avis top duo

115) L’Aamoi fait condamner AST groupe

L’Aamoi fait condamner AST groupe

L'Aamoi fait condamner AST groupe

 

Notre chantier est toujours à l’abandon et AST ne daigne pas nous donner signe de vie.  Cela dénote bien le peu d’estime que cette société à notre égard depuis des années, NOUS, leurs clients/victimes.

 

La Roue Tourne

* 1ère condamnation *

 

 

Nous apprenons que l’association AAmoi, dont nous sommes adhérents, à fait condamner la société A.S.T. Groupe*, le 5 novembre 2020.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette association qui vient en aide aux Maîtres d’ouvrage, n’hésitez pas lire l’article que nous leur avons consacré.

 

Les raisons ?

Aamoi fait condamner Ast groupe - chantage aux clefs

Pour chantage aux clefs et appels de fonds anticipés.

Nous avons nous même subit le chantage de Top Duo Ast groupe :

  • Le chantage à l’étude de sol,
  • L’appel de fond anticipé avec mise en demeure de payer

 

AST à beau être le 3ème constructeur de France, être côté en bourse, se vanter de construire X maisons/an.

il n’en reste pas moins un FRAUDEUR

Même si AST a pris du sursis, cette condamnation est une victoire pour  les victimes de ce constructeur qui ne cessent de dénoncer leurs pratiques.

 

 

* 2ème condamnation *

 

Fraude condamnation de TOP DUO AST GROUPE

 

L’Aamoi fait condamner AST groupe pour la seconde fois le 16 décembre 2020.

Cette fois-c,i ce sont 27 clauses abusives et illicites et autres pratiques du CCMi qui sont remises en cause.

Nous dénoncions certaines de ces clauses dans nos articles :

ou encore auprès de DGRF*

 

 

 

Voici un extrait de l’article publié pat l’Aamoi sur le site forumconstruire le 23 décembre 2020.

 

Tous ceux qui prétendent que l’AAMOI serait sur le point de disparaître vont encore être déçu puisqu’elle vient de remporter une belle victoire contre le 3ème groupe français de constructeur.

Par une décision du TGI de LYON et après une bataille de 5 ans, des pratiques sont condamnée, et le contrat d’AST GROUPE, et des ses franchisés NATILIA part la même occasion, est déclaré abusif dans un nombre incroyable de clauses :

 

Les pratiques illicites condamnées :

 

  • La remise en main propre du contrat
  • Les renvois par la notice du chiffrage à des annexes
  • Les renvois de la notice descriptive aux plans
  • Le versement du solde de 5% du prix avant la réception, à la réception et avant la levée des réserves.
  • La consignation des sommes représentant le solde du prix avant la réception, à la réception et avant l’écoulement du délai de huit jours suivant la réception.
  • La rétention des clefs à la réception de la maison pour non paiement d’une somme par le maître de 1′ ouvrage.

 

Le contrat est condamné dans ses clauses abusives :

 

  • Le préambule dans lequel le contrat de construction prévoit en préambule des conditions générales que « l’accord des parties résulte du présent contrat et des pièces qui lui sont annexées. Ces documents prévalent l’un sur l’autre clans l’ordre suivant :
    ·        Les conditions particulières du contrat
    ·        La notice descriptive et estimative
    ·        Le plan de la construction
    ·        Les conditions générales du contrat ».

 

  • Les clauses 2.1.3 et 2:1.4 qui prévoient que « le maître de l’ouvrage doit fournir au constructeur, notamment afin de déposer la demande de permis de construire, sous son entière responsabilité tous renseignement concernant le permis de construire notamment : le certificat d’urbanisme, le cahier des charges du lotissement, plans de masse et de situation, servitude et bornage, viabilité ainsi que les courbes de niveau, mitoyenneté ou limites séparatives déterminées par un géomètre expert, les éléments constitutif d’une étude de sol, plan des bâtiments existants, permis de démolir, certificats prévus à l’article R.231-22 du code de l’urbanisme, R.431-21 du code de l’urbanisme, R.431-24 du code de l’urbanisme.
    Sans que cette liste soit limitative, le constructeur informera le Maître d’ouvrage de l’ensemble des documents manquants ».

 

  • Les clauses 2.1.2 et 2.1.3 qui stipulent que « si des variations de plans ou notices descriptives s’avéraient nécessaires sur le plan technique, elles pourraient être décidées directement par le constructeur. après accord du Maître d’ouvrage. en cours de travaux et ne pourraient donner lieu à des réclamations de la part du maître d’ouvrage. Le constructeur se réservant expressément lu possibilité d’apporter auxdits plans (lesquels ne sont pas des plans d’exécution) toutes modifications qui seraient nécessaires et déclare expressément que les cotes, la distribution intérieure des lots et les éléments ressortant desdits plans ne sont qu’indicatives ».

 

  • Les clauses 2.1.2 (V2014-07) et 2.1.3 (V2013-02), concernant la valeur d’étanchéité de l’air qui prévoient que « la valeur d’étanchéité à l’air devra être déterminée au moyen d’un test d’infiltrométrie à la charge du maître d’ouvrage ».
    NDLR : Le test n’est pas chiffré dans la notice descriptive.

