avenants

53) Garant informé

Garant de livraison constructeur TOP DUO

 

 

Envoie Lettres RAR au garant

Face aux pratiques douteuses de TOP DUO AST GROUPE, nous décidons d’adresser diverses LRAR au garant pour l’informer de notre situation.

Que ce soit la DO, la garantie de parfait achèvement, la garantie livraison. A notre grande surprise, toutes ces assurances sont gérées par la même société KOLHER ASSURANCE.




* 1ère lettre – Les fondations *

Le 18 décembre 2017, nous adressons une copie du courrier que nous avons envoyé à TOP DUO. Dans ce dernier nous contestons la réalisation des fondations avec photo à l’appui. Nous craignons que la qualité des fondations ait été altérée par les points énumérés ci-dessous. Aussi, cela peut avoir des conséquences sur la stabilité de notre maison.

 

Rappel – Les fondations ne sont pas conformes à l’étude de sol et n’ont pas été réalisées dans les règles de l’art:

  • Fouilles effectuées sur 2 jours,
  • Fond de fouille non homogène (grumeleux),
  • Fond de fouille rempli d’eau,
  • Absence de béton de propreté,
  • Coulage du béton en temps défavorable,
  • éboulement de terre sur le béton,
  • Absence de drain

 

Nous avons jugé important d’en informé la garant…

 

* 2ème lettre : Appel de fond *

Le 18 décembre 2017, nous adressons un courrier informatif au garant. Dans celui-ci, nous lui faisons part de la demande d’appel de fond sans même avoir obtenu un rendez-vous chantier permettant de valider le stade d’achèvement.

 

 

Réponse du Garant 1ère et 2èm e lettre

« …Nous attirons votre attention sur le fait que la défaillance de votre constructeur ne peut être déclarée unilatéralement par vous-même….En notre qualité de Courtier d’Assurances, nous ne sommes pas partie au contrat de construction que vous avez signé et il ne nous appartient pas de nous immiscer dans l’exécution de ce contrat tant qu’une solution peut encore être trouvée entre vous-même et votre constructeur.

Ce n’est qu’en cas de rupture de dialogue avec lui que vous devez mettre en jeu la garantie. »

 

Conclusion :

Voilà, nous devons nous débrouiller avec notre constructeur :

  • qui se paie notre tête depuis le début!
  • qui continue à nous dire que les fondations ont été réalisées dans les règles de l’art sans avoir été présent une seule fois sur le chantier.
  • qui suit le chantier à distance  à partir de photos et vidéos que les maçons lui ont adressé. D’ailleurs au 21 mars 2018, nous sommes toujours en attente de ces copies que nous leur avons réclamé.

Nous tenions juste à ce que le garant soit informé de ce nouveau procédé du constructeur. Nous avons bien fait, puisque par la suite notre constructeur à justifier un arrêt de chantier pour défaut de paiement qui n’en été pas un.

 

 

* 3 ème lettre – rapport expert, avenants illicites, retard travaux *

le 10 février 2018, nous adressons au garant, une LRAR pour lui faire part de plusieurs points :

 

  • Arrêt de chantier répétés et injustifiés

A travers ses différentes lettres, notre constructeur TOP DUO AST GROUPE, nous informe que les différents  arrêts de chantiers ont des conséquences sur le délai de livraison, qui est donc prolongé. Comme indiqué sur le contrat de garantie de livraison (ci-dessous), nous décidons d’adresser, le 19 février 2018, un courrier à la caisse garantie de livraison pour l’informer de ce retard  :

 

« …Le Maître d’ouvrage devra prévenir la CAISSE DE GARANTIE, par lettre recommandée, dans les 8 jours : de tout arrêt anormal de son chantier qui serait de nature à entraîner la mise en jeu de la garantie. »

 

Nous sommes au delà des 8 jours. Mais comme nous avons reçu notre premier courrier d’arrêt de chantier le 31 janvier 2018, (pour défaut de paiement) nous pensons qu’il est important que le garant en soit informé.

 

« Nous vous informons par la présente du possible manquement de la société TOP DUO AST à son obligation de prix et délais convenus concernant la construction de notre pavillon. »

 

  • Les fondations :

En complément de notre courrier du 18 décembre 2017, nous joignons le rapport de l’expert qui confirme nos doutes quant à la réalisation des fondations. En cas de problème(s)  futur(s), le garant ne pourra pas dire qu’il n’a pas été informé de ce problème.

