chantier

Témoignage n°3 – Sylvain De Grandis

Nom ou Pseudo :

Constructeur :

Département :

Signature du CCMI :

Date de livraison contractuelle :

Date réelle de livraison :

Problèmes rencontrés : 

      

Sylvain De Grandis

    TOP DUO Ast groupe

  25 Doubs

  29 juin 2015

????????????

27 novembre 2018  (plusieurs mois de retard)

 

  • Délais non respectés
  • 5 maçon différents, 7 conducteurs de travaux différents,
  • ouvertures fenêtres mal positionnées, il a fallu casser et refaire,
  • Rangs de parpaings en trop empêchant la pose de la charpente,
  • Pignons montés trop haut,
  • Raidisseurs manquants,
  • Charpente posée à même le sol sur tas de terre, donc non à plat, non protégée et laissée en l état plusieurs mois.
  • Maison non aux normes handicapés alors que c est noté dans le contrat,
  • Accès maison PMR non respecté malgré mes nombreuses mises en garde,
  • De nombreuses réserves non réglées 2 mois après réception,
  • Obligation de prendre une avocate, de faire des constats d’ huissier, de faire venir un expert immobilier.
  • nombreuses autres malfaçons à découvrir plus bas dans l’article….

 

* Médiatisation

« Las d’attendre leurs maisons…« 

« Sylvain et sa fille ont entrepris de confier la construction de leurs maisons respectives à TOP DUO AST GROUPE »

 

Malfaçons et attente de livraison Maison TOP DUO

Article de presse – Journal l’EST Républicain – 12 janvier 2018

 

 * Photos

 


Vous pouvez laisser un commentaire à Sylvain De Grandis en bas de cette page

 

 

Lire la suite →

Publié par Topduo and family dans TEMOIGNAGES, 0 commentaire

59) Relevé étude béton

Relevé étude béton

relevé étude béton Chantier Top duo AST groupe

 

Après notre altercation avec le terrassier, nous nous apercevons qu’un trou a été effectué sur les fondations situées à l’avant, côté Nord. Nous précisons alors au Responsable du centre technique TOP DUO que l’eau présente dans les fouilles se situaient plus, côté sud. Il demande alors au Technicien de faire un deuxième sondage au lieu précis. Ce que nous  apprécions !

relevé étude béton fondation au marteau piqueur

Pendant que le terrassier creuse un nouveau trou à la pelleteuse et  au marteau piqueur, le Technicien « Etude béton » pose quelques questions au Responsable du centre technique TOP DUO :

 

  1. Avez-vous mis du béton de propreté ? Réponse : NON
  2. Un film de polyéthylène a t-il été posé sur les fond de fouilles? Réponse : NON

  3. Y’a t-il un drain ? Réponse : NON

 

 

 

Puisque le responsable du centre technique  nous a dit que notre présence était nécessaire autant que nous soyons utiles !

Pendant que mon mari reste en hauteur, sur le chemin d’accès pour s’occuper de notre fille, je m’approche au plus prêt afin de ne rien louper des échanges. A savoir si les informations données sont exactes.

 

Face à cette série de questions, je me permets de confirmer que «rien de tout cela n’a été fait effectivement », que «les semelles ont été posées à même le sol» et surtout «que l’étude de sol n’a pas été respectée mis à part les dimensions des semelles et encore nous nous sommes battus pour que notre constructeur respecte ce point ». Ce qui n’a pas plus au Responsable du centre technique TOP DUO.

Il explique au Technicien « étude béton », qu’il n’était pas « trop d’accord pour suivre les recommandations de cette étude de sol» et que c’est la raison pour laquelle il avait « commandée une autre étude complémentaire » que nous avons refusée de payer.

Il ne manque pas de culot !! C’est de pire en pire ! Je ris Jaune et lui réponds : « Biensûr qu’on a refusé de la payer c’était pas à nous de la prendre en charge ! » «Et si vous pensiez que c’était si important vous n’aviez qu’à la payer votre étude de sol !C’est vous le pro».

 

Sans me répondre, il continue, en s’adressant au Technicien  : « Oui, les points de sondages ont été fait sur l’ancienne implantation qui a été refusée par la Mairie»

 

  • « On n’est pas à 1 mètre prêt ! » Lui dis-je !

 

  • « Oh vous savez on a déjà eu des cas où les terres étaient différentes sur un même terrain !«  me répond t-il.

 

  • « Ah oui ? Vous êtes contradictoire, vous ! Quand on vous avait fait la remarque l’année dernière, vous prétendiez le contraire.« 

 

Ce responsable représente TOP DUO AST. Il perd toute crédibilité, il est sens cesse en contradiction avec lui même ! Au point de se perdre dans ses explications. (voir article résultat de l’étude béton – à venir)

Exemple parmi tant d’autres : Le 20 octobre 2017, il nous a adressé une lettre RAR dans laquelle il nous dit qu’il « suivra les recommandations de notre étude de sol initiale« . Quelques jours après l’OS* , il nous dresse un avenant informatif dans lequel il dimensionne les semelles filantes à 40×40 tandis que l’étude de sol préconise des semelles filantes 60×60.  De plus, il n’a pas suivi les recommandations de l’étude de sol.  WTF? Sa logique n’est pas facile à suivre !

 

Le technicien « étude béton » poursuit sa série de questions :

 

4. Quels sont les dimensions de l’enrobage ? : Le Responsable du centre Technique n’était pas en mesure d’y répondre. Il demande donc au jeune maçon présent de poser la question, au téléphone, à son père (qui, lui, a coulé le béton). Ce dernier lui répond 15 cm environ.

