendre toutes les malfaçons, terminer le chantier et nous livrer dans les plus brefs délais.

 

   51. Réponse sans rapport… : 19/03/2019 Réponse du conducteur principal à mon mail de la veille mais aucune trace du rapport de l’expertise du 08/02/2019 que j’ai déjà demandé…Je réitère ma demande une seconde fois par la même voie.

 

   52. Demande de paiement des pénalités de retard dues : 28/03/2019. Par LRAR, je demande à AST Groupe le paiement des pénalités de retard de livraison dues contractuellement à ce jour, comme la loi me l’autorise, soit 211 jours de retard.

 

    53. Contact BATIROC : 29/03/2019 N’ayant toujours aucune réponse quant à la reprise de la toiture après 7 mois, je décide de me renseigner et me documenter seul auprès de professionnels compétents. Je contacte donc le responsable régional de la société BATIROC, dont j’ai depuis peu les coordonnées, pour lui demander conseils et documentation précise concernant notre type de toiture.

 

   54. Répression des fraudes : 01/04/2019 Suite à mes divers courriers à toutes les institutions concernées de France et de Navarre, un inspecteur de la DGCCRF me contacte par mail pour m’informer qu’il est en charge de notre dossier et qu’il a déjà pris contact avec le siège d’AST groupe pour demander des explications. Il me demande des précisions que je lui apporte par retour de mail.

 

  55. Réponse de BATIROC : 02/04/2019 Très professionnellement, le responsable régional de BATIROC me transmet par mail les documents demandés, les schémas des chéneaux caissons encastrés préconisés pour l’évacuation des eaux pluviales ainsi que de nombreux et précieux conseils de mise en œuvre. Je sais enfin COMMENT et AVEC QUOI doit être installée notre toiture DANS LES REGLES DE L’ART ! On ne me roulera plus dans la farine !

 

  56. Refus de payer : 03/04/2019. Par LRAR nous recevons la réponse d’AST Groupe à ma demande de paiement des pénalités de retard du 28/03/2019 : un refus ! Motif prétexté ?  Je cite : « Aux termes de l’article R.231-14 du Code de la construction et de l’habitation, le calcul des pénalités de retard ne peut être fait qu’à compter de la date de livraison effective de votre construction.» Interprétation de la loi très arrangeante pour AST Groupe mais totalement fausse ! Nouvelle tentative d’enfumage, une de plus, je ressemble à une saucisse de MORTEAU ??

 

  57. Troisième relance… : 03/04/2019. Suite à deux demandes restées sans réponse, je relance par mail une troisième fois le conducteur principal afin d’obtenir enfin ce fameux rapport de l’expertise du 08/02/2019. J’ajoute en PJ toute la documentation technique préconisée par BATIROC pour la mise en œuvre des tôles de couverture BATIREGUL T qui composent notre toiture. J’exige le respect de la conformité aux documents techniques BATIROC lors de la reprise de notre toiture.

 

  58. Seconde demande de paiement des pénalités de retard dues : 04/04/2019. Suite au refus d’AST Groupe de nous payer les pénalités de retard de livraison contractuellement dues, j’adresse cette fois par LRAR à son garant de livraison à prix et délai convenu et parfait achèvement la même demande de paiement après 218 jours de retard.

 

  59. Réponse du Président du CD70 : 05/04/2019. Monsieur le président du CD70 nous transmet un courrier pour nous informer qu’il a envoyé une lettre à Alain TUR, président d’AST Groupe, pour appeler son attention à notre situation. Merci monsieur le président pour votre soutien actif !