 

  • Avenants illicites :

A titre d’information, nous faisons part  des pratiques de TOP DUO suite à la réalisation d’une série d’avenants après la signature du CCMI.

« Pour votre parfaite information, nous portons à votre connaissance les 4 avenants qui ont été établi par notre constructeur. Or depuis cette date, nous avons appris que le constructeur n’a pas le droit de nous faire payer des suppléments de prix après la signature du contrat. Il semble bien que ces avenants soient illicites au regard du caractère forfaitaire de la convention  (CCH.Art.L 231-2 alinéa d). »

 

Réponse du Garant 3ème lettre

« Nous vous rappelons notre courrier du 25 janvier 2018 (voir ci dessus) dont nous vous annexons une nouvelle  copie. Pour autant, nous nous rapprochons de votre constructeur de maisons individuelles, afin qu’il nous fasse part de ses observations et reviendrons vers vous ultérieurement. »

Conclusion : Le garant semble complètement détaché de la situation. Ça n’a pas l’air de l’inquiéter plus que ça. En même temps ce n’est pas une surprise. Depuis le début, il nous dit de nous débrouiller avec le constructeur. Nous n’attendions pas d’aide de sa part.




* 4 ème lettre RAS LE BOLRien ne va plus*

le 1er avril 2018,  nous adressons une énième lettre au garant qui a classé un peu trop vite notre dossier. Il n’a pas attendu de savoir si le chantier avait repris. Dans celle-ci nous lui faisons part de notre situation mais aussi de la série de fausses lettres de reprises de chantier. En espérant que cette fois-ci il réagisse.

 

« Madame, Monsieur,

Nous vous informons par la présente que notre chantier pour lequel vous nous avez délivré une garantie de livraison, conduit par la société AST GROUPE, est à l’arrêt depuis 4 mois.

Notre constructeur à qui nous avons adressé le rapport de notre expert M. Nivert, le 31 janvier 2018 ne tient pas compte de celui-ci. Nous sommes à ce jour en attente de réponses à nos lettres ci-jointes adressées à AST GROUPE les 4,8, et 12 mars 2018.

Après les avenants illégaux, le refus de remboursement de l’étude de sol, la lettre mensongère (LRAR n°1A 131 085 7928 6 du 14 février 2018), les arrêts de chantiers injustifiés, et le refus de poser le drain, nous souhaitons porter à votre connaissance la série de lettres de reprises fictives de chantier que notre constructeur nous a adressées et dont vous trouverez les copies ci-jointes. En effet, il n’y a eu aucune avancée depuis le 8 décembre 2017, stade des fondations (voir les 2 photos ci-jointes datée du 21 mars 2018).

Nous vous remercions de prendre bonne note de ce courrier qui vous est envoyé à titre d’information du garant, ces désordres étant susceptibles d’engager votre responsabilité au titre de l’article L 231-6 paragraphe I. »

 

Réponse du garant 4ème lettre

Le  27 avril 2018, nous recevons la réponse du garant ci-dessous :

 

« Votre constructeur de maisons  individuelles, nous informe avoir pris contact avec vous, qu’un rendez-vous aura lieu la semaine prochaine sur le site.

Par conséquent, nous vous informons procéder au classement de votre dossier.

Toutefois, en cas de difficultés, nous vous laissons le soin de revenir vers vous. Nous restons attentifs à l’évolution de votre chantier. »

 

Conclusion : Nous avons beau prévenir le garant de notre situation, celui-ci ne semble pas inquiet du tout et se repose sur les dires du constructeur. 




* 5 ème lettre  – Mais que faîtes-vous? *

Le 30 mai 2018, lasse des excuses incessantes de TOP DUO AST Groupe, qui prend cette fois, les jours fériés du mois de mai pour justifier la non reprise du chantier, nous décidons d’adresser une ultime LRAR au garant avant d’emprunter une autre voie.

 

Madame, Monsieur,

Malgré nos précédentes lettres RAR dans lesquelles nous vous informions des pratiques douteuses de notre constructeur, et du possible manquement à son obligation de prix et délais convenus. Dans votre dernière lettre vous nous informez du classement de notre dossier.

Nous avons rencontré Mr Alain Tur, PDG de AST GROUPE, le 26 avril 2018. Celui-ci a reconnu qu’il y a eu un dysfonctionnement dans la gestion de notre dossier et des différents litiges. Durant ce rendez-vous Mr Tur nous a informé qu’une étude béton sera faîtes , qu’un drain périphérique sera posé à la charge de AST, et que notre chantier reprendra dès la semaine suivant ce rendez-vous.