 

  • Les clauses 2.1.3 (V2014-07) et 2.1.4 (V2013-02) concernant la faisabilité du projet qui stipulent que «le constructeur ne pourra être tenu responsable si Ici configuration du terrain ne permet pas 1’implantation de la construction telle que présentée sur les. supports commerciaux. La nouvelle implantation sera soumise au Maître d ‘ouvrage qui devra valider les modifications induites par ce changement d’implantation ».

 

  • Les clauses 2.1.3 (V2014-07) et 2.1.4 (V2013-02) concernant la prise en charge des travaux non prévus lors de la signature du contrat qui prévoient que «le constructeur ne pourra être tenu pour responsable d’exécuter des travaux complémentaires si le terrain est affecté de vices apparents ou obstacles nécessitant la réalisation de travaux préparatoires et/ou supplémentaires indispensables pour permettre la construction de la maison (surélévation de lignes électriques, téléphoniques, détournement de canalisations souterraines et autres) ».

 

  • Les clauses 2.1.3 et 2.1.4 qui stipulent « les travaux ne pourront recevoir un début d’exécution tout le temps que le maître de l’ouvrage n’ait pas exécuté ou Ait exécuter les travaux nécessaires à l’ouverture du chantier et dont il n’a pas chargé le constructeur. Ces travaux sont chiffrés à la notice descriptive et peuvent faire l’objet d’une commande dans les conditions définies à l’article 2.3.1 ainsi qu’aux conditions particulières (coût de la construction concernent notamment le bornage du terrain ».

 

  • La clause 2.2.5 qui stipule que « les travaux ne pourront recevoir aucun début d’exécution cirant que le maître d’ouvrage ait effectué le versement des sommes prévues à I ‘article 2.3.3 et fait parvenir au constructeur les éléments suivants dès qu’ils seront en sa possession : (…) l’étude de sol ».

 

  • La clause 2.2.5 qui prévoit que « les travaux ne pourront recevoir aucun début d’exécution avant que le maître d’ouvrage ait fait exécuter tous les travaux préalables à la construction non compris clans le prix, mais indispensables au démarrage des travaux et dont le maître d’ouvrage n’a pas demandé l’exécution au constructeur, notamment le bornage du terrain ». Le point 1.1.1 prévoit que « la construction est prévue sur un terrain considéré comme nettoyé de tous types de végétaux. Le bornage du terrain, le débroussaillage, l’arrachage des haies, l’abattage d’arbres et dessouchage, la démolition d’anciennes maçonneries ou de clôtures seront réalisés par le Maître de l’ouvrage avant tout commencement de travaux ».

 

  • Les clauses 2.2.6 « Délai d’exécution des travaux ». 2.3.5 « Retard dans les paiements » et 2.3.6 Non-paiement des travaux » des deux versions des conditions générales (V2013-02 et V2014-07) qui prévoient que « le délai d’exécution des travaux sera prorogé en cas de retard imputable au maître de l’ouvrage du fait de l’exécution et de l’inexécution des travaux à sa charge, du fait d’avenant au présent contrat dont le but est de faire réaliser par le constructeur des travaux non prévus au prix convenu forfaitaire, du fait de retard non justifié de paiement des appels de fonds sans aucune mise en demeure préalable ou autre information, Si, après mise en demeure, ces sommes (intérêts de retard compris) ne sont pas réglées, le constructeur est en droit d’interrompre les travaux sans autre mise en demeure. Cette interruption entrainant de droit et automatiquement une prorogation du délai de réalisation des travaux de l’ouvrage sans aucune mise en demeure ou autre de la part du constructeur à l’égard du Maître d’ouvrage ».

 

  • Les clauses 1.4 et 2.2.6 qui stipulent que « les parties confirnent que les conditions suspensives seront réalisées clans un délai de 12 mois suivant la date du dépôt du permis de construire » et « le constructeur déposera la demande de permis de construire 2 mois au plus suivant la communication par le maître de l’ouvrage des pièces visées à l’article 2.1.3 des conditions générales ».

 

  • Les clauses 1.4 et 2.2.6 qui stipulent que « la durée de réalisation des travaux sera de 9 mois à compter de l’ouverture du chantier si le contrat est inférieur à 91.470 et augmentée d’un mois minimum par tranche entamée de 15.245 supplémentaire, soit 10 mois si le prix convenu est compris entre 91.470 euros et 106.215 euros et ainsi de suite ».

 

  • La clause 2.3.3 des deux versions « Modalités de règlement » des conditions  générales concernant la levée des réserves qui prévoit que « dans le cas où des réserves sont formulées à l’occasion de la réception, une somme proportionnée à l’importance de celles-ci, et au plus égale à 5% du prix convenu devra être consignée sur un compte séquestre jusqu’à la levée de ces réserves, le solde étant versé au constructeur ».

 

  • La clause 2.3.3 des deux versions « Modalités de règlement » des conditions  générales concernant l’apport personnel du maître d’ouvrage qui stipule que « les sommes dont le maître d’ouvrage dispose au titre de son apport personnel doivent être versées avant celles qui constituent le montant du ou des prêts à la construction qui lui sont consentis ».