 

  • « Ah oui ?«  Dis-je étonnée. Je suis surprise d’une telle précision sans pour autant mettre en doute sa parole!

 

Conversation qui tourne au ridicule!

 

5. Les maçons ont-ils mis des cales pour maintenir les semelles? Poursuit le Technicien « étude béton ».

  • « Non, elles étaient à même le sol»  je me permets de répondre.

 

  • « A un moment il ne faut pas être de mauvaise foi! Me dit le Responsable du centre technique TOP DUO AST, exaspéré. Vous les avez vu soulever les semelles pendant le coulage du béton ?».

 

  • «Oui, on n’a pas dit le contraire on les a vu lever les semelles mais pas partout ! » je précise.

 

  • «Ecoutez, Madame .., je réponds à Monsieur (Technicien « étude Béton ») parce qu’en tant que professionnel, il est à même de savoir ce qu’il faut faire ! Vous étiez là ?»

 

  • « Oui et nous, nous avons vu comment les fondations ont été réalisées, on est à même de répondre contrairement à vous ! » Je lui réponds.

 

  • « Ecoutez, les maçons m’ont dit ce qu’ils ont fait, vous étiez là ?  il insiste : vous étiez là quand le béton à été coulé ? »

 

  • « Biensûr qu’on était là ? » mon mari et moi-même avons répondu en chœur !conversation ridicule avec TOP DUO AST

 

  • « NON vous n’étiez pas là ! » continue t-il en nous tenant tête, sûr de lui.

 

  • « Biensur que si, on était là ! » La situation et conversation tourne au ridicule ! On se croirait en maternelle !

 

Mon mari est consterné devant tant de cinéma !

 

  • « Ah bon, bah moi je ne sais pas je ne fais que répéter ce que les maçons m’ont dit ! » dit-il gêné.

 

  • « Eh bien ils vous ont menti ! » Si les maçons mentent sur notre présence nous n’osons même pas imaginer sur quoi d’autre ils ont menti et mentiront peut-être encore. Y’a de quoi être inquiets pour la suite de la construction!

 

La preuve que la parole des maçons n’est pas fiable!

 

Les photos que les maçons ont adressés à TOP DUO AST, sont-elles des photos de notre chantier? Nous serions curieux de voir à quoi celles-ci ressemblent.  Nous étions présents tous les jours : du terrassement au coulage du béton voire même le lendemain. Jour où nous avons constaté que les fondations étaient recouvertes de terre et d’eau. A aucun moment nous les avons vu prendre des photos et encore moins des vidéos.

Ce qui expliquerait pourquoi notre constructeur refuse de nous en remettre une copie.

Ceci dit, chez TOP DUO AST nous avons constaté qu’il a beaucoup trop de cachotteries. L’argument « Nous travaillons en toute transparence » que nous entendons depuis 3 ans, ne tient absolument pas la route !!

 

 

Le Technicien « étude béton » me dit que l’enrobage est de 10cm en dessous et 10 cm au dessus. Je lui demande alors comment savoir si c’est partout pareil!  Il me répond que « c’est impossible que ce soit différent si  c’est comme ça ici, c’est pareil partout! Le béton a été coulé en même temps« . Bon… Je reste dubitative, mais n’y connaissant rien, je me contente de cette réponse!  Aussi il précise que les dimensions des fouilles sont respectées :60×60.

 

En repartant, je demande au Technicien « étude béton » s’il a tous les éléments en main pour réaliser l’étude béton.

 

  • « Madame, je ne peux pas dire que les fondations ont un problème s’il n’y en a pas!«

 

  • Je suis restée scotchée par sa réponse : « Mais c’est pas du tout ce que je vous ai demandé!  Je souhaite juste savoir si vous avez des photos d’avant le coulage du béton? Vu que notre constructeur ne veut pas nous montrer ces photos , je me demande juste si elles correspondent à notre chantier. »

 

  • « Oui, on m’a donné des photos, j’ai tout Madame!«

 

  • « Je peux les voir?«

 

  • « J’ai été mandaté par La société AST, je ne peux pas, vous comprenez!«

 




Une gêne s’installe…

 

  • « NON! rajoute  le responsable du centre Technique«

 

  • « Pourquoi vous faîtes autant de mystères autour de ces photos?«

 

  • « Ce sont des documents internes on n’est pas obligé de vous les transmettre!« . me répond t-il en bégayant. Cette phrase, il nous la répète à chaque fois que nous lui réclamons un document (étude thermique, photos, descriptif technique de tous les équipements intérieurs et extérieurs, nos propres plans que nous avons payés…)

 

  • « Vous pensez qu’on m’a donné les photos d’un autre chantier, voyons Madame? » poursuit le Technicien « étude béton »

 

  • « Oh, si vous saviez  ce qu’on vit depuis 3 ans, on ne sait jamais! En tout cas, je suis certaine que nos photos seront beaucoup plus parlantes que celle de AST. »

 

Le Responsable du centre technique TOP DUO AST maintient qu’il a transmis toutes les photos au Technicien « étude béton », Oui , mais lesquelles, pourquoi nous refuser une copie, pourquoi tant de cachotteries, ENCORE et ENCORE!

il me dit de ne pas m’inquiéter! A chaque fois qu’il me dit cette phrase je comprends vous avez tout intérêt à vous inquiéter. Et à chaque fois mes inquiétudes étaient justifiées puisqu’il ne respectait pas son engagement. (dimensions des semelles, les avenants illicites, le respect de l’étude de sol et j’en passe…. Mieux vaut ne pas trop en dire pour ne pas lui porter préjudice … Mais à force ça fait beaucoup de choses à encaisser.

 

Nous en sommes à un stade où nous pensons TOP DUO AST capable de TOUT!!!!

 

 

Lui ont-ils donné les photos des assemblages des équerres d’angles, de celles des poteaux, des fouilles remplies d’eau? Après tout ce que nous avons vécu et tant que nous n’aurons pas vu ces photos, nous continuerons à douter.

 

Au moment de se saluer, le Responsable du centre technique TOP DUO AST demande au Technicien « étude béton » quel est le délai pour recevoir le rapport de l’étude béton car il « souhaiterait reprendre le chantier au plus vite!« . Celui-ci, lui répond qu’il va faire son maximum pour le lui adresser au plus tard sous 7 jours.

 

 

J’hallucine!

Tient il est devin, il sait que l’étude béton sera positive à l’avance!

 

  • « Est-ce que je peux au moins commencer le vide sanitaire?  » Demande t-il au Technicien « étude béton ».

Dans ma tête, je me dis « NON, mais c’est pas maintenant que vous devez vous soucier du respect des délais. 6 mois que le chantier est arrêté sans raison valable!! » QUEL CULOT!

 

  • Le Technicien « étude béton » le stoppe net : « Non, surtout ne faîtes rien tant que je ne vous ai pas envoyé le rapport!«

 

 

Conclusion : lors de notre rendez-vous du 26 avril 2018, Mr Tur nous avait expliqué que l’étude béton sera réalisée par un technicien par le biais d’un carrotage. Nous nous sommes retrouvés avec un technicien qui avait comme seuls outils : son téléphone portable pour prendre des photos et un mètre pour mesurer l’enrobage !

Du coup, les terrassiers ont utilisés leur propre marteau piqueur. Et voilà le résultat.

 

 

Il ne nous reste plus qu’à attendre le Résultat de cette étude béton.

 

 

Avez-vous dû réaliser une étude béton? Comment cela s’est-il passé?

A vos commentaires!

Commentaire sur TOP AST
 

 

 

*OS : Ordre de Service


CONSEIL : Faîtes en sorte d’être présents lors des relevés pour l’étude béton. Assurez-vous que le Technicien ait tous les éléments afin que le Résultat de l’étude béton soit juste.

 

 

 

Lire la suite →

Publié par Topduo and family dans RECIT, 0 commentaire

58) Tension sur le terrain

La tension est à son comble!

Quelques chiffres

Pour mémoire :

Voilà où nous en sommes…..

Appel de notre voisin

Le 5 juin 2018 à 9h , nous recevons l’appel de notre voisin nous prévenant de la présence des maçons. Mon mari étant au travail, je décide de me rendre tout de suite sur le terrain avec ma fille.

 

Pompage de l’eau et grattage de la terre

A mon arrivée, sont présents le terrassier et son collègue, le Responsable du centre technique et le conducteur de travaux. Je constate qu’il n’y a quasiment plus d’eau et que le terrassier est en train de mettre la terre grattée des fondations, à l’arrière de notre future maison. Je fais part de mon inquiétude au Responsable du centre technique Top duo, quant à la montagne de terre qui s’accumule. Celui-ci me répond qu’il ne  «peut pas faire autrement » et de « ne pas m’inquiéter », ils l’utiliseront pour  remblayer autour de la maison. Je ne suis pas convaincue du tout et lui fait savoir qu’il est hors de question qu’il nous laisse de la terre car nous ne pourrons pas la faire évacuer…

 

 

Enlèvement des terres

Il me demande ensuite ce qu’il en est de la société D.T.M., désignée pour l’enlèvement des terres (à notre charge). Je lui explique que nous attendons toujours «qu’il vienne terminer son travail,  qu’il fait le mort,  et ne répond pas à nos LRAR».

Notre dernier contact remonte à février 2018. A l’époque, sa secrétaire nous avait laissé un message dans lequel elle se permettait de nous menacer et nous insulter de « mauvais payeur ». A la suite de cela, nous leur avions répondu par LRAR le 1er mars 2018 les informant que nous ne souhaitions plus communiquer oralement avec eux car nous ne tolérons pas de nous faire insulter de la sorte. Et depuis, plus de nouvelles !!

J’explique au Responsable du centre technique TOP DUO AST que si ça continue comme ça nous n’aurions pas d’autre choix que de faire appel à une autre société pour l’enlèvement des terres mais que nous n’aurions plus rien à voir avec la société D.T.M.

Il me répond alors, » qu‘ils (les terrassiers) vont nous ramener la terre enlevée sur le terrain. » Je lui dit qu' »ils n’ont pas intérêts!«

Le Responsable du centre technique TOP DUO nous dit ne pas vouloir s’immiscer car bien que ce soit son terrassier, l’enlèvement reste à notre charge. ça ne l’empêche pas de me glisser que le terrassier à fait son travail, Ah oui il était là lui ? qu’il y avait beaucoup de terre et qu’il fallait compter le foisonnement! C’est ce qu’on a fait ! Puis, il s’écarte pour aller donner des instructions au terrassier, fumer sa clope et passer quelques appels téléphoniques.

 

 

Observations

Pendant ce temps j’observe le terrain et constate :

  • qu’ils ont également redressé les ferrailles d’angles qui étaient complètement couchées suite aux intempéries et éboulement de terre,

  • que la bâche a été enlevée mais qu’une partie est restée collée dans le béton,

  • que  la palette qui baignait sous l’eau a été déplacée,

  • les déchets (paquets de cigarettes, bouteilles, plastiques, etc…) sont toujours là,

  • que l’herbe et les buissons ont bien poussés,

  • que le chemin d’accès est démonté,

  • que le matériel laissé sur le terrain depuis 5 mois n’a pas été dérobé,

  • que les 2 rangées de parpaings restées sous 30 puis 40cm d’eau depuis 6 mois sont vertes,

  • que le panneau d’affichage  éventré TOP DUO AST  n’a pas été changé.

 

Cliquez sur le diapo pour faire défiler les photos

 

 

 

Lors de notre conversation téléphonique du 15 mai 2018, nous avions demandé à ce que ces parpaings ne soient pas utilisés pour la construction de notre maison. Le Responsable du centre technique TOP DUO nous avait répondu favorablement, tout en expliquant que les parpaings finiront par sécher.

Aujourd’hui, c’est un autre son de cloche. Il REFUSE ! Selon lui même si nous mettons des parpaings neufs, ils auront le même aspect, sur du long terme, vu qu’il y a toujours de l’eau dans le vide sanitaire !OK, mais nous avons payé pour avoir une maison construite avec des parpaings neufs!

Quand votre constructeur vous ment depuis 3 ans, il est impossible de lui faire confiance !! Personnellement ça ne nous enchante pas d’avoir des parpaings dans cet état ! Nous sommes furieux !! 

13h15, je demande au Responsable du centre Technique Top duo, « quelle est la suite ? ». Il répond alors que l’étude béton est prévue pour cet après-midi 14h et que notre présence est nécessaire. Me voilà contrainte de retourner à la maison pour récupérer mon mari qui venait de rentrer du travail. Je lui répond : « heureusement que notre voisin nous a prévenu de votre présence « ….

 

Problème  de communication

 

  • «  comment ça,  je vous ai prévenu ! «  me répond t-il ?

 

  • « Ah oui ? Comment ? A quel moment ? Je n’ai rien reçu! »

 

  • « Je vous ai adressé un email et j’ai tenté de vous joindre au téléphone ». continue-t-il.

 

Je reste dubitative !

Le conducteur de travaux, me montre sur son portable l’email qu’il nous a adressé. Effectivement il a envoyé un email MAIS, à la mauvaise adresse. Il a oublié un « s ». !!

TOP DUO nous prend vraiment pour des cons! En 3 ans, tous les interlocuteurs ont réussi à nous contacter à la bonne adresse email, et là, comme par hasard, aujourd’hui ils se trompent ! De plus, sur tous nos courriers notre adresse email est correctement orthographiée. Il suffit de bien lire !

En plaisantant, je dis  au Responsable du centre technique de TOP DUO : « j’espère que c’est la seule fois où vous vous êtes trompé ? Et que vous n’avez pas divulgué des infos personnelles ? ». Sérieusement, Il me répond qu’il a toujours envoyé des emails à cette « mauvaise »  adresse . Son conducteur rajoute qu’il pensait que l’email était bien passé vu qu’il recevait des accusés de réception…

 

RIDICULE !!! Et ils ne se sont pas inquiétés de ne pas avoir de réponse ? Nous doutons  que TOP DUO AST mente encore une fois pour se justifier.

 

Devons nous  angoisser à l’idée de savoir qu’une tierce personne possède nos informations personnelles ?

 

« Ah bah je comprends mieux ! J’étais étonné de recevoir votre lettre de mise ne demeure! » (ci-dessous) continue le Responsable du centre technique TOP DUO, en souriant..Oui biensûr !! ça l’amuse vraiment de jouer avec nous !

Là, je tente tant bien que mal de me contenir. Je commence sérieusement à bouillir !

Il est 13h15, je quitte le terrain direction la maison (actuelle)!…

 

Encore une fois, TOP DUO AST GROUPE a de sérieux problèmes de communication !!! Comment peut-ont collaborer dans ces conditions?

 

Extrait LRAR de Mise en demeure de reprendre le chantier :

 

Lors notre rendez-vous du 26 avril 2018 vous vous étiez engagé à reprendre le chantier dès la semaine suivante. Durant notre conversation téléphonique du 15 mai 2018,le responsable du centre technique Top duo AST, nous a informé être en attente de la réponse de la société censée faire l’étude béton. A ce jour, notre chantier est toujours à l’arrêt (6mois).

Conformément à l’article L.231-3 d) du code de la construction et de l’habitation, nous vous mettons en demeure de reprendre le chantier dans les meilleurs délais et ce dans le cadre défini de vos obligations contractuelles, légales et réglementaires.

Aussi, nous vous rappelons que votre succession d’arrêts de chantier ne pourra faire foi en termes de prolongement du délai contractuel de livraison conformément à l’article L231.3 d) du code de la construction et de l’habitation.

Nous exigeons que vous nous informiez par écrit (email) de la date à la laquelle le technicien interviendra pour la réalisation de l’étude béton, car nous souhaitons être présents.

 

 

« GUET APENS » et Menace

14h20, mon mari, ma fille, et moi-même,  arrivons sur le terrain où étaient présentes les 4 personnes vues en matinée, le Technicien pour l’étude béton, un autre collègue du terrassier, et SURPRISE !! Le Patron du Terrassier, que nous n’avions jamais rencontré et dont nous attendions les justificatifs d’enlèvement des terres depuis décembre 2017.

Je devance mon mari, à peine a t-il franchi le grillage, qu’un homme se dirige vers lui et lui demande, sèchement, s’il est le propriétaire. Mon mari confirme….

 

  • « J’ai une facture qui n’est pas réglée » !Mon mari ne comprend pas à qui il a affaire vu qu’il ne s’est pas présenté avant. Moi, j’ai percuté de suite !!

 

  • «Vous-êtes?» lui demande mon mari.

 

  • « Oui je suis le patron du terrassier, la société D.T.M. qui a enlevé les terres ». Je me retourne et m’avance vers eux.

 

  • «Ah oui ! on vous a adressé une LRAR dans laquelle nous contestons le volume que vous prétendez avoir enlevé », lui dis-je.

 

  • « Oui c’est ça! Vous allez me payer, mon terrassier à enlever les terres ! comment je le paie, moi ?! » dit-il à mon mari en haussant la voix . Toujours Zen mon mari garde son calme, moi je ne supporte pas qu’on parle mal aux gens, je lui dis alors devant le terrassier présent, qui était censé enlever les terres et qui n’a pas dit un mot de toute la conversation…

 

  • « Non, il n’a pas enlevé 9 camions comme il le prétend en plus on vous a demandé des justificatifs de bons de déchetterie qu’on attend toujours». Il nous avait adressé un vulgaire bout de papier (voici ci-dessous) qui ne prouve rien. Contrairement à lui, nous pouvons prouver le non respect du devis, grâce à nos voisins, le rapport de l’expert, nos photos prises le soir même et à l’enquête que nous avons menées (vous en saurez plus lorsque l’article 42 sera publié).

 

 

  • « ah bon, vous qui savez tout ! Dîtes moi combien de camions il a enlevé, allez-y dîtes moi ? » me dit-il énervé?

 

  • Je sourie. « Non Monsieur, c’est à vous de nous le dire ! » Vous pensez bien que nous n’allons pas divulguer ni cette information, ni nos sources. Nous réservons nos justificatifs au cas où nous devrons passer par la case justice.

 

  • « Vous êtes des voleurs,  des menteurs… des mauvais payeurs ! Et la maison vous ne comptez pas la payer ?» crie t-il ! Nous ne voyons pas pourquoi il nous dit ça ? et surtout en quoi ça le regarde! Malgré tout je lui réponds :

 

  • « Ecoutez, les fondations n’ont pas été réalisées dans les règles de l’art, il manque un drain et pourtant nous avons payé, alors on n’est pas si mauvais payeur que ça !» Il m’exaspère de plus en plus !!

 

Mon mari , voyant que je commence à m’énerver, tente de calmer les choses en le rembarrant.

 

  • «Ecoutez, on n’est pas là pour parler de l’enlèvement des terres mais de l’étude béton, alors laissez nous s’il vous plaît».

 

Le Patron du terrassier enlève sa veste, pince ses lèvres, les bras raidis le long du corps et ses poings fermés,  rapproche son visage de celui de mon mari. (s’il avait pu il lui aurait mis un coup de boule!)

 

Le Directeur de la Sté D.T.M, se montre de plus en plus agressif !

 

  • « Ca ne va pas se passer comme ça vous allez voir! » continue t-il.

 

  • «  Vous êtes en train de nous menacer  là?» lui-dis-je.

Le ton monte…

  • « Oui je vous menace et alors, vous allez faire quoi ? » Me répond t-il en s’avançant vers moi la tête en avant ( l’air méchant! comme sur l’image d’illustration).  Il pensait certainement me faire peur, mais il est mal barré !

 

Il nous a menacé devant pas moins de 5 témoins qui étaient à 1m de nous…

 

  • «Et alors ? je lui réponds, Attention à ce que vous faîtes, vous pourrez le regretter !» (en insinuant que nous pouvions porter plainte)

 

J’avais lu sur Internet que c’est une de ses pratiques habituelles, ce terrassier enlève moins de terre que ce qui est prévu sur le devis et revient vers le client en lui disant qu’il y a un volume plus important à enlever, qu’il faudra payer plus si on veut qu’il enlève le reste de terre! . Lorsque le client ne donne pas suite il leur met la pression et les harcèle au téléphone. C’est exactement de cette façon qu’il a procédé avec nous. Mais le harcèlement téléphonique c’était avant l’enlèvement pas après.  En venant sur le terrain il a voulu nous intimider mais c’est peine perdu, nous ne faiblirons!

 

  • « Je ne vais pas vous lâcher, je vais vous traîner dans la boue !» Continue t-il.

 

  • « Faîtes donc ce que vous avez à faire !! Comme ça on verra qui est le menteur et le voleur » lui dis-je en haussant la voix à mon tour!

 

Il se tourne vers les personnes présentes.  « Attendez, je vais chercher leur recommandé, je vais vous le lire on va bien rire!

 

  • «Faîtes donc!» , je lui réponds. On se croirait vraiment en maternelle. Cet homme est d’une bassesse!

 

Le Responsable du centre technique, qui, auparavant, avait dit ne pas vouloir s’immiscer, ne cesse de prendre la défense de son partenaire malhonnête. Ce qui m’a rendue encore plus furieuse! Il s’adresse à nous :

 

  • « comprenez le aussi il a fait le travail et vous ne le payez pas ! » Mon mari lui demande s’il était là ?

 

  • Il ajoute : «c’est simple on prend un mêtre et on fait le calcul». On se serait bien passé de ses commentaires inutiles, qu’il se concentre sur la construction de notre maison, celui là !

 

Il poursuit en disant au Patron du  Terrassier qu’il n’a qu’à « faire appel à un huissier ou un expert pour régler le problème »! Non mais c’est incroyable! C’est dingue !.

 

TOP DUO NE CESSE DE NOUS METTRE DES BÂTONS DANS LES ROUES DEPUIS LE DEBUT!!!

 

J’étouffe intérieurement, le sang me monte au cerveau ! Je me sens comme une bouteille de coca secouée prête à s’ouvrir, comme une bombe à retardement!;)  (J’en rigole en écrivant mais je vous assure que j’étais au plus mal!)  mon cœur commence à s’accélérer. Je tente de me contenir…

 

Mon mari toujours zen me regarde l’air de dire. « Non mais c’est une blague ! On est où là !« .

 

Tout le monde est contre nous ! Le ton ne cesse de monter au point ou je « pète les plombs ». Les nerfs ont lâchés, il fallait que ça sorte !

 

 

« Pétage de plomb »

RAS LE BOL ! Je me suis mise à hurler tellement fort que je pense que notre  voisinage à tout entendu !!

« MERDE ! JE  N’EN  PEUX  PLUS  DE  TOUTES  CES  HISTOIRES,  SI  VOUS  VOULEZ  VOTRE ARGENT  VOUS  N’AVEZ  QU’A  ENLEVER  LES  TERRES,  VOUS  ME  FAITE  CH.ER MAINTENANT!! 

VOUS  NOUS  AVEZ  DÉJÀ  INSULTE  ET  ON  VOUS  AVEZ  DIT  QU’ON  NE  COMMUNIQUERA  QUE  PAR  RECOMMANDE  ALORS  RÉPONDEZ  A  NOS  COURRIERS  ET FOUTEZ  NOUS  LA  PAIX»

Il me répond : « Je n’arrête pas de vous appeler au téléphone et vous ne répondez pas! » Ce qui est faux! et en plus il n’avait qu’à laisser un message si nous n’étions pas joignable.

Aussi, nous lui avions adressé une LRAR sur laquelle nous lui expliquions que nous ne tolèrerons pas de nous faire insulter une nouvelle fois et avions exigé que nos échanges se fassent uniquement par écrit.  Nous avons pris soin de  garder ce fameux message laissé sur notre répondeur sur lequel sa secrétaire nous insultait.

Les personnes présentes me demandent de me calmer.

 

« EH  BEN  DONNEZ  MOI  MA  MAISON,  FAITES  VOTRE  TRAVAIL  ET  ARRETTEZ  DE  NOUS  PRENDRE  POUR  DES  CONS ; VOUS  ÊTES  TOUS  MALHONNÊTES  AUTANT  QUE VOUS  ÊTES ! » 3 ANS  QUE  J’ATTENDS  MA  MAISON.  VOUS  M’EMMERDEZ !  J’EN  AI  MARRE! »

 

Je suis tellement énervée que les larmes me montent aux yeux, mes mains tremblent, et  j’ai l’impression que mon cœur s’arrache de ma poitrine!

 

Crise de nerf et tension

 

« VOUS  ME  FAITES  PETER  UN  CÂBLE  LA , AVEC  TOUTES  VOS  CONNERIES !! 

  FAÎTES- VO-TRE- BOU-LOT!»

Le Responsable du centre technique, avec son air arrogant, à eu le culot de me dire :

  • « Vous n’avez qu’à péter un câble, Madame, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise !!! »

 

Il est certain, que c’est ce qu’il voulait et je suis déçue de lui avoir donné. Depuis l’ouverture de chantier c’était notre principal interlocuteur , il ne cesse de se « foutre » de nous avec ces courriers et paroles tous mensongers et contradictoires. De nous mener en bateau avec ses multiples arrêts de chantier (6 mois) injustifiés.

 

Le Responsable du centre technique représente TOP DUO AST et donne l’image d’une société qui n’a aucune considération pour ses clients !!!

BRAVO!

Et quand je pense que cette société est cotée en bourse et est n°3 des constructeurs de France!

Quelle honte!

 

Le Technicien présent pour l’étude béton, m’ordonne de me calmer car il ne peut pas travailler dans ces conditions. Je m’excuse auprès de lui, mais lui fait remarquer que j’étais calme jusqu’à ce que le patron du terrassier nous agresse. Et souligne que c’est lui qui a commencé à hausser la voix. Il me répond qu’il  n’a pas suivi le début du conflit.

 

  • Dans ces cas là, abstenez vous de prendre parti!

 

  • Je ne prend le parti de personne , Madame, je suis juste là pour faire mon travail! me répond t-il.

 

Sur le coup, je me suis dit qu’il a raison, mais bon, le patron du terrassier m’a tellement chauffée que j’avais du mal à redescendre. C’est uniquement lorsque mon regard a croisé celui de ma fille, dont j’avais oublié la présence, que je me suis ressaisie… difficilement, mais je l’ai fait! Elle ne devait certainement plus reconnaître sa maman !

 

Bon,  je n’ai pas mis en application le conseil donné précédemment, « ne pas monter dans les tours ! Et gardez son calme ! ». Si vous avez lu tout notre récit, vous comprendrez notre ras-le-bol !!

 

TROP c’est TROP!

 

Visiblement notre présence était nécessaire non pas pour l’étude béton mais pour que le Patron du terrassier puisse régler ses comptes.

Voilà, si ce n’est pas TOP DUO AST qui nous fait perdre du temps, c’est son terrassier.

Nous n’avons même pas vu à quel moment ce dernier  a quitté le terrain d’ailleurs. Car nous nous sommes concentré sur l’étude béton.

Et ce n’est pas tout, la suite de cette journée forte en émotion à l’article  : « Relevé étude béton«

 

 


Annonce : Décompressez et Partez en vacances avec Loisirsenchères!

 


CONSEIL : Ne vous laissez pas intimider par qui que ce soit. Que ce soit le constructeur ou un autre corps de métier. Ils n’attendent que ça que vous faiblissiez !!

Habituellement  d’une nature calme et réservée, cette expérience nous a endurcie et plus personne ne nous piétinera.

Comme nous le disons souvent, il ne faut RIEN lâcher surtout quand vous savez que vous êtes dans votre droit.

 

Publié par Topduo and family dans RECIT, 4 commentaires

44) Janvier 2018, nouvelle année

Bonne année cher(e)s lecteurs et lectrices!!!!

Nous vous souhaitons plein de beaux projets.

Nouvelle année

 

…Mais c’est aussi la rentrée avec TOP DUO. Nous espérons que cette année sera meilleure que les précédentes et que notre construction va enfin avancer. Cela fait  plus de 2 ans et demi que nous avons commencé notre projet avec TOP DUO, nous espérons donc avoir notre maison pour cette fin d’année.

 

Le 4 janvier 2018, nous recevons l’appel de notre conducteur de travaux qui nous informe que les maçons ont pompé, hier, l’eau qui stagnait dans nos fondations. Malheureusement en raison du temps pluvieux cela n’a pas servi à grand chose. Il nous assure que le chantier suivra son cours la semaine prochaine car la météo annonce un temps plus favorable, que les ouvriers pomperont l’eau de nouveau et gratteront la terre qui est retombée sur les fondations. Nous l’informons de notre inquiétude concernant les fondations car les fouilles ont été creusée sur 2 jours avant coulage du béton.

De ce fait, des éboulements se sont produits et de leau était présente dans une partie des fonds des fouilles. Il nous répond que pour lui, « il n’ y a pas de soucis », que les vidéos et photos (que nous n’avons jamais vu!) qui lui ont été adressées par les maçons avant, pendant et après le coulage du béton l’attestent. Nous sommes surpris car nous étions présents tous le long et à aucun moment nous les avons vu prendre des photos et encore moins des vidéos. Bref, comment peut-on juger de la qualité du travail effectué sur photo ? cela ne nous rassure pas du tout car nous craignons que la qualité du béton ait été altéré par la terre et l’eau.


Le 6 janvier 2018, nous recevons une LRAR de TOP DUO AST Groupe, en réponse à nos courriers du 12 et 18 décembre 2017 . Il est écrit :

« Nous vous informons que les fondations et coulage béton ont été réalisés dans les règles de l’art tel que le montre nos photos et vidéos. « Tiens les nôtre prouvent le contraire ! » « De plus les événements climatiques n’ont pas altérés nos travaux et nous ferons un nettoyage du chantier avant l’élévation ……Si toutefois vous avez des doutes sur la réalisation de votre ouvrage, vous pouvez vous faire accompagner d’un professionnel du bâtiment lors de vos rendez-vous de chantier » ah oui? pour une fois qu’il nous donne un bon conseil ! Ce n’est pas rentré dans l’oreille d’un sourd !

Nous y avions déjà pensé. Mais là, vu la réponse qui nous a été faîtes nous sommes plus que motivés et commençons nos recherches d’ experts.

 

Le 7 janvier 2018, encore une fois, nous nous rendons sur le terrain pour juger de l’état des fondations. Eh bien, rien a changé, elles sont dans le même état qu’au mois de décembre. Le vent a visiblement soufflé très fort sur le terrain.

Résultat :

  • les pancartes sont éventrées,

  • les sacs de sables renversés,

  • 2 ferraillages tordus (Bon ils sont comme ça depuis le 10 décembre 2017, mais là, c’est de pire en pire)
     

Cliquez sur le diapo pour faire défiler les images plus vite

 

le 11 janvier 2018, nous recevons l’appel de notre conducteur de travaux qui nous rappelle que l’appel de fond n’a pas encore été réglé. « Eh bien nous vous avons adressé une LRAR (le 18 décembre 2017) dans laquelle nous demandions une visite chantier pour constater l’état d’achèvement  et nous sommes toujours en attente». Il nous propose alors une date, rendez-vous est pris pour le mercredi 17 janvier 2018.

 

VISITE CHANTIER

Appel de fond « Achèvement des fondations »

Mercredi 17 janvier 2018, nous nous rendons à notre rendez-vous terrain avec le conducteur de travaux. Premiers sur les lieux, nous constatons qu’il y a encore plus d’eau, il est donc impossible de voir les fondations. Fort heureusement nous étions présents lors de 1a première étape et avons pu voir le coulage du béton jusqu’à hauteur des piquets délimitant la profondeur des fouilles (50cm). Même si cela n’a pas été fait dans les règles de l’art (signalé au constructeur par LRAR), nous avons le rapport de l’expert qui nous protège en cas de problème.

Notre conducteur de travaux à l’air surpris de découvrir une « piscine » comme il le dit si bien. Effectivement, il y a près de 30cm d’eau. Il nous explique que :

  • toute cette eau sera pompée ce lundi 22 janvier 2018,
  • la terre éboulée sur les 4 façades sera retirée,
  • qu’il s’assurera que tout est bien sec avant de commencer le vide sanitaire.

Nous l’espérons car de toute façon, nous serons bien là pour vérifier que tout se fasse correctement.

 

 

ETAT DU CHANTIER

Ensuite, vient le sujet qui nous tient à cœur : le respect de l’étude de sol. Nous lui demandons s’il a obtenu une réponse du Responsable technique au sujet du drain qui doit être posé. Il nous répond ne pas lui en avoir encore parlé. Nous lui demandons donc à ce qu’il relance et à s’en tenir à l’étude de sol et attendons leur réponse. ATTENDRE, un mot que l’on connaît si bien.

Nous avions soigneusement préparé un procès verbal (compte rendu de réunion signé des 2 parties) en double exemplaire. Sur ce dernier, nous avons notés toutes nos questions et remarques :

  • Les fondations sont noyées sous 30 cm d’eau, qu’envisagez-vous de faire?

  • 2 ferraillages situés sur le pignon droit sont tordus

  • Le drain est absent et nous estimons qu’il doit être fait conformément à l’étude de sol.

  • Éboulement de terres sur les fondations plus particulièrement sur la façade arrière et sur la limite séparative

Le conducteur de travaux signe notre procès verbal, puis , quelques minutes plus tard, nous tend un document « Compte rendu visite chantier » sur lequel ont été reportés les points que nous venons de relever. Nous le signons, à notre t après avoir lu les petits caractères situés en bas de page, biensûr. 🙂  eh oui on devient parano avec TOP DUO!

De retour à la maison, nous adressons au CREDIT FONCIER, une demande de déblocage de fond par email.




Depuis notre visite chantier du 17 janvier 2018, nous n’avons toujours pas de nouvelles de notre conducteur de travaux. Le 29 janvier 2018, nous tentons de le joindre par téléphone, en vain. En même temps vu la météo (temps pluvieux) nous doutons que les maçons aient effectué le pompage, cette semaine, comme il était convenu. Nous contactons alors notre futur voisin. Qui, lui, nous informe qu’il y a 3 personnes qui sont intervenues sur notre terrain pour pomper l’eau le samedi 27 janvier 2018 . Aussi du matériel aurait été livré pour continuer les travaux.

Nous décidons alors d’aller constater par nous même.

Effectivement,

  • il y a moins d’eau , mais les fondations sont pleines de terres éboulées.

  • du matériel a été livré visiblement des parpaings pour monter le vide sanitaire, ainsi que des gaines (noire, rouges et vertes) et tuyaux de canalisation.

  • Le chantier  est à l’abandon. Il y a des déchets un peu partout. On dirait une déchetterie!

Nous craignions que les maçons commencent à monter le vide sanitaire sans poser le drain, sans pomper l’eau et sans enlever la terre éboulée. Fort heureusement il n’y avait personne.

 

Cliquez sur le diapo pour faire défiler les images plus vite


CONSEIL : Même s’il n’ y a pas d’activité sur votre chantier, n’hésitez pas à vous rendre sur les lieux. Sans oublier votre appareil photo

 

Lire la suite →

Publié par Topduo and family dans RECIT, 0 commentaire

40) Les fondations ressemblent à une piscine

fondations ressemblent à une piscine

Le dimanche 10 décembre 2017, (soit J+2 après coulage des fondations), nous savons que les sous-traitants ne travaillent pas aujourd’hui mais nous souhaitons voir l’état des fondations. Ce que nous redoutions est arrivé : les fondations sont inondées et il y a des éboulements de terres qui recouvrent une partie des fondations.

 

Cliquez sur le diapo pour  faire défiler les images plus rapidement

Si l’image n’apparaît pas correctement cliquer sur la touche F5 de votre clavier

 

Vu les dégâts, nous adressons, le 12 décembre 2017, une LRAR au constructeur afin de lui demander ce qu’il compte faire. Surtout que l’étude de sol préconise : un sol sec afin de ne pas altérer les fondations et un drain que le constructeur n ‘a jamais évoqué.

 

Le mercredi 13 décembre 2017 au matin, nous nous rendons sur le terrain. C’est une piscine que nous découvrons et non des fondations. Aucun drainage n’a été mis en place et l’étude de sol n’a pas été respectée. Le chantier semble à l’abandon.

Cliquez sur le diapo pour  faire défiler les images plus rapidement

 

Ce même jour dans l’après midi, nous recevons un message téléphonique de notre conducteur de travaux qui nous dit « qu’il n’y a rien d’anormal pour les fondations ». Ah oui ? Nous n’avons pas la même définition de ce terme. Nous attendons qu’il nous rappelle et la réponse à notre LRAR.

 

Le samedi 16 décembre 2017, une nouvelle visite sur le terrain s’impose. Ça se gâte ! Le volume d’eau a augmenté. Les fondations ne sont même plus visibles. Comment notre conducteur de travaux peut-il nous dire «qu’il n’y rien d’anormal » !

De plus, cela fait une semaine que le chantier est arrêté. Pas de nouvelles du constructeur à part la réception de la Dommage Ouvrage et de la garantie de livraison accompagnées du premier appel de fond pour…… « fondations achevées ».

 

Cliquez sur le diapo pour faire défiler les images plus rapidement


 Annonces

 

 

Lire la suite →

Publié par Topduo and family dans RECIT, 0 commentaire