A ce jour, soit 1 mois après ce rendez-vous et 6 mois après la réalisation des fondations, notre chantier n’a toujours pas repris. Nous ne pouvons pas continuer ainsi.

Vous trouverez en pièce jointe une lettre adressée à AST.

En vous remerciant de prendre bonne note de ce courrier qui vous est envoyé à titre d’information du garant, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations les meilleures.

 

Réponse du garant 5ème lettre

Le 14 juin 2018, nous avons récupéré à La Poste, la lettre recommandée de notre garant. Celle-ci est datée du 4 juin 2018  soit j-1 avant que le constructeur s’occupe du pompage de l’eau, du grattage de la terre et de l’étude béton.

 

« …Nous vous informons avoir relancé votre constructeur afin qu’il nous fasse part de ses observations.

Nous reviendrons vers vous dans les meilleurs délais… »

 

Conclusion: notre garant nous prend t-il enfin au sérieux? Est-ce dû au fait qu’il ne reste que 5mois1/2 au constructeur pour construire notre maison?

 

 

* 6 ème lettre  – Mise en demeure *

Le 25 juin 2018, Après de multiples relances, notre chargé de clientèle nous informe que le Responsable du centre technique TOP DUO  confirme avoir reçu l’étude de béton mais reviendra vers nous en fin de semaine  (donc le vendredi 29 juin 2018) une fois qu’il l’aura étudiée.

, Le 2 juillet 2018, après une énième relance, le Responsable du centre technique TOP DUO nous rappelle pour nous dire qu’il n’a pas reçu l’étude béton et que notre chargé de clientèle à mal compris ses explications. OUI biensûr! TOP DUO AST continue de nous prendre pour des cons!

le 2 juillet 2018 à la première heure, notre constructeur continuant de nous balader, nous décidons d’adresser une ultime LRAR  à KOHLER Assurances avant d’envisager une autre procédure.  

 

Madame, Monsieur,

…..Par la présente, nous vous confirmons que le chantier de notre construction est à ce jour toujours arrêté depuis le 28 décembre 2017 sans que nous ayons de justifications légales de la part de notre constructeur. Et ce malgré nos 3 lettres restées sans réponses.

…………

En application de l’article L.231-6 du code de la construction et de l’habitation, nous vous mettons en demeure de vous rapprocher du constructeur et de prendre bonne note de ce courrier qui vous est envoyé au titre de vos obligations légales en qualité de garant de livraison à prix et délai convenus….

 

Réponse du garant 6ème lettre

 

« …Nous vous informons avoir relancé votre constructeur afin qu’il nous fasse part de ses observations.

Nous reviendrons vers vous dans les meilleurs délais… »

 

Conclusion : voilà,  nous avons droit à la même réponse type que précédemment. Nous ne sommes pas plus avancés.

Au 5 juillet 2018, nous n’avons toujours pas de réponse de notre constructeur.

 


CONSEIL : Même si votre garant semble détaché et vous dit que vous devez gérer vos problèmes avec le constructeur, continuez à lui adresser des copies de votre correspondance sur les litiges qui vous lient à votre constructeur. Surtout si sa responsabilité est engagée.  En cas de problème après la construction, il ne pourra pas nier d’en avoir été informé.

N’oubliez pas de joindre un justificatif confirmant le contenu  de votre lettre, si possible.

Prenez soin de garder une copie de toutes les lettres recommandées avec AR que vous lui avez adressées.

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

H) Comment préparer l’Ordre de service

 

ordre de service

L’ordre de service (OS) est un ultime rendez-vous qui peut durer de 1/2 journée à 1 journée. Il consiste à finaliser le choix des équipements intérieurs et extérieurs : le carrelage, les emplacements, la hauteur, le sens, des différents éléments de votre future habitation mais aussi l’établissement des plans d’arrivées et d’évacuations d’eau, d’électricité définitif. D’où l’importance de s’exercer au préalable sur un plan 3D.