 

  • La clause 2.3.4 des deux versions « Modalités de paiement » des conditions générales concernant la réalisation d’un avenant pour travaux supplémentaires qui stipule que « si les travaux supplémentaires à la charge du maître d’ouvrage doivent être effectués par le constructeur, un avenant le constatera. Le paiement sera effectué à la signature de l’avenant ».

 

  • La clause 2.4.3 des deux versions « Conditions suspensives » des conditions générales concernant la non-levée des clauses suspensives qui stipule que «si une seule de ces conditions (et à plus forte raison plusieurs) ne se réalise pas. le contrat sera considéré comme sans effet et les sommes versées par le maître d’ouvrage seront intégralement remboursées, (…) Le maître d ‘ouvrage ne devra en aucun cas empêcher la réalisation des conditions suspensives. Au cas où une ou plusieurs des conditions suspensives ne pourraient se réaliser par son fait, le constructeur pourra réclamer au maitre d’ouvrage une indemnité forfaitaire de 5% du prix convenu, sans préjudice de I ‘acompte versé à la commande ».

 

  • La clause 01 «Rappel de nos conditions » des deux versions qui prévoit qu’en l’absence de communication par le maître de l’ouvrage au constructeur de tous documents ou renseignements concernant le sous-sol, le terrain sera considéré comme conforme au descriptif de base. La clause 01 doit être rapprochée des postes 1.1.3 « terrassement » et 1.1.4 « fondations » de la notice descriptive.

 

  • La Clause 03 « Rappel de nos conditions » des deux versions qui stipule que « les prix des branchements mentionnés au devis des travaux annexés, concernent uniquement les travaux à effectuer à l’intérieur de la propriété du client par la société, à l’exclusion des travaux que les concessionnaires des services publics se réservent d’effectuer eux-mêmes ou de faire exécuter par leur entrepreneur agréé. Ces derniers travaux feront de devis fournis par les concessionnaires des services publics. Ils seront exécutés et facturés directement par ces derniers ».

 

  • La Clause 04 « Rappel de nos conditions » des deux versions qui stipule que « la société ne peut prendre la responsabilité des modifications éventuelles qui seraient imposées par les réglementations administratives et ne peut préjuger des exigences particulières qui seraient présentées par l’administration, lors de l’instruction et de la notification du permis de construire. Ces modifications feront l’objet d’avenants au contrat ».

 

  • La clause 06 « Rappel de nos conditions » qui stipule que « les tarifs de la publicité, sous quelque forme que ce soit, ainsi que les pavillons exposés, ne constituent, en aucun cas, un élément contractuel du fait des modifications qui auraient pu être apportées au descriptif type ».

 

  • La clause 08 « Rappel de nos conditions » qui prévoit que «pour des raisons de sécurité et de responsabilité, la société interdit, pendant toute la durée des travaux, l’accès du chantier à toute personne étrangère à ceux-ci. Néanmoins, le maître d’ouvrage pourra visiter son chantier en présence d’un membre du personnel du constructeur ».

 

  • La clause 11 « Rappel de nos conditions »  qui stipule que « la totalité de l’apport personnel sera exigé en paiement des premières factures ».

 

  • La clause 12 « Rappel de nos conditions » des deux versions stipule que « toute prise de possession ou emménagement avant la rédaction du procès-verbal de réception signé par le maître d’ouvrage et le maître cl ‘oeuvre, entraîne de fait la réception de la maison sans réserve et l’exigibilité de l’intégralité des sommes restant dues, sans contestation possible.

 

La stipulation de « provisions » dans les notices descriptives :

 

  • L’absence de chiffrage des revêtements de sol des chambres et placards et  des murs et des plafonds

 

  • Les clauses L7 et 1.8 et la notice descriptive des travaux relatives au eût provisionnel des raccordements réseaux sur le domaine public prévoit que « ces travaux ne pourront être réalisés que par les services concessionnaires agréés par les communes. Ces travaux ne pourront jamais être confiés au COnSirlidelff. Ce montant est une estimation, il appartient au maître de l’ouvrage de faire établir des devis auprès des services concessionnaires ».

 

  • La stipulation d’étude non chiffrée à la charge des maîtres de l’ouvrage dans les notices (test d’une eau calcaire).

 

 

Ces condamnations sont la preuve que nos griefs étaient fondés.

 


*A.S.T Groupe : Top duo, Créa Concept, Villas Club, Natilia, Villas Trident, CER construction, les Maisons de l’Hexagone, IDEOZ, Natibox,

*DGRF : Direction Gouvernementale de la Répression des Fraudes


 

 

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

Témoignage n°5 – Mr et Mme B.

Monsieur et Mme B.

SOUTENEZ LES VICTIMES DE AST Groupe EN SIGNANT LA PETITION EN LIGNE! Merci

Nom ou Pseudo :

Constructeur :

Département :

Signature du CCMI :

Date de livraison contractuelle :

Date réelle de livraison :

Problèmes rencontrés : 

      

   Mr et Mme B.