 

 60. Le rapport arrive : 06/04/2019. Grosse surprise, le rapport d’expertise demandé à 3 reprises depuis le 19/03/2019 nous parvient enfin par LRAR dont une copie a été envoyée à l’inspecteur de la DGCCRF 69 suite à son appel au siège d’AST Groupe… ! Merci monsieur l’inspecteur ! Dans cette lettre il est aussi fait état d’un « rendez-vous convenu avec l’entreprise chargée de la toiture cette semaine sur le lieu de votre construction et à l’issue de laquelle la date définitive de son intervention sera arrêtée ». En réalité, le rendez-vous devait avoir lieu le 05/04/2019 à 08h00…mais comme aucun représentant d’AST ne s’est présenté, le responsable de l’entreprise de couverture est reparti après avoir attendu 40 minutes en ma compagnie, pour rien, et sans explication ! Un grand bravo pour le respect et le savoir-vivre dont a fait preuve le membre du personnel d’AST qui devait assister à ce rendez-vous. Et pour nous, encore un engagement non tenu de plus de la part d’AST Groupe !

 

  61. Coaching… : 17/04/2019. Par mail, la directrice technique d’AST Groupe nous annonce que le conducteur de travaux principal qui traitait notre dossier depuis environs 6 mois est remplacé…Nous allons donc connaitre un quatrième conducteur de travaux principal en moins d’un an. Ils restent donc en poste 3 mois en moyenne…sur notre chantier en tout cas, sacré turnover ! Sachant que les 3 précédents n’ont pas été très performants, c’est le moins que l’on puisse dire, doit-on en attendre mieux du quatrième ? restera-t-elle (c’est une dame) assez longtemps pour nous livrer notre maison totalement et parfaitement achevée ?? Nous l’espérons ardemment …pourvu que le suspens ne dure pas trop longtemps ! #girlpower

 

  62. Premier contact : 19/04/2019. Mail de la nouvelle conductrice principale de travaux pour nous signifier que, je cite : « les démarches pour la reprise de votre toiture sont engagées selon les préconisations de votre expert. A cette fin des commandes de matériaux spécifiques ont été passées… ».

 

 

  63. Paiement : 22/04/2019. Par LRAR en date du 21/04/2019, nous recevons un chèque d’AST Groupe en paiement d’une partie des pénalités de retard de livraison demandées depuis le 28/03/2019. 6 jours seulement après mon évocation de leur refus de payer à la radio dans l’émission de Julien COURBET…Incroyable revirement de situation ! Merci Julien !!!

 

 

  64. Premier appel : 26/04/2019. Présentations cordiales. Contrairement aux affirmations de la directrice technique dans son dernier Mail, la nouvelle conductrice principale ne possède pas tous les éléments pour refaire la toiture, elle n’a encore effectué aucune commande à ce jour et ne connait pas non plus la date d’intervention. Une réunion du centre technique de DIJON est programmée le 02/05/2019 pour évoquer notre dossier Nous prenons acte.

 

 

  65. Premier appel : 14/05/2019. Sans nouvelles depuis plus de 15 jours et après avoir obtenu ses coordonnées, j’appelle la nouvelle conductrice principale pour savoir ce qui est ressorti de la réunion du 02/05/2019. J’apprends avec surprise qu’une réunion est prévue dès le lendemain sur le chantier en compagnie du responsable régional de BATIROC et d’un artisan couvreur spécialisé…Elle dit m’avoir prévenu par mail. Mail que je n’ai jamais reçu ! Elle s’en excusera le jour même par un nouveau mail (que je recevrai cette fois), ou elle m’invitera à me joindre à la réunion.

 

  66. Julien COURBET acte 3 : 15/05/2019. Après avoir demandé quelques jours plus tôt, un nouveau passage dans l’émission, je peux témoigner de l’inaction d’AST depuis plus de 3 mois malgré leurs engagements écrits, ainsi que les refus de nous payer les pénalités de retard dues depuis 8 mois et demi !

 

3ème partie

 

Ecoutez à partir de 53 mn 20 puis 1h06

Julien Courbet – Emission « ca peut vous arriver » du

15 mai 2019– RTL                  

 

 

  67. Réunion de chantier : 15/05/2019. Mal partie la réunion ! Du côté d’AST, dans un premier temps, le discours est simple : aucun travaux ne seront engagés sans avoir fait procéder à une étude de charpente au préalable. Puis la conductrice principale apprend par téléphone mon passage sur RTL le jour même. Et là, miracle, le discours change radicalement ! Elle passe verbalement commande d’une couverture entièrement neuve comme le conseille le représentant de BATIROC et demande une intervention rapide à l’artisan couvreur. Merci Julien !