 

Avant de vous rendre à l’Ordre de Service, vous devez avoir préparé:

 

*Vos plans*

Imprimez vos plans vierges en trois exemplaires :

  • un plan électrique : décidez de l’emplacement des interrupteurs (va et vient ou simple), des points lumineux (applique ou mural), et des prises. Nous avons utilisé deux plans car ça devenait le fouillis.
  • un plan plomberie et eau : pour placer les arrivées et évacuation d’eau (attentes également), les chauffages
  • et le dernier plan, laissé vierge, que vous emporterez au rendez-vous OS. Sur celui-ci vous pouvez y ajouter les modifications faîtes sur place.

C’est à cette réunion que vous pourrez obtenir, normalement, les réponses à vos questions techniques. C’est aussi souvent à ce moment que les avenants de plus value sont établi.

 

*Vos documents*

Regroupez tous les documents ci-dessous dans un classeur :

– le CCMI (signé des 2 parties),

– les docs du PC et toute correspondance avec les administrations (arrêté avec restriction),

– le plan type (catalogue) du constructeur à partir duquel vous êtes parti pour l’élaboration de vos plans CCMI et PC,

– le plan de votre cuisine aménagée (si vous l’avez),

– l’étude de sol (s’il y en a une),

– la liste des prix de toutes vos options (si votre commerciale vous l’a remise),

– les correspondances avec votre constructeur sur lesquels vous souhaitez revenir (courrier + email)

– la feuille sur laquelle vous avez listé toutes les dimensions de votre mobilier actuel ou futur

– la liste des questions que vous vous posez

 

*Votre matériel*

Munissez vous d’une calculatrice, d’un crayon à papier/gomme, d’un stylo, et d’un mètre pour les éventuelles modifications et calcul des moins et plus value. Personnellement , nous étions également venus  avec notre ordinateur dans lequel il y avait toutes nos simulations d’aménagement. Heureusement ! car il a fallu revoir l’aménagement de certaines pièces, suite à l’apparition soudaine de coffrages et nourrices de chauffages dont on ne nous avait jamais parlé.

 


Rappel : Si le constructeur établit des avenants à sa convenance, ceux-ci sont illégaux. Nous vous rappelons que les seules modifications de prix admises sont le BT01 et les avenants effectués à VOTRE DEMANDE.


CONSEIL : Avant de signer vos plans d’exécution, assurez-vous qu’il ne manque rien. Comparez les à vos plans précédents (CCMI/PC), vérifiez que la surface habitable soit bien identique. Une fois signés, il sera difficile de faire marche arrière. TOP DUO /AST nous a adressé un courrier qui stipulait que si nous effectuons des modifications après le démarrage du chantier, il nous sera facturé 300€ TTC. C’est cher payé! Relisez donc votre check liste.

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans AIDE, 0 commentaire

36) Réception de 5 lettres Top DUO en 2 jours

lettres TOP DUO AST groupe

Après 3 interlocuteurs en 1 journée, voilà que nous recevons 5 lettres en 2 jours.

Le vendredi 24 novembre 2017, soit 2 jours après la tentative de “retournement de cerveau de nos 3 interlocuteurs”, nous recevons 2 lettres qui seront suivis dès le lendemain matin par 3 autres (soit 3 LRAR* + 2 courriers simples)

 

La 1ere

Un courrier accompagné de 3 exemplaires de l’avenant vierge (= sans signature et sans rayure) dont nous avions refusé de joindre le chèque (voir article précédent)). Le constructeur nous reproche d’avoir barré sur l’avenant la mention accompagné de son règlement . Il nous informe que si nous ne retournons pas cet avenant accompagné du règlement sous 15 jours, les prestations demandées dans celui-ci ne seront pas exécutées.

Top DUO continue de faire du zèle . Top DUO à l’art de nous mettre la pression. Si notre constructeur est prêt à perdre plus de 1000€ d’avenants, c’est tant pis pour lui.

 

La 2ème

Ce courrier est une réponse à notre courrier envoyé le 30 octobre 2017, dans lequel il stipule que le catalogue de nos produits présentés par notre commercial est un document interne présentant les types de produits posés. Nous pouvons donc poser les produits présentés ou des produits similaires, en fonction de leur disponibilité auprès de nos fournisseurs.” Il précise aussi que le catalogue n’a pas de valeur contractuelle et qu’ils sont présentés à titre indicatif. Voilà pourquoi nous avions insisté autant avant de signer le CCMI.

Personnellement, nous appelons ça de la publicité mensongère. TOP DUO est le spécialiste des mensonges, et des pratiques trompeuses, plus rien ne nous étonne.