   TOP DUO Ast groupe

   77 Seine-et-Marne

   21 mars 2017

   juin 2019

 

  En attente de livraison – Chantier à l’arrêt

  • Délais non respectés
  • 5 conducteurs de travaux différents,
  • Appels de fonds anticipés et sans visite de chantier,
  • Absence de communication,
  • Non respect de l’étude thermique,
  • Non respect du rapport de notre expert
  • Récupérateur d’eau de pluie non posé dans les règles de l’art,
  • Obligation de faire venir un expert immobilier.
  • Nombreuses autres malfaçons à découvrir plus bas dans l’article….

 

Notre Construction avec TOP DUO AST GRoupe

en Seine-et-Marne

Maison TOP DUO en construction Monsieur et Mme B.

 

 

 

 

Nous avons décidé de sortir de notre silence avec mon mari et de nous faire entendre afin qu’AST prenne leurs responsabilités et entreprenne des actions pour nous livrer notre maison au plus vite.

Nous allons vous raconter en quelques lignes notre parcours de construction bourré d’embuches avec TOP DUO.

Nous avons signé un contrat de construction de maison individuelle avec TOP DUO le 21 mars 2017 (agence d’Ile-de-France), pour notre maison située à Dammartin en Goële dans le 77.

 

La construction de notre maison a débuté en mars 2018, notre 1er conducteur de travaux M. Fe****** nous avait assuré une livraison pour fin juillet 2018.
En juin de la même année, ce dernier n’occupait plus ses fonctions et nous n’avions plus d’interlocuteurs.
C’est notre expert en construction de maison qui nous apprenait que l’agence TOP DUO basée en Ile de France a été fermée et que M. Fo***** reprendrait le chantier.

 

Le chantier est resté à l’arrêt de juin à octobre 2018, lorsque le gros œuvre et le toit furent terminés nous avons eu un premier rdv de chantier le 2 janvier 2019 avec notre expert et M Fo*****.

Des manquements ont été signalés :

  • absence de chatières en partie haute et absence de souche destinée à la ventilation primaire,

 

Absence de chatière maison TOP DUO Monsieur et Mme B.

  • absence de seuil de garage comme mentionné dans le contrat,

 

  • trous sur les façades extérieures … Malgré cela, nous leur avons fait confiance et avons réglé la facture « mise hors d’eau » le 16 janvier 2019. M. Fo***** s’étant engagé à faire le nécessaire dans les meilleurs délais -> rien n’a encore été fait à ce jour.

 

 

En février 2019, M. Fo***** a quitté la société sans nous en aviser et avons eu un 3e conducteur de travaux M. C****** travaillant pour Villas club, ce dernier nous a assuré reprendre le chantier sous de bonnes conditions et nous tenir informé chaque semaine de l’avancée du chantier … Il a vite oublié ses belles paroles vu qu’il ne répondait plus à nos appels.

 

Lorsque les cloisons ont été posées, notre expert, a signalé que le local non chauffé doit être isolé comme stipulé dans l’étude thermique, M. C****** s’était engagé à le faire. Alors qu’à ce jour, il n’est toujours pas fini d’être isolé. D’ailleurs ce dernier ne nous donnait plus de nouvelles de notre chantier et ne nous répondait plus au téléphone.

D’autres manquements ont également été signalés à plusieurs reprises comme :

  •  L’appareillage électrique installé n’est pas contractuel, l’appareillage installé chez nous est de marque Schneider gamme « ovalis » alors que sur le contrat il est indiqué « Odace » ou similaire. Ovalis étant l’entrée de gamme de la marque Schneider et non une gamme équivalente.

 

  • Le récupérateur d’eau de pluie a basculé à peine quelques jours après avoir été posé (on se prend les pieds dessus), il n’a pas été installé correctement et le couvercle est cassé. Selon les dires de M. C****** lorsque nous lui en avons parlé, cela est dû (je le cite) : « aux lois de l’apesanteur, c’est normal que la terre bouge et le récupérateur aussi… » Nous n’avons pas compris ce que cela voulait dire ?

 

Récupérateur d'eau de pluie Maison TOP DUORécupérateur d'eau de pluie AST groupe

 

  • L’évacuation des terres est à charge constructeur (comme mentionné dans le contrat), sauf que le tas de terre se trouvant sur notre terrain au lieu d’être évacué, il a été étalé sur tout notre terrain arrivant à hauteur de notre porte fenêtre.

 

  • Les bandes de finitions placo : il y a des trous sur les murs et plafonds, des fissures, rebouchage de l’alimentation électrique mal exécuté, une mauvaise finition des bandes (certaines n’ont même pas été poncées), …

 

  • L’expert a récemment constaté que la gouttière en partie haute façade ouest a été endommagée (elle est pliée en deux).

 

Goutière endommage AST Top duoGoutière endommagée TOP DUO

 

  • Surtout l’isolation du plancher bas du RDC qui n’est pas conforme ni à l’étude thermique, ni à la notice descriptive. Il est précisé que les hourdis doivent être en polystyrène alors que les éléments bas du rdc sont en fibre agglomérés bois. Il est interdit de poser des canalisations eaux chaudes sur un plancher non isolé, ce qui est le cas chez nous. La mousse polyuréthane projeté est de 6 cm d’épaisseur alors que l’exigence minimale de la mousse est de 17cm (courrier du 19 mars).