 

  68. Demande de confirmation : 20/05/2019. La confirmation de commande des matériaux de couverture devait m’être transmise en fin de semaine 20 par la conductrice principale mais toujours rien à ce jour ! 11h45 Je contacte donc par Mail le responsable BATIROC présent à la réunion qui me rassure : la commande à bien été passée le surlendemain de la réunion.

 

  69. Calendrier prévisionnel d’intervention : 20/05/2019. 19h20 réception du Mail attendu de la conductrice principale…La couverture sera reprise du 17/06/2019 au 05/07/2019 par l’artisan présent à la réunion. Les autres reprises de malfaçons devraient s’enchainer…Je cite : « …j’envisage de faire exécuter d’autres travaux en parallèle, notamment sur la fin des travaux de couverture, de façon à permettre, par la suite, une livraison dans les meilleurs délais. » Alléluia, qu’il en soit ainsi !

 

  70. Reprise de la toiture : 17/06/2019. Début des travaux de remplacement de la couverture. Le calendrier d’intervention prévu par la conductrice principale est respecté. C’est une première…pourvu que ça dure !

Matériaux livrés pour la reprise de la toiture Chantier TOP DUO Ast groupe

 

   71. Réunion improvisée : 19/06/2019. Nous rendons visite aux couvreurs. La conductrice principale est présente. Sur conseil technique de l’artisan couvreur, nous nous entendons sur la suppression des deux descentes d’eau pluviale supplémentaires prévues, au profit de la réalisation de trop pleins d’évacuation sur les 4 boites à eau. Nous faisons ensuite le tour du chantier avec la conductrice principale pour lister les reprises de placoplatre, bandes et d’isolation. Nous insistons sur l’absence de membrane et la non continuité des lais de laine déroulée. La question de la conformité du futur test d’infiltrométrie et donc à la RT2012 est posée. Toujours sur conseil du couvreur, nous évoquons la possibilité du remplacement de la laine de verre par du polyuréthane projeté dans les combles, la conductrice de travaux doit en étudier la faisabilité et nous tenir informés. Elle écarte la possibilité de laine soufflée pour cause de toiture trop ventilée et donc de mouvements d’isolant dus aux courants d’air. Elle pense toujours faire engager d’autres travaux parallèlement et (ou) à la suite de l’intervention du couvreur, comme annoncé dans son Mail du 20/05/2019. Aucune date ferme de livraison n’est arrêtée…elle projette ou espère une livraison, je cite : « Avant la fin de l’année ».

 

  72. Fin du chantier de reprise de la couverture : 03/07/2019. Les couvreurs, très professionnels, ont terminé le remplacement intégral de la couverture conformément aux préconisations de BATIROC. Leur travail est très propre et à l’air parfait. C’est un premier et grand soulagement pour nous ! Les autres travaux qui devaient être engagés en fin d’intervention des couvreurs n’ont pas débuté.

 

 

 

  73. Nouvel arrêt de chantier ? : 10/07/2019. Une semaine est passée depuis le départ des couvreurs. Rien d’autre n’a commencé…Sandrine contacte la conductrice principale par téléphone pour demander des explications. Rien de concret en réponse…Si ce n’est que l’enduit de façade ne peut apparemment pas être réalisé en raison des fortes chaleurs et ne sera pas programmé avant septembre. Bref, rien de positif ! Les travaux peuvent reprendre d’un jour à l’autre, ou pas… Mais il est fort peu probable que le chantier avance en Août !

 

  74. L’EST REPUBLICAIN : 11/07/2019. Après avoir obtenu ses coordonnées via Facebook, Sandrine prend contact par Mail avec une journaliste de la presse écrite régionale pour témoigner de notre mésaventure dans un nouveau média.

 

  75. Prise de rendez-vous : 12/07/2019. En réponse au Mail, la journaliste de l’Est Républicain, intéressée par notre affaire, nous propose un rendez-vous sur le terrain le lundi 15/07/2019.

 

   76. Reportage : 15/07/2019. Nous nous retrouvons sur le terrain à 10h00. Nous exposons les faits, photos, vidéos et documents divers à l’appui sans avoir pu pénétrer dans la maison, le chantier étant fermé et encore à l’arrêt… Très professionnelle, la journaliste nous pose beaucoup de questions auxquelles nous nous faisons un plaisir de répondre. Elle semble interloquée par notre situation et compatit à notre désarroi… Nous convenons de l’envoie de tous les documents dont elle aura besoin pour son enquête par Mail, ce récit chronologique des évènements inclus.

 

   77. L’enquête : Semaine 29. Suite à notre rendez-vous du 15/07/2019, la journaliste mène son enquête : Elle contacte, entre autre, des victimes d’AST, l’avocate qui gère une dizaine de dossiers de litiges avec la marque TOP DUO dans la région, la mairie de Marnay et le conseil général de Haute-Saône.

 

   78. Information de parution : 19/07/2019. La journaliste de l’Est Républicain nous informe que son article sur nous paraitra le samedi 20/07/2019 dans l’édition de Haute-Saône.

 

  79. Parution : 20/07/2019. EST REPUBLICAIN édition de Haute- Saône. Première page : « Ils attendent leur maison depuis 325 jours ». Pages 18 et 19 TEMPS FORT : « Le chantier de leur maison vire au cauchemar » Nous ne nous attendions pas à un tel article… Nous en sommes surpris et très heureux, c’est un travail très complet et approfondi. Félicitations à tous ceux qui y ont participé !

Témoignage Sandrine et Daniel victime top Duo

Témoignage Sandrine et Daniel client TOP DUO AST groupe

 

   80. Seconde parution : 24/07/2019. Seconde parution du même article dans l’EST REPUBLICAIN édition du Doubs cette fois.

 

   81. Réponse : En réponse aux affirmations du service juridique d’AST interrogé dans cet article, je tiens à dénoncer, en ce qui concerne notre chantier, certaines contres vérités et autres prétextes fallacieux très pratiques pour eux en terme d’image et d’opération de communication : « Ça pourrait être pire… » en effet ça pourrait, avec AST tout est possible, il suffit de lire dans ce blog ou en est Lyly après 4 ans de galères pour en être persuadé !

« C’est très compliqué…on ne trouve malheureusement pas les bonnes personnes… » C’est très touchant, j’en ai les larmes aux yeux ! Mais c’est justement pour cela que nous les payons, pour trouver les bonnes personnes, compliqué ou pas c’est leur job et leur responsabilité !

« Quand il y a des difficultés nous réagissons… » En ce qui nous concerne la réaction d’AST TOP DUO pour régler un problème majeur qui ne nécessita finalement que 15 jours de travaux est intervenue après 9 mois ½, 2 expertises, 3 passages sur l’antenne d’RTL, l’ouverture d’une enquête à la DGCCRF du Rhône, plusieurs mises en demeure par LRAR, 2 conducteurs de travaux, 4 conducteurs principaux de travaux et je ne compte plus tous les courriers aux diverses institutions concernées. Je vous laisse juger de la rapidité de réaction de cette société !

« Nos maisons ne sont pas modifiables… » Ah bon ?? Ce doit être la raison d’une partie de nos problèmes alors, puisque justement le commercial nous a vendu un modèle à toiture traditionnelle tuilée modifiée en toiture bac acier et acrotères débordants. Quand on est pas techniquement capable de réaliser une telle toiture on ne la vend pas !

« Nous limitons le cout de fabrication des plans… » Dans notre cas il y a eu une grosse économie à ce niveau puisque le bureau d’études avait dessiné un toit mono pan qui s’avéra impossible à installer ! (Voir paragraphe 5)

« Il ne reste plus que l’agence TOP DUO de DIJON…VESOUL ET BESANCON ont fermées » Pas étonnant vu toutes les casseroles trainées par la marque dans la région ! En fait il ne s’agit là que d’un changement d’étiquette puisqu’AST Groupe s’implante sous une autre marque du nom de CREA CONCEPT depuis quelques mois en Franche-Comté, mais toujours sous la direction du même centre technique de DIJON. Abracadabra, au revoir TOP DUO et bonjour CREA CONCEPT !

 

  82. Courrier du président du CD 70 : 29/07/2019. En réponse à son courrier du 04/04/2019 suite à notre sollicitation, le président du conseil départemental de Haute-Saône reçoit le 25/07/2019 une LRAR du PDG d’AST GROUPE datée du 23/07/2019. Il aura donc fallu 16 semaines à monsieur Alain TUR pour répondre au président du CD 70…Chez AST administrativement c’est comme sur notre chantier, il y beaucoup de retard ! Nul doute que la parution de notre article dans l’Est Républicain 3 jours plus tôt n’est pas étrangère à ce très tardif et surprenant réveil…Dans son courrier, dont le CD 70 a eu la bonté de nous transmettre une copie le 26/07/2019, Le PDG d’AST s’engage personnellement à nous livrer la maison avant fin septembre. Je cite : « Nous sommes désormais en mesure d’effectuer la reprise des plafonds, réaliser l’enduit et de livrer la maison à nos clients avant fin septembre…nos clients sont régulièrement en contact avec notre responsable du centre technique de Dijon qui les informe des interventions et calera avec eux la date de réception. » Quelle excellente surprise !

 

   83. LRAR de la directrice technique d’AST GROUPE : 31/07/2019. Elle nous informe que la toiture a été refaite, ce que nous savons depuis le 03/07/2019, que les plafonds vont être repris et l’enduit de façade réalisé. Tout cela sans date d’intervention…par contre nous apprenons que la nouvelle option pour la reprise de l’isolation a été décidée : Laine soufflée. Petit bémol par rapport à l’engagement pris par A. TUR, je cite : « ces 3 prestations sont planifiées et permettrons de vous livrer la maison en septembre sous réserve de bon avancement. » Mais elle oublie une 4éme prestations : L’installation du groupe extérieur de la PAC ! J’envoie un mail à la conductrice principale de travaux pour lui demander un calendrier d’intervention.

 

   84. Nouveau conducteur de travaux : 01/08/2019. Première intervention. Début de dépose du placo sinistré et de la laine de verre des combles. Première discussion avec Sandrine pour nous informer qu’il reprend le chantier, qu’il va effectuer les reprises de placo et la dépose de la totalité de l’isolation des combles avec un collègue (Faute d’artisan compétent intéressé je présume…) et du futur déroulement des travaux jusqu’ à la livraison.

 

  85.  Réponse de la conductrice principale de travaux : 02/08/2019. Elle nous donne rendez-vous le 07/08/2019 sur le chantier où les 2 interventions entamées le 01/08/2019 seront terminées. Elle attend confirmation des dates d’exécutions des dernières interventions et nous propose de nous revoir ensuite le 09 ou 10/09/2019 pour refaire le point. Elle dit avoir déjà prévu, je cite : « …des créneaux de RDV qui seront à confirmer ensemble pour procéder à la pré-réception et à la réception. »

 

   86. Réunion de chantier : 07/08/2019. Rencontre du nouveau conducteur de travaux (En ce qui me concerne). Inspection du chantier pour la prise en compte de 19 points de finitions différents que nous avions constatés dont les seuils entrée + garage, les bandes à joints à refaire, le réglage des portes et fenêtres, le lavabo de la SDB, la trappe d’accès au VS, ect…ect. Litige sur l’épaisseur de laine à souffler dont le coefficient doit être de R=7 minimum dans les combles perdus. A vérifier selon l’étude thermique et après la pose ! Second litige à propos du test d’infiltromêtrie que nous demandons avec insistance en dépit de « l’agrément » d’AST GROUPE pour s’autocontrôler ! Les reprises de placo sont terminées. Les poses et remplacements de bandes à joints sont prévues semaine 35. Les dates de soufflage de l’isolant des combles et de réalisation de l’enduit de façade ne sont pas arrêtées.