 

La 3ème

Dans ce courrier (accompagné des conditions particulières et générales du CCMI), le constructeur nous informe que notre « dossier pour l’assurance dommages ouvrages et l’acte de cautionnement garantie de livraison est en cours d’instruction. Notre chargée de clientèle nous demande si le chèque établit (il y a plus de 14 mois) lors de la signature du CCMI, à cet effet, peut être encaissé ou si nous souhaitons payer avec notre prêt. Dans ce cas, notre organisme financier devra établir un chèque au nom de KOHLER ASSURANCES.

Comme à notre habitude, nous ne tardons pas; nous ferons partir dans l’heure qui suit la demande de chèque à notre organisme financier. Aussi il faut savoir qu’un chèque n’est plus valable 14 mois après l’avoir établi.

 



La 4ème

Ce courrier est accompagné de 2 avenants contresignés sur les 5 documents contresignés que nous attendions. Ces 2 avenants sont à 0€ et concerne : « les plans accompagnant cet avenant sont contractuels et définitifs que les différences de prestation par rapport aux plans et prestations initiales font l’objet d’avenants à part”. L’autre stipule que nous confions au constructeur la réalisation des branchements. Nous avons signé cet avenant que nous trouvons inutile puisque cette prestation est déjà comprise dans le prix convenu du CCMI.

TOP DUO s’est bien abstenu de nous renvoyer, contresigné, la “Fiche de choix”, l’avenant effectué à notre demande (qui comprend toutes nos prestations supplémentaires et dont le constructeur insiste pour que nous lui fassions parvenir le chèque de “caution”), ainsi que l’avenant à 0€ concernant la modification de nos menuiseries que le Technicien bureau d’étude s’était engagé à nous transmettre.

 

La 5ème

Ce courrier est l’avenant que nous attendions à « 4ème » : l’avenant concernant la modification de nos menuiseries. Mais y’a comme un hic ! Le constructeur a indiqué « à la demande du maître d’ouvrage » or c’est lui qui ont pris l’initiative d’apporter des modifications car les couleurs initialement prévues ne sont pas réalisées par leur fournisseur. Certes, nous avons accepté, mais il est plus judicieux d’indiquer « à la demande du constructeur » ou « Suite aux défaillances du fournisseur du constructeur » et « accepté par le maître d’ouvrage ». Nous comprenons mieux pourquoi il nous a informé de ce changement par téléphone au préalable. En l’absence de trace écrite il peut dire que ces modifications ont été faîtes à notre demande. Nous prenons donc soin de rayer cette mention sur l’avenant et de préciser que c’est « a la demande du constructeur ». Surtout après qu’il nous ait adressé un courrier dans lequel il stipulait  « que toute modification faîte après l’ouverture du chantier sera facturée 300€ TTC». Nous ne voulons pas prendre le risque qu’il se joue de nous encore une fois. Nous recevrons quelques jours plus tard, cet avenant tel que nous l’avions modifié, contresigné par le constructeur.

 

LRAR : Lettre Recommandée avec Accusé de Réception


CONCLUSION : Faîtes attention aux formulations de phrases sur tous les documents du constructeur (avenants, plans…)

exemple : sur notre plan d’exécution, le constructeur à indiqué sur une flèche pointant vers la douche :

« évacuation pour futur douche » (à la charge du client), nous avons demandé à ce que ce soit modifié en « évacuation pour future douche » (sur la flèche)+ ajout du terme « douche à la charge du client » directement sur la douche. Sur la version du constructeur nous pouvons comprendre que les évacuations sont à notre charge or c’est juste la douche qui l’est. Les évacuation sont comprises dans le prix convenu (CCMI)

                               TOP DUO       ≠               NOUS

erreurs sur plan TOP DUO

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

35) Tous nos interlocuteurs en une journée

interlocuteurs TOP DUO

Quel honneur nous avons eu ce jour, le 21 novembre 2017 ! Nous avons eu à tour de rôle tous nos interlocuteurs TOP DUO et notre terrassier. Les raisons? Un chèque de caution correspondant à l’avenant effectué à notre demande et l’enlèvement des terres. Commençons par notre chargée de clientèle.

 

La Chargé de clientèle

En cette matinée, nous décidons de contacter notre chargé de clientèle afin de savoir où en est notre dossier, vu que notre conducteur de travaux nous avait dit que les travaux commenceront soit cette semaine, soit la semaine prochaine. Celle-ci me dit qu’elle transmettra ma demande à ce dernier et qu’il nous rappellera dans 48 heures. “Très bien , nous patienterons! Nous en avons l’habitude.