 

  • La pose du chauffage au sol au RDC, à certains endroits l’espacement des tubes est très important, il est très largement supérieur à 30cm, alors que le pas ne doit pas être inférieur à 11cm et ne peut excéder 20cm.

 

 

Au vu de ces éléments, et sur demande de l’Expert, nous avions demandé au conducteur de travaux et à M. M***** de ne pas couler la chape du plancher du RDC avant d’avoir corriger ces erreurs, et avant de nous avoir fourni le plan d’étude pour vérification préalable, et malgré notre insistance la chape a été coulée quelques jours plus tard.

En finalité, on se retrouve avec un plancher qui n’est pas isolant et et qui n’est pas conforme à la RT2012.

 

Nous avons eu un 4e conducteur de travaux M. P****** en mai 2019 (travaillant chez villas club également), que l’on a vu qu’une seule fois lorsque nous avions eu un rdv avec Enedis pour le raccordement électrique. Tout comme M. C******, depuis silence radio, aucune nouvelle.

 

La dernière fois que nous nous sommes rendus sur notre chantier c’était début mai lorsque les carreleurs finissaient de poser le carrelage, ces derniers nous avaient contacté pour connaitre le type de pose souhaité, on ne savait même pas qu’ils étaient entrain de poser le carrelage.

 

Etant donné que personne ne nous tient au courant de l’avancement des travaux et que les conducteurs de travaux ne répondent pas à nos appels, nous avons donc contacté directement le siège social à Decines Charpieu, et avons appris qu’un Directeur technique Adjoint M. M***** s’occupe dorénavant du chantier à distance.

Il s’est déplacé en juin 2019 pour constater l’état de la maison, nous lui avions d’ailleurs demandé en amont de nous tenir informer de sa venue afin de le rencontrer dès qu’il se déplacerait en Ile de France, il ne nous a pas tenu informé de sa présence volontairement et n’a donc pas souhaité nous rencontrer.

 

Nous avons eu différents échanges téléphoniques et écrits avec ce Monsieur qui nous a assuré que le chantier n’était pas à l’arrêt, que l’absence d’évolution depuis des mois était dû aux fortes chaleurs (celle-ci n’empêchant pas les artisans de travailler à l’intérieur de la maison), et que le façadier interviendrait dès que la canicule de juin serait passée.
AST nous avait assuré une livraison pour fin juillet 2018…ensuite ils étaient censé livrer pour juin 2019…puis M. M¨¨¨¨ s’est engagé à nous livrer AVANT les congés d’été 2019.

 

Nous avons reçu un courrier recommandé le 16 juillet 2019, de M. M***** qui nous informe que le chantier est finalement arrêté car le paiement des 75% n’a pas été effectué, précisant que l’isolation du local non chauffé n’est pas contractuelle et que les chatières et la ventilation ne sont pas obligatoires, et qu’il acceptait de les faire à titre commercial uniquement si l’on payait les 75%.

Pourtant d’après l’étude thermique, l’isolation du local non chauffé est due, les chatières et la ventilation sont obligatoires et surtout les précédents conducteurs de travaux ainsi que M. M***** s’étaient justement engagés à l’isoler et à les poser. Pourquoi ce revirement de situation !

Malgré toutes ces contradictions et ces incompréhensions, et afin d’éviter tout retard supplémentaire, nous avons procédé au déblocage des fonds pour le paiement de la facture « mise hors d’air et cloisons » le 20 juillet 2019, contre l’avis de notre expert qui qualifie cet appel de fonds d’anticipé. De plus, nos nombreuses demandes de rdv de chantier avant la mise en paiement n’ont fait l’objet d’aucune réponse de la part de M. M*****.

 

Le délai de livraison étant dépassé depuis juin 219, nous l’avons signifié par écrit et M. M***** en retour nous menace de nous faire payer des pénalités de retard d’1% par mois tant que la facture des 75% n’est pas réglée. Nous avons fait confiance une première fois en payant la facture « mise hors d’eau » le 16 janvier 2019 (facture des 60%) et à ce jour les chatières et la ventilation primaire n’ont toujours pas été posées. Nous lui avons refait confiance une seconde fois avec le paiement de la facture des 75% le 20 juillet 2019, alors que l’isolation du local technique n’est pas terminée et que nous n’avons pas eu le droit à une visite de chantier avant paiement.

 

Nous avons contacté l’assistante de M. M***** le lundi 22 juillet 2019, afin de demander encore une fois un un rdv de chantier.

Celle-ci nous informe que M. M***** est en congé vendredi 26 juillet 2019, et qu’il faudra attendre la rentrée pour fixer un rdv, et qu’aucun autre conducteur de travaux n’est disponible.

 

Nous avons écrit plusieurs mails à M. M***** afin qu’il prenne contact avec nous et de nous dire ce qu’il en est de notre chantier, mais malheureusement restés sans réponse.

Nous l’avons eu à peine deux fois au téléphone il y a quelques mois après maintes sollicitations, et lors de nos conversations ce Monsieur est très désagréable, il utilise des propos très déplacé en nous décrivant par exemple de « mauvais payeur » et coupe court à la conversation, en nous expliquant qu’il n’a pas le temps de parler avec nous … Ce comportement est inacceptable pour un Directeur Technique Adjoint qui à nos yeux ne nous respectent pas, surtout lorsque l’on s’engage sur une date de livraison et que l’on part en congé sans même prendre le temps d’appeler les clients pour les rassurer.

 

 

Cette situation a de lourdes conséquences sur notre vie personnelle !

 

Nos enfants ont raté leur rentrée scolaire l’année dernière, et vont rater cette rentrée également. Alors que nous avons attendu cette fois-ci la confirmation de M. M***** que nous serions livré de notre maison avant les congés d’été, avant de les inscrire à Dammartin en Goele (nous n’avons pas fait la même erreur que l’an dernier, nous avions dû écrire au Maire pour que les enfants soient re-scolarisés sur Argenteuil).
Nous n’avons eu la confirmation de leur inscription que semaine dernière (juillet 2019)  pour l’école de Dammartin, car au vu du taux de remplissage de l’école, ils n’étaient pas sûrs d’être scolarisés à l’école près de chez nous. Mais étant enceinte et accouchant à la rentrée, la mairie a fait une exception.
Mais la scolarité sur Dammartin est encore une fois compromise car les engagements de livraison n’ont pas été respectés. Ils seront encore une fois en liste d’attente sans aucune garantie d’être scolarisés à cette école une fois que l’on aura déménagé.

 

Je suis enceinte de 7 mois et demi et tous ces évènements me fragilisent beaucoup que ce soit physiquement ou psychologiquement. Je suis dans l’incapacité de me déplacer au vu de mon état. Sinon cela ferait bien longtemps que nous nous serions rendus au siège social afin que l’on nous communique des informations claires concernant notre chantier.

 

La situation est d’autant plus compliquée que nous habitons à 60km du chantier et qu’il est difficile de nous organiser à la fois auprès des artisans à qui nous avons fait appel ainsi que pour nos démarches administratives (inscription à la maternité et mon mari ayant demandé sa mutation dans le 77). Je vous laisse imaginer la situation si nous avions déposé notre préavis auprès du bailleur, nous aurions été à la rue avec nos trois enfants et un bébé, dans 3 mois.

 

Nous ne savons plus quoi faire face à cette situation qui reste bloquée. Tout ce que nous demandons c’est que le chantier se finisse et de réceptionner notre maison au plus vite, mais nous avons la sensation qu’AST ne l’entend pas de la même manière.

 

Le 29 juillet 2019, nous avons  envoyé un mail au Directeur Général et à la Directrice Technique. Cette dernière nous répond que M. M***** fait de son mieux pour chercher des artisans et qu‘il reprendra contact avec nous à la rentrée. Elle nous assure qu’elle fera son maximum pour terminer notre maison au plus vite dès la rentrée car AST ferme en août. Ils ont bien de la chance, nos enfants ont été privés de vacances vu que nous pensions déménager.

Mais elle ne répond pas à nos interrogations car nous attendons des actions et des réponses précises d’AST, à savoir :

  • Qu’est ce qui est prévu pour corriger les malfaçons signalées par l’expert?
  • Que reste t’il à faire précisément sur notre chantier ? 
  • Pour quelles raisons nos nombreuses demandes de visites avant mise en paiement des 75% restent sans réponse ? 
  • Comment expliquez vous que M. M***** lors de sa visite en Juin, en Ile de France, n’a pas souhaité nous rencontrer malgré notre insistance ? (demandes faites et répétées par téléphone et écrit) alors qu’il a été à la rencontre des 2 autres clients d’Ile de France.
  • Et enfin comment expliquer le fait qu’AST ai mandaté un Expert pour terminer les 2 autres maisons d’Ile de France et que la nôtre ne soit pas concernée ?

 

Voila notre récit, toutes ces nuits d’insomnies et ces mois d’attente sans aucune réponse à savoir pourquoi notre chantier en est à ce stade.

 

Nous demandons que notre chantier soit repris par un expert afin qu’il termine la construction et surtout que toutes les malfaçons soient corrigées avant la réception de notre maison.

 

Nous ferons tout ce qu’il est possible de faire afin de montrer que l’on ne compte pas se laisser faire !

 

Merci Lydie de ton aide cela fait plaisir d’être écouté car nous étions vraiment au bout du rouleau.

 

M et Mme B.

 

 

Vous pouvez soutenir cette famille en votant sur la pétition et/ou en leur laissant un commentaire ci-dessous.

 



Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans TEMOIGNAGES, 3 commentaires

88) Démolition de notre maison

démolition

démolition de notre maison TOP DUO AST groupe BalanceTonConstructeur

 

 

 

 

Récapitulatif des points

le 15 juillet 2019, nous nous rendons sur notre terrain. Malheureusement, nous sommes arrivés avec 20 minutes de retard : l’huissier et le maçon étaient sur le départ.

Nous n’avons donc pas pu assister aux différents points relevés par l’huissier. Néanmoins, nous discutons avec l’assistant de l’expert qui nous informe qu’un géomètre interviendra pour s’assurer que l’implantation soit exacte. On n’en demandait pas tant !

Nous rediscutons de tous les points à revoir :

  • Possibilité de faire un seuil de porte en un bloc au lieu de deux blocs assemblés,
  • les aciers pas assez épais,
  • les gaines jaunes et bleues oubliées ainsi que les filets avertisseurs,
  • le « pseudo puisard » qui est un regard,
  • le verrou de la porte du garage qui bloque,
  • les tuiles,
  • veiller à ce que les artisans ne défectent pas sur le terrain
  • les barrières de chantier,
  • etc…

En discutant nous sommes intrigués par un détail : il y a plus d’une dizaine d’oiseaux morts éparpillés sur le terrain.

 

Chaleur? ou terrain maudit ?

 

 

 

Retrait des matériaux

 

 

Le 16 juillet 2019, notre voisin nous informe que les artisans sont venus retirer les menuiseries extérieures et le conduit du futur poêle à granulé.

 

Le 17 juillet 2019 vers 10h, nous nous rendons sur le terrain car la démolition est prévue pour aujourd’hui.

A notre arrivée, était présents le collaborateur de l’expert mandaté par AST pour la reprise de notre chantier. Il nous apprend que la Sté de terrassement et gros œuvre, a des problèmes de véhicules et qu’il est en attente de son retour.


En attendant, nous rentrons dans la maison et découvrons les coins qui ont été sondés . Ça se passe de commentaire !

 

 

1 heure passe, et toujours pas de maçon en vue.

Nous discutons avec le collaborateur de l’expert de choses et d’autres. Autant vous dire que d’avoir affaire à une personne qui prend le temps de vous expliquer les étapes, nous change du Responsable du Centre technique TOP DUO Ast groupe. Nous sommes rassurés de constater qu’il connaît bien le monde du bâtiment.

Il est midi passé, et les enfants s’impatientent, nous décidons de rentrer et demandons au Collaborateur de l’expert de nous prévenir lorsque que le maçon sera présent car nous voulons assister à la démolition de la maison. Il s’engage à nous recontacter dès qu’il aura des nouvelles.

 

 

Jour de la Démolition

démolition Maison Top Duo Ast Groupe

 

 

Le 18 juillet à 8h09, nous recevons l’appel téléphonique du collaborateur de l’expert mandaté par AST. Il nous informe que l’artisan devrait intervenir aujourd’hui vers 11h et qu’il nous recontactera dès qu’il aura plus d’infos sur l’organisation de ce dernier.

 

A 15h43, Le collaborateur de l’expert , nous informe que le maçon et deux de ses collègues sont déjà sur place et que les palettes présentes sur le chantier ont bel et bien été retirées. Comme il nous l’avait promis, le collaborateur de l’expert nous informe en temps et en heure de l’avancée des travaux. Ça fait grandement plaisir !

 

Intuition

intuition

 

A 16h15, nous recevons un énième appel du collaborateur de l’expert. Il nous informe que les maçons ont déjà démoli le garage et qu’ils continueront la suite demain. Il ajoute que si nous souhaitons voir la démolition de notre maison, il faudra venir tôt le matin.
Mon mari travaillant et vu mon état de fatigue,  je doute d’être présente mais en même temps, je ne veux pas louper cette étape.

 

En raccrochant, j’ai comme une intuition. Je sens que les choses vont aller vite !

 

Au moment où nous recevons les appels téléphoniques, nous profitons, en famille,  des soldes en vue de préparer la rentrée scolaire des enfants. Oui on s’y prend en avance 🙂 

Je ne suis pas tranquille et je sens que l’on doit se rendre MAINTENANT sur le terrain. Je crains de louper la démolition. Mon mari me dit de me détendre, que le collaborateur de l’expert nous a dit qu’il nous appellera quand ce sera le moment.

C’est plus fort que moi, je lui sors tous les arguments possibles et j’arrive tant bien que mal à le convaincre de prendre la route… direction : LE TERRAIN.

 

Du lieu où nous nous trouvons au terrain, nous en avons pour une heure de route…

 

 

Démolition

Et bien, comme je le pressentais, les maçons ont déjà démoli TOUTE la maison. Seul le vide sanitaire est apparent mais il est prévu qu’il soit démoli également, fondations incluse.

De peu, nous avons loupé l’action ! Tant pis !

Nous nous abstiendrons  de dire que : « ce sera pour la prochaine fois !  parce que nous espérons qu’il n’y en aura pas d’autre« .

 

 

Votre maison a t-elle été démolie pour cause de malfaçons ?

 

 

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

87) Confirmation de démolition

Confirmation de démolition

Lettre TOP DUO AST groupe de confirmation de démolition

 

 

Le 11 juillet 2019, nous nous apercevons que l’expert mandaté par AST groupe nous a laissé un message téléphonique.

Il nous informe que AST à fait partir un courrier, aujourd’hui, pour nous confirmer la démolition de notre maison.

Aussi il nous précise que le 15  juillet 2019 :

  • un constat d’huissier est prévu  à 14h
  • les fenêtres  seront retirées,
  • le terrain sera nettoyé pour pouvoir travailler…
  • ils enchaîneront avec la partie démolition.

 

Il conclut en nous disant qu’ils nous adresse par écrit le contenu de son message. Nous le recevrons quelques heures plus tard avec le planning des interventions :

 

Planning des interventions

 
LUNDI 15/07/19 et MARDI 16/07/19 :
Mise en place des barrières de chantier
Dépose des menuiseries
 
MERCREDI 17/07/19 :
Commencement de la démolition
 
JEUDI 18/07/19 :
Triages des déchets bois avant évacuation
Nettoyage chantier
 
VENDREDI 19/07/19 :
Fin de la démolition
Arrachage des fondations
Triages des déchets en évacuation
Évacuation des terres
Nettoyage chantier
 

C’est fort agréable d’avoir affaire à des professionnels qui ont le sens de la communication. C’est tout nouveau pour nous et nous apprécions que cet expert nous tienne informé en temps et en heure.

 

 

LRAR de confirmation de démolition

Le 12 juillet 2019, nous recevons la LRAR de AST groupe, officialisant l’annonce de l’expert.

 

Confirmation de démolition de notre maison apr AST groupe

 

Nous avons ris jaune à la lecture de ce courrier.

 

Cela aurait été plus honnête de formuler cette lettre de la façon suivante :

 

Nous nous excusons de ne pas avoir été réactif face à vos LRAR dans lesquelles vous nous aviez prévenu, dès les fondations, des nombreuses malfaçons.

De plus, les études que nous avons fait procéder démontre que vous aviez TOTALEMENT raison !

 

 

Polémique ? Quelle polémique ?

Nous avons démontré les malfaçons avec photos, vidéos et rapport d’expertise, à l’appui.

C’est à AST de prouver que nous avions tort. Visiblement, il sont dans l’incapacité de le faire.

Soit le constructeur  est sûr des travaux effectués et continuent de construire en l’état , soit il a des doutes et prend une décision pour remédier aux problèmes.

Au vu du choix effectué, il n’y a plus de questions à se poser.

 

 

4 ans, d’insomnie, d’angoisse, de déception, de larmes…

 

Il faut se rendre à l’évidence, nous venons de perdre 4 ans, pendant lesquels, nous n’avons fait que de nous battre pour voir notre rêve sortir de terre.

Nous allons continuer à surveiller le « nouveau » chantier de très près, même si celui-ci sera supervisé par un expert.

 

 

 

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

83) Silence et Pétition

Pétition ASt groupe

 

 

 

Petit rappel en chiffre :

 

 

 

  • 2 mois après notre rendez-vous avec le Directeur Technique de AST et leur expert,

 

  • 1 mois 1/2 après avoir reçu la LRAR de AST Groupe dans laquelle il s’engage à corriger les malfaçons…

 

… Notre situation ne s’est guère arrangée!

 

Notre chantier est toujours à l’arrêt depuis le 23 novembre 2018 . Ce qui nous amène à un total de 12 mois d’arrêts.

 

4 ans à espérer avoir notre maison et AST continue de nous malmener. Pour combien de temps encore?

 

Nous avons adressé, au siège social de AST Groupe à Décines, une LRAR de mise en demeure de reprendre le chantier, et relancé nos différents interlocuteurs, par email, afin d’obtenir une date de reprise des travaux. A ce jour, nous sommes toujours en attente de réponse.

 

Lasse du mutisme de AST Groupe, une pétition en ligne a été lancée afin que cette société prenne ses responsabilités.

 

Malheureusement, nous ne sommes  pas un cas isolé et les choses doivent changer!

 

Pour que AST Groupe (=TOP DUO, Créa Concept, Natilia, Villa Club, Villas Trident, IDEOZ, CER Constructions et Les Maisons de l’hexagone, Villas JB, Villa TRIDENT,  Evolim, Maison Idéoz, DPLE……) :

 

Respecte ses engagements contractuels,

 

  • Corrige les malfaçons,

 

  • Nous livre nos maisons,

 

  • Cesse de se terrer dans le silence,

 

  • Cesse de transformer nos rêves en cauchemars

Soutenez nous en signant ou/et partageant cette pétition.         

  Merci!

 

AST groupe victimes livrez notre maison

Nous voulons notre maison!!!!

 

 

Ils parlent de nous

 

Suite au témoignage de Sandrine et Daniel publié dans le  journal « L’Est Républicain »,  un petit clin d’oeil pour la pétition et le blog ont été fait. Merci à eux pour le soutien!

 

coeur soutien des victimes de AST groupeMerci à tous pour votre soutien!! coeur soutien des victimes de AST groupe


 

 

Statistiques de la pétition

 

* MAJ du 11 mai 2019 *

signature pétition TOP DUO ASt groupe

 

 

* MAJ du 11 juillet 2019 *

 

 

* MAJ du 11 aout 2019 *

 

 

 

* MAJ du 11 septembre 2019 *

 

 

* MAJ du 11 octobre 2019 *

 

Pétition victimes de AST

 

 

* MAJ du 11 novembre 2019 *

 

Pétition AST groupe

 

 

* MAJ du 11 décembre 2019 *

 

 

 

* MAJ du 11 décembre 2019 *

 

 

 

 

* MAJ du 26 juillet 2020*

 

 

 

* MAJ du 3 février 2021*

 

 

 




 

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 4 commentaires