  

   87. Bandes à joints : 19/08/2019. Entreprise présente sur le chantier pour réalisation des bandes à joints. Conducteur de travaux absent, l’artisan a été informé des travaux à réaliser par photos…il ne refera pas toutes les reprises convenues lors de la réunion du 07/08/2019 ! Sandrine envoie un SMS au conducteur de travaux pour demander des explications.

 

   88.  Triste anniversaire : 29/08/2019. Un an jour pour jour après l’inondation du chantier. Sandrine relance le conducteur de travaux car elle n’a toujours aucune réponse à son texto du 19/08/2019…Nous n’avons aucune nouvelle d’AST depuis 3 semaines. Plus d’un an de retard sur notre chantier ne les empêche pas de prendre des vacances !

 

  89. Retour de vacances : 02/09/2019. SMS du conducteur de travaux pour nous informer de l’intervention de l’entreprise pour réalisation prévue de l’enduit de façade le 09/09/2019. Je lui réponds en lui précisant que les travaux de maçonnerie prévus avant façade à la réunion du 07/08/2019 n’ont pas été fait. Les seuils de l’entrée et du garage n’ont pas été repris. Les Nombreux morceaux de bois incrustés dans les linteaux de la terrasse couverte n’ont pas été retiré et l’acrotère au-dessus de la boite à eau coté garage n’a pas été rebouché.

 

   90. Réponse du conducteur de travaux : 02/09/2019. En réponse aux SMS de Sandrine, le conducteur de travaux nous affirme, toujours par texto, que l’artisan des bandes à joints va repasser pour terminer ce qui avait été convenu et qu’un maçon va passer, avant le 09/09/2019, pour reprendre les désordres que j’ai évoqué.

 

  91.  Mail à AST Groupe : 06/09/2019. Les travaux de maçonnerie avant façade n’ayant pas été réalisés, j’envoie un mail à la conductrice principale de travaux, à la direction d’AST Groupe et à Alain TUR pour les en informer. Je leur demande si la réception est toujours bien prévue fin septembre, comme ils s’y sont engagés à plusieurs reprises et les préviens que dans le cas contraire elle ne sera pas réalisable entre le 12/10 et le 28/10/2019 car nous serons indisponibles à cette période. Je demande aussi une copie du rapport de l’étude thermique RT2012, le certificat du Consuel, la livraison de la cuisine CUBEA accordée contractuellement pour 1 euros de plus, les reprises convenues sur les bandes à joints, la mise en peinture glycéro hydrofuge des plafonds et cloisons sinistrées comme convenu également.

 

  92.  Courrier de la mairie de MARNAY : 09/09/2019. La mairie nous transmet une LRAR d’AST Groupe datée du 23/07/2019 reçue le 25/07/2019 en réponse au courrier envoyé par le maire le 19/07/2019 pour demander des explications concernant les problèmes sur notre chantier. La directrice technique d’AST Groupe lui fait globalement la même réponse qu’au président du CD de Haute-Saône à un détail prêt, qui a son importance, puisqu’elle s’engage je cite : « Nous sommes désormais en mesure…de livrer la maison à nos clients à la rentrée… » Encore un engagement de plus non tenu… La rentrée c’était le 1er septembre…! J’en informerai monsieur le maire à l’occasion.

 

 


Retrouvez encore plus de vidéos sur la chaîne Youtube de 

Sandrine et Daniel 

 


 


 

 

Vous pouvez apporter votre soutien à Sandrine et Daniel en leur laissant un message ci-dessous.

 

 


Témoignage n°3 - Sylvain De Grandis
Témoignage n°5 - Mr et Mme B.

1 commentaire

idem pour moi

N'hésitez pas à Laisser un commentaire. Votre adresse email n'apparaîtra pas sur notre blog