Ensuite viens le sujet de ce chèque de caution que l’on nous réclame. Malgré l’envoie de notre LRAR dans laquelle nous leur faisons part de notre souhait de payer cet avenant lors des différents  appels de fond, notre chargé de clientèle nous informe que notre dossier est bloqué.

“Comment ça?”.

« Nous avons encore vu hier avec la Direction qui ne peut valider votre avenant« , me répond-elle.

« Nous avons bien compris mais quelle garantie pouvez-vous nous apporter pour que ce chèque soit disant “non encaissable”ne le soit pas ».

– « Je vous garantie qu’il ne le sera pas, faîtes moi confiance!«  (Mais oui, biensûr!)

– « Dans ce cas là, faîtes nous un écrit qui prouvera qu’il ne sera pas encaissé? »

– « Je ne peux pas, Madame, c’est la procédure habituelle. Je ne pourrai pas valider votre avenant sans ce chèque« .

« Dans ce cas étant donné que c’est un chèque non encaissable, nous pouvons ajouter la mention “NON ENCAISSABLE” à l’avant du chèque! »

« Non, je ne pense pas que ça passera. Un instant, s’il vous plaît! Je me renseigne auprès de ma supérieure« 

……………………………Nous patientons

– « Alors, ce que vous pouvez faire c’est marquer “NON ENCAISSABLE” au dos ». Elle se fout vraiment nous! Nous savons qu’ainsi, le chèque pourra tout de même être encaissé.

« Pourquoi au dos? Non, nous le mettrons sur la face, vu que vous ne pouvez nous transmettre de garantie ».

(Le ton change). « Écoutez, ça ne sert à rien de tergiverser. Si vous n’envoyez pas le chèque votre avenant ne sera pas pris en compte ».

Constatant que nous restons sur notre position, elle décide d’écourter la conversation et nous salue.

 

Le Technicien Bureau d’étude

Dans l’après-midi, nous recevons l’appel du Technicien bureau d’étude, embarrassé, car il ne trouve pas de fournisseurs qui proposent la couleur RAL 9022 pour nos fenêtres. Il nous propose alors 2 solutions : soit nous choisissons une couleur unie gris clair (RAL 7035) soit nous pouvons opter pour la bi-coloration du gris anthracite à l’intérieur (RAL 7016) et gris clair à l’extérieur (RAL 7035).

“Ben c’est ce qu’on avait demandé à l’OS et vous nous l’aviez refusé!”.

« Oui je sais bien mais à ce moment là je n’avais pas toutes les informations sur la faisabilité ».

Nous acceptons évidemment et il nous informe que nous recevrons prochainement un avenant à 0€ confirmant cette modification. très bien! . Il enchaîne en remettant sur le tapis l’histoire du chèque de caution qu’il nous a réclamé auparavant par email et que nous refusons de leur adresser sans garantie de leur part. Il insiste en nous rappelant qu’en l’absence de ce chèque, notre avenant risque de ne pas être validé. Nous comprenons, mais nous restons sur notre position et nous nous saluons.




Le Responsable Bureau d’étude

Quelques minutes plus tard, à notre grande surprise, nous recevons l’appel de son Responsable qui certainement pensait être plus convaincant en insistant. C’est peine perdu!

« alors qu’est-ce qui se passe avec cet avenant? »

– « eh bien comme nous l’avons expliqué à vos collaborateurs, nous souhaitons que cet avenant soit payé avec les appels de fond. Nous ne voulons pas vous fournir un chèque que vous dîtes NON ENCAISSABLE en l’absence de garantie de votre part ».

« Vous ne nous faîtes pas confiance? Vous avez peur que je me paie des vacances au Portugal ou quoi? Si vous voulez je peux vous faire un écrit que ce chèque ne sera pas encaissable ».

– « Très bien, par contre vous nous faîtes un écrit sur papier à en-tête de TOP DUO /AST avec votre signature ».

« Bah non, Madame X, je ne peux pas faire ça mais par contre je peux vous l’écrire et l’envoyer par email de suite. (Il continue de nous prendre pour des cons).

– « Arrêtez de nous prendre pour des pigeons vous savez tout aussi bien que moi que ça n’a aucune valeur juridique, en plus de ça le chèque ne nous sera rendu qu’en fin de construction ». ETRANGE!!

« oui mais nous aussi nous n’avons aucune garantie que l’avenant sera payé si vous ne nous envoyez pas le chèque. Aussi s’il s’avère qu’en fin de chantier vous ne pouvez honorer votre dernier paiement, ce chèque sera une garantie et cela nous évitera de devoir courir après notre argent ». (Tiens nous qui pensions que c’était pour payer l’avenant? Vive l’ILLEGALITE chez TOP DUO)

– « Mais faîtes nous confiance! Vous avez peur qu’on se paie une nouvelle voiture avec l’argent du prêt ou quoi? Nous ne sommes pas stupides et savons ce pour quoi nous avons fait un crédit, en l’occurrence, notre maison ». Nous nous mettons à leur niveau.

« Beaucoup de clients nous ont tenu ce discours et ont fait autre chose avec l’argent ».

– « Nous ne sommes pas “Beaucoup de clients” et avons toujours été correct avec vous depuis le début. De plus, nous avons pour habitude d’honorer nos factures ».

Cette conversation a été interrompue car la batterie du téléphone nous a lâchée.

Nos conversations avec le Responsable du centre Technique sont souvent stériles car chacun campe sur ses positions et nous perdons tous du temps.

 

Conclusion : visiblement, il n’ y a plus aucune confiance mutuelle. C’était déjà mal partie mais là c’est de pire en pire et la construction n’a même pas encore commencée.

 

Dés le lendemain, le 22 novembre 2017, nous contactons notre organisme financier pour savoir s”il est possible d’avoir un justificatif ou un engagement stipulant que l’avenant sera payé. Nous trouvons cela ridicule, mais bon si ça peut rassurer le constructeur… En tout cas aucun chèque ne sera émis de notre part.

 

Réponse du Crédit Foncier : « Aucun document ne pourra être émis sans les assurances du constructeur ». Et comme ce dernier ne nous remet ces garanties qu’au premier appel de fond, ce n’est pas demain la veille qu’il pourra avoir un justificatif de paiement.

 




 

Le Terrassier

En fin d’après-midi du 21 novembre 2017, nous recevons l’appel du Terrassier, qui avait tenté de nous joindre à plusieurs reprises dans la journée. Il nous informe qu’il souhaite faire le point avec nous car il part en vacances pendant 10 jours. Devant nous absenter pour obligation extérieure nous nous engageons à l’appeler ½ plus tard. Malheureusement nous n’arriverons pas à l’avoir et lui laissons un message vocal.


CONSEIL : Si votre constructeur vous demande des paiements avant l’ouverture de chantier, il doit être titulaire d’une garantie de remboursement et être en mesure de vous en apporter la preuve. Parfois Il faut pouvoir tenir tête à votre constructeur qui, dès que vous laissez passer ou vous vous faîtes avoir une première fois, pense qu’il peut continuer à se jouer de vous. Ne perdez pas de temps à discuter au téléphone, exigez plutôt un écrit pour pouvoir dénoncer leur pratique mais surtout faire valoir vos droits.

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

32) Réception des plans et avenants finaux

réception avenant et plan

Nous sommes le 3 novembre 2017, ce jour nous recevons par courrier simple, le dossier final à retourner (daté et signé avec mentions différentes pour chaque plans) avant d’obtenir une date de commencement des travaux. Il est composé de :

  • 1 plan de façade,
  • 1 plan intérieur “plomberie”
  • 1 plan intérieur “électricité
  • 1 plan intérieur “carrelage”
  • 1 fiche de choix
  • 1 avenant CPF01
  • 1 avenant de plus value effectué à notre demande.


Tout semble correcte, excepté la “fiche de choix” qui regroupe tous les équipements. Aucune marque, modèle n’est précisé. Seule le modèle de la porte d’entrée l’est. Quelle déception, nous n’avons pas été entendu. Dire que nous leur réclamons depuis avant même d’avoir signé le CCMI (email et LRAR). Notre commerciale et Responsable commerciale régionale nous avait pourtant promis que tout sera régularisé à l’OS.

Nous décidons donc d’ajouter au stylo le modèle et la marque des équipements sur cette “fiche de choix”. Libre au constructeur d’approuver ou pas.


CONSEIL : Si vous recevez des documents de votre constructeur incomplets, allez- y au culot. On vous a vendu un équipement précis, alors refusez des équipements “génériques”. Si vous pouvez les justifier par écrit (email, courrier) , n’hésitez pas à corriger ou compléter le document.

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire