communication

Témoignage n°5 – Mr et Mme B.

SOUTENEZ LES VICTIMES DE AST Groupe EN SIGNANT LA PETITION EN LIGNE! Merci

Nom ou Pseudo :

Constructeur :

Département :

Signature du CCMI :

Date de livraison contractuelle :

Date réelle de livraison :

Problèmes rencontrés : 

      

   Mr et Mme B.

   TOP DUO Ast groupe

   77 Seine-et-Marne

   21 mars 2017

   juin 2019

 

  En attente de livraison – Chantier à l’arrêt

  • Délais non respectés
  • 5 conducteurs de travaux différents,
  • Appels de fonds anticipés et sans visite de chantier,
  • Absence de communication,
  • Non respect de l’étude thermique,
  • Non respect du rapport de notre expert
  • Récupérateur d’eau de pluie non posé dans les règles de l’art,
  • Obligation de faire venir un expert immobilier.
  • Nombreuses autres malfaçons à découvrir plus bas dans l’article….

 

Notre Construction avec TOP DUO AST GRoupe

en Seine-et-Marne

 

 

 

Nous avons décidé de sortir de notre silence avec mon mari et de nous faire entendre afin qu’AST prenne leurs responsabilités et entreprenne des actions pour nous livrer notre maison au plus vite.

Nous allons vous raconter en quelques lignes notre parcours de construction bourré d’embuches avec TOP DUO.

Nous avons signé un contrat de construction de maison individuelle avec TOP DUO le 21 mars 2017 (agence d’Ile-de-France), pour notre maison située à Dammartin en Goële dans le 77.

 

La construction de notre maison a débuté en mars 2018, notre 1er conducteur de travaux M. Fe****** nous avait assuré une livraison pour fin juillet 2018.
En juin de la même année, ce dernier n’occupait plus ses fonctions et nous n’avions plus d’interlocuteurs.
C’est notre expert en construction de maison qui nous apprenait que l’agence TOP DUO basée en Ile de France a été fermée et que M. Fo***** reprendrait le chantier.

 

Le chantier est resté à l’arrêt de juin à octobre 2018, lorsque le gros œuvre et le toit furent terminés nous avons eu un premier rdv de chantier le 2 janvier 2019 avec notre expert et M Fo*****.

Des manquements ont été signalés :

  • absence de chatières en partie haute et absence de souche destinée à la ventilation primaire,

 

Absence de chatière maison TOP DUO

  • absence de seuil de garage comme mentionné dans le contrat,

 

  • trous sur les façades extérieures … Malgré cela, nous leur avons fait confiance et avons réglé la facture « mise hors d’eau » le 16 janvier 2019. M. Fo***** s’étant engagé à faire le nécessaire dans les meilleurs délais -> rien n’a encore été fait à ce jour.

 

 

En février 2019, M. Fo***** a quitté la société sans nous en aviser et avons eu un 3e conducteur de travaux M. C****** travaillant pour Villas club, ce dernier nous a assuré reprendre le chantier sous de bonnes conditions et nous tenir informé chaque semaine de l’avancée du chantier … Il a vite oublié ses belles paroles vu qu’il ne répondait plus à nos appels.

 

Lorsque les cloisons ont été posées, notre expert, a signalé que le local non chauffé doit être isolé comme stipulé dans l’étude thermique, M. C****** s’était engagé à le faire. Alors qu’à ce jour, il n’est toujours pas fini d’être isolé. D’ailleurs ce dernier ne nous donnait plus de nouvelles de notre chantier et ne nous répondait plus au téléphone.

D’autres manquements ont également été signalés à plusieurs reprises comme :

  •  L’appareillage électrique installé n’est pas contractuel, l’appareillage installé chez nous est de marque Schneider gamme « ovalis » alors que sur le contrat il est indiqué « Odace » ou similaire. Ovalis étant l’entrée de gamme de la marque Schneider et non une gamme équivalente.

 

  • Le récupérateur d’eau de pluie a basculé à peine quelques jours après avoir été posé (on se prend les pieds dessus), il n’a pas été installé correctement et le couvercle est cassé. Selon les dires de M. C****** lorsque nous lui en avons parlé, cela est dû (je le cite) : « aux lois de l’apesanteur, c’est normal que la terre bouge et le récupérateur aussi… » Nous n’avons pas compris ce que cela voulait dire ?

 

Récupérateur d'eau de pluie Maison TOP DUORécupérateur d'eau de pluis AST groupe

 

  • L’évacuation des terres est à charge constructeur (comme mentionné dans le contrat), sauf que le tas de terre se trouvant sur notre terrain au lieu d’être évacué, il a été étalé sur tout notre terrain arrivant à hauteur de notre porte fenêtre.

 

  • Les bandes de finitions placo : il y a des trous sur les murs et plafonds, des fissures, rebouchage de l’alimentation électrique mal exécuté, une mauvaise finition des bandes (certaines n’ont même pas été poncées), …

 

  • L’expert a récemment constaté que la gouttière en partie haute façade ouest a été endommagée (elle est pliée en deux).

 

Goutière endommage AST Top duoGoutière endommagée TOP DUO

 

  • Surtout l’isolation du plancher bas du RDC qui n’est pas conforme ni à l’étude thermique, ni à la notice descriptive. Il est précisé que les hourdis doivent être en polystyrène alors que les éléments bas du rdc sont en fibre agglomérés bois. Il est interdit de poser des canalisations eaux chaudes sur un plancher non isolé, ce qui est le cas chez nous. La mousse polyuréthane projeté est de 6 cm d’épaisseur alors que l’exigence minimale de la mousse est de 17cm (courrier du 19 mars).

 

  • La pose du chauffage au sol au RDC, à certains endroits l’espacement des tubes est très important, il est très largement supérieur à 30cm, alors que le pas ne doit pas être inférieur à 11cm et ne peut excéder 20cm.

 

 

Au vu de ces éléments, et sur demande de l’Expert, nous avions demandé au conducteur de travaux et à M. M***** de ne pas couler la chape du plancher du RDC avant d’avoir corriger ces erreurs, et avant de nous avoir fourni le plan d’étude pour vérification préalable, et malgré notre insistance la chape a été coulée quelques jours plus tard.

En finalité, on se retrouve avec un plancher qui n’est pas isolant et et qui n’est pas conforme à la RT2012.

 

Nous avons eu un 4e conducteur de travaux M. P****** en mai 2019 (travaillant chez villas club également), que l’on a vu qu’une seule fois lorsque nous avions eu un rdv avec Enedis pour le raccordement électrique. Tout comme M. C******, depuis silence radio, aucune nouvelle.

 

La dernière fois que nous nous sommes rendus sur notre chantier c’était début mai lorsque les carreleurs finissaient de poser le carrelage, ces derniers nous avaient contacté pour connaitre le type de pose souhaité, on ne savait même pas qu’ils étaient entrain de poser le carrelage.

 

Etant donné que personne ne nous tient au courant de l’avancement des travaux et que les conducteurs de travaux ne répondent pas à nos appels, nous avons donc contacté directement le siège social à Decines Charpieu, et avons appris qu’un Directeur technique Adjoint M. M***** s’occupe dorénavant du chantier à distance.

Il s’est déplacé en juin 2019 pour constater l’état de la maison, nous lui avions d’ailleurs demandé en amont de nous tenir informer de sa venue afin de le rencontrer dès qu’il se déplacerait en Ile de France, il ne nous a pas tenu informé de sa présence volontairement et n’a donc pas souhaité nous rencontrer.

 

Nous avons eu différents échanges téléphoniques et écrits avec ce Monsieur qui nous a assuré que le chantier n’était pas à l’arrêt, que l’absence d’évolution depuis des mois était dû aux fortes chaleurs (celle-ci n’empêchant pas les artisans de travailler à l’intérieur de la maison), et que le façadier interviendrait dès que la canicule de juin serait passée.
AST nous avait assuré une livraison pour fin juillet 2018…ensuite ils étaient censé livrer pour juin 2019…puis M. M¨¨¨¨ s’est engagé à nous livrer AVANT les congés d’été 2019.

 

Nous avons reçu un courrier recommandé le 16 juillet 2019, de M. M***** qui nous informe que le chantier est finalement arrêté car le paiement des 75% n’a pas été effectué, précisant que l’isolation du local non chauffé n’est pas contractuelle et que les chatières et la ventilation ne sont pas obligatoires, et qu’il acceptait de les faire à titre commercial uniquement si l’on payait les 75%.

Pourtant d’après l’étude thermique, l’isolation du local non chauffé est due, les chatières et la ventilation sont obligatoires et surtout les précédents conducteurs de travaux ainsi que M. M***** s’étaient justement engagés à l’isoler et à les poser. Pourquoi ce revirement de situation !

Malgré toutes ces contradictions et ces incompréhensions, et afin d’éviter tout retard supplémentaire, nous avons procédé au déblocage des fonds pour le paiement de la facture « mise hors d’air et cloisons » le 20 juillet 2019, contre l’avis de notre expert qui qualifie cet appel de fonds d’anticipé. De plus, nos nombreuses demandes de rdv de chantier avant la mise en paiement n’ont fait l’objet d’aucune réponse de la part de M. M*****.

 

Le délai de livraison étant dépassé depuis juin 219, nous l’avons signifié par écrit et M. M***** en retour nous menace de nous faire payer des pénalités de retard d’1% par mois tant que la facture des 75% n’est pas réglée. Nous avons fait confiance une première fois en payant la facture « mise hors d’eau » le 16 janvier 2019 (facture des 60%) et à ce jour les chatières et la ventilation primaire n’ont toujours pas été posées. Nous lui avons refait confiance une seconde fois avec le paiement de la facture des 75% le 20 juillet 2019, alors que l’isolation du local technique n’est pas terminée et que nous n’avons pas eu le droit à une visite de chantier avant paiement.

 

Nous avons contacté l’assistante de M. M***** le lundi 22 juillet 2019, afin de demander encore une fois un un rdv de chantier.

Celle-ci nous informe que M. M***** est en congé vendredi 26 juillet 2019, et qu’il faudra attendre la rentrée pour fixer un rdv, et qu’aucun autre conducteur de travaux n’est disponible.

 

Nous avons écrit plusieurs mails à M. M***** afin qu’il prenne contact avec nous et de nous dire ce qu’il en est de notre chantier, mais malheureusement restés sans réponse.

Nous l’avons eu à peine deux fois au téléphone il y a quelques mois après maintes sollicitations, et lors de nos conversations ce Monsieur est très désagréable, il utilise des propos très déplacé en nous décrivant par exemple de « mauvais payeur » et coupe court à la conversation, en nous expliquant qu’il n’a pas le temps de parler avec nous … Ce comportement est inacceptable pour un Directeur Technique Adjoint qui à nos yeux ne nous respectent pas, surtout lorsque l’on s’engage sur une date de livraison et que l’on part en congé sans même prendre le temps d’appeler les clients pour les rassurer.

 

 

Cette situation a de lourdes conséquences sur notre vie personnelle !

 

Nos enfants ont raté leur rentrée scolaire l’année dernière, et vont rater cette rentrée également. Alors que nous avons attendu cette fois-ci la confirmation de M. M***** que nous serions livré de notre maison avant les congés d’été, avant de les inscrire à Dammartin en Goele (nous n’avons pas fait la même erreur que l’an dernier, nous avions dû écrire au Maire pour que les enfants soient re-scolarisés sur Argenteuil).
Nous n’avons eu la confirmation de leur inscription que semaine dernière (juillet 2019)  pour l’école de Dammartin, car au vu du taux de remplissage de l’école, ils n’étaient pas sûrs d’être scolarisés à l’école près de chez nous. Mais étant enceinte et accouchant à la rentrée, la mairie a fait une exception.
Mais la scolarité sur Dammartin est encore une fois compromise car les engagements de livraison n’ont pas été respectés. Ils seront encore une fois en liste d’attente sans aucune garantie d’être scolarisés à cette école une fois que l’on aura déménagé.

 

Je suis enceinte de 7 mois et demi et tous ces évènements me fragilisent beaucoup que ce soit physiquement ou psychologiquement. Je suis dans l’incapacité de me déplacer au vu de mon état. Sinon cela ferait bien longtemps que nous nous serions rendus au siège social afin que l’on nous communique des informations claires concernant notre chantier.

 

La situation est d’autant plus compliquée que nous habitons à 60km du chantier et qu’il est difficile de nous organiser à la fois auprès des artisans à qui nous avons fait appel ainsi que pour nos démarches administratives (inscription à la maternité et mon mari ayant demandé sa mutation dans le 77). Je vous laisse imaginer la situation si nous avions déposé notre préavis auprès du bailleur, nous aurions été à la rue avec nos trois enfants et un bébé, dans 3 mois.

 

Nous ne savons plus quoi faire face à cette situation qui reste bloquée. Tout ce que nous demandons c’est que le chantier se finisse et de réceptionner notre maison au plus vite, mais nous avons la sensation qu’AST ne l’entend pas de la même manière.

 

Le 29 juillet 2019, nous avons  envoyé un mail au Directeur Général et à la Directrice Technique. Cette dernière nous répond que M. M***** fait de son mieux pour chercher des artisans et qu‘il reprendra contact avec nous à la rentrée. Elle nous assure qu’elle fera son maximum pour terminer notre maison au plus vite dès la rentrée car AST ferme en août. Ils ont bien de la chance, nos enfants ont été privés de vacances vu que nous pensions déménager.

Mais elle ne répond pas à nos interrogations car nous attendons des actions et des réponses précises d’AST, à savoir :

  • Qu’est ce qui est prévu pour corriger les malfaçons signalées par l’expert?
  • Que reste t’il à faire précisément sur notre chantier ? 
  • Pour quelles raisons nos nombreuses demandes de visites avant mise en paiement des 75% restent sans réponse ? 
  • Comment expliquez vous que M. M***** lors de sa visite en Juin, en Ile de France, n’a pas souhaité nous rencontrer malgré notre insistance ? (demandes faites et répétées par téléphone et écrit) alors qu’il a été à la rencontre des 2 autres clients d’Ile de France.
  • Et enfin comment expliquer le fait qu’AST ai mandaté un Expert pour terminer les 2 autres maisons d’Ile de France et que la nôtre ne soit pas concernée ?

 

Voila notre récit, toutes ces nuits d’insomnies et ces mois d’attente sans aucune réponse à savoir pourquoi notre chantier en est à ce stade.

 

Nous demandons que notre chantier soit repris par un expert afin qu’il termine la construction et surtout que toutes les malfaçons soient corrigées avant la réception de notre maison.

 

Nous ferons tout ce qu’il est possible de faire afin de montrer que l’on ne compte pas se laisser faire !

 

Merci Lydie de ton aide cela fait plaisir d’être écouté car nous étions vraiment au bout du rouleau.

 

M et Mme B.

 

 

Vous pouvez soutenir cette famille en votant sur le pétition et/ou en leur laissant un commentaire ci-dessous.

 



Publié par Topduo and family dans TEMOIGNAGES, 1 commentaire

Protégé : Témoignage n°2 – L’Architecte

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié par Topduo and family dans TEMOIGNAGES, 0 commentaire

58) Tension sur le terrain

La tension est à son comble!

Quelques chiffres

Pour mémoire :

 

Voilà où nous en sommes…..

 

Appel de notre voisin

Le 5 juin 2018 à 9h , nous recevons l’appel de notre voisin nous prévenant de la présence des maçons. Mon mari étant au travail, je décide de me rendre tout de suite sur le terrain avec ma fille.

 

Pompage de l’eau et grattage de la terre

 

 

A mon arrivée, sont présents le terrassier et son collègue, le Responsable du centre technique et le conducteur de travaux. Je constate qu’il n’y a quasiment plus d’eau et que le terrassier est en train de mettre la terre grattée des fondations, à l’arrière de notre future maison. Je fais part de mon inquiétude au Responsable du centre technique Top duo, quant à la montagne de terre qui s’accumule. Celui-ci me répond qu’il ne  «peut pas faire autrement » et de « ne pas m’inquiéter », ils l’utiliseront pour  remblayer autour de la maison.

Je ne suis pas convaincue du tout et lui fait savoir qu’il est hors de question qu’il nous laisse de la terre argileuse car nous ne pourrons pas la faire évacuer…

 

Enlèvement des terres

Il me demande ensuite ce qu’il en est de la société D.*.*., désignée pour l’enlèvement des terres. Je lui explique que nous attendons toujours «qu’il vienne terminer son travail,  qu’il fait le mort,  et ne répond pas à nos LRAR».

Notre dernier contact remonte à février 2018. A l’époque, sa secrétaire nous avait laissé un message dans lequel elle se permettait de nous menacer et nous insulter de « mauvais payeur ». A la suite de cela, nous leur avions répondu par LRAR, le 1er mars 2018, afin de les informer que nous ne souhaitions plus communiquer oralement avec eux car nous ne tolérons pas de nous faire insulter de la sorte. Et depuis, plus de nouvelles !!

J’explique au Responsable du centre technique TOP DUO AST que si ça continue comme ça nous n’aurions pas d’autre choix que de faire appel à une autre société pour l’enlèvement des terres mais que nous n’aurions plus rien à voir avec la société D.*.*.

Il me répond alors, » qu‘ils (les terrassiers) vont nous ramener la terre enlevée sur le terrain. » Je lui dit qu’ « ils n’ont pas intérêts! »

Le Responsable du centre technique TOP DUO nous dit ne pas vouloir s’immiscer car bien que ce soit son terrassier, l’enlèvement reste à notre charge. ça ne l’empêche pas de me glisser que le terrassier à fait son travail, Ah oui il était là lui ? qu’il y avait beaucoup de terre et qu’il fallait compter le foisonnement! C’est ce qu’on a fait ! Puis, il s’écarte pour aller donner des instructions au terrassier, fumer sa clope et passer quelques appels téléphoniques.

 

 

Observations

Pendant ce temps j’observe le terrain et constate :

  • qu’ils ont également redressé les ferrailles d’angles qui étaient complètement couchées suite aux intempéries et éboulement de terre,

  • que la bâche a été enlevée mais qu’une partie est restée collée dans le béton,

  • que  la palette qui baignait sous l’eau a été déplacée,

  • les déchets (paquets de cigarettes, bouteilles, plastiques, etc…) sont toujours là,

  • que l’herbe et les buissons ont bien poussés,

  • que le chemin d’accès est démonté,

  • que le matériel laissé sur le terrain depuis 5 mois n’a pas été dérobé,

  • que les 2 rangées de parpaings restées sous 30 puis 40cm d’eau depuis 6 mois sont vertes,

  • que le panneau d’affichage  éventré TOP DUO AST  n’a pas été changé.

 

Cliquez sur le diapo pour faire défiler les photos

 

Lors de notre conversation téléphonique du 15 mai 2018, nous avions demandé à ce que ces parpaings ne soient pas utilisés pour la construction de notre maison. Le Responsable du centre technique TOP DUO nous avait répondu favorablement, tout en expliquant que les parpaings finiront par sécher.

Aujourd’hui, c’est un autre son de cloche. Il REFUSE ! Selon lui, même si nous mettons des parpaings neufs, ils auront le même aspect sur du long terme, vu qu’il y a toujours de l’eau dans le vide sanitaire !OK, mais nous avons payé pour avoir une maison construite avec des parpaings neufs!

Quand votre constructeur vous ment depuis 3 ans, il est impossible de lui faire confiance !! Personnellement ça ne nous enchante pas d’avoir des parpaings dans cet état ! Nous sommes furieux !! 

13h15, je demande au Responsable du centre Technique Top duo, « quelle est la suite ? ». Il répond, alors, que l’étude béton est prévue pour cet après-midi 14h et que notre présence est nécessaire. Me voilà contrainte de retourner à la maison pour récupérer mon mari qui venait de rentrer du travail. Je lui répond : « heureusement que notre voisin nous a prévenu de votre présence »  ….

 

Problème  de communication

 

  • «  comment ça,  je vous ai prévenu ! «  me répond t-il ?

 

  • « Ah oui ? Comment ? A quel moment ? Je n’ai rien reçu! »

 

  • « Je vous ai adressé un email et j’ai tenté de vous joindre au téléphone ». continue-t-il.

 

Je reste dubitative !

Le conducteur de travaux, me montre sur son portable l’email qu’il nous a adressé. Effectivement il a envoyé un email MAIS, à la mauvaise adresse. Il a oublié un « s ». !!

TOP DUO nous prend vraiment pour des cons! En 3 ans, tous les interlocuteurs ont réussi à nous contacter à la bonne adresse email, et là, comme par hasard, aujourd’hui, ils se trompent ! De plus, sur tous nos courriers notre adresse email est correctement orthographiée. Il suffit de bien lire !

En plaisantant, je dis  au Responsable du centre technique de TOP DUO : « j’espère que c’est la seule fois où vous vous êtes trompé ? Et que vous n’avez pas divulgué des infos personnelles ? ». Sérieusement, Il me répond qu’il a toujours envoyé des emails à cette « mauvaise »  adresse . Son conducteur rajoute qu’il pensait que l’email était bien passé vu qu’il recevait des accusés de réception…

 

RIDICULE !!! Et ils ne se sont pas inquiété de ne pas avoir de réponse ? Nous doutons  que TOP DUO AST mente encore une fois pour se justifier.

 

Devons nous  angoisser à l’idée de savoir qu’une tierce personne possède nos informations personnelles ?

 

« Ah bah je comprends mieux ! J’étais étonné de recevoir votre lettre de mise ne demeure! » (ci-dessous) continue le Responsable du centre technique TOP DUO, en souriant..Oui biensûr !! ça l’amuse vraiment de jouer avec nous !

Là, je tente tant bien que mal de me contenir. Je commence sérieusement à bouillir !

Il est 13h20, je quitte le terrain direction la maison (actuelle)!…

 

Encore une fois, TOP DUO AST GROUPE a de sérieux problèmes de communication !!! Comment peut-ont collaborer dans ces conditions?

 

Extrait LRAR de Mise en demeure de reprendre le chantier :

 

Lors notre rendez-vous du 26 avril 2018 vous vous étiez engagé à reprendre le chantier dès la semaine suivante. Durant notre conversation téléphonique du 15 mai 2018, le Responsable du centre technique Top duo AST, nous a informé être en attente de la réponse de la société censée faire l’étude béton. A ce jour, notre chantier est toujours à l’arrêt (6mois).

Conformément à l’article L.231-3 d) du code de la construction et de l’habitation, nous vous mettons en demeure de reprendre le chantier dans les meilleurs délais et ce dans le cadre défini de vos obligations contractuelles, légales et réglementaires.

Aussi, nous vous rappelons que votre succession d’arrêts de chantier ne pourra faire foi en termes de prolongement du délai contractuel de livraison conformément à l’article L231.3 d) du code de la construction et de l’habitation.

Nous exigeons que vous nous informiez par écrit (email) de la date à la laquelle le technicien interviendra pour la réalisation de l’étude béton, car nous souhaitons être présents.

 



 

« GUET APENS » et Menace

14h20, mon mari, ma fille, et moi-même,  arrivons sur le terrain où étaient présentes les 4 personnes vues en matinée, le Technicien pour l’étude béton, un autre collègue du terrassier, et SURPRISE !! Le Patron du Terrassier, que nous n’avions jamais rencontré et dont nous attendions les justificatifs d’enlèvement des terres depuis décembre 2017.

Je devance mon mari, à peine a t-il franchi le grillage, qu’un homme se dirige vers lui et lui demande, sèchement, s’il est le propriétaire. Mon mari confirme….

 

  • « J’ai une facture qui n’est pas réglée » !Mon mari ne comprend pas à qui il a affaire vu qu’il ne s’est pas présenté avant. Moi, j’ai percuté de suite !!

 

  • «Vous-êtes?» lui demande mon mari.

 

  • « Oui je suis le patron du terrassier, la société D.*.*. qui a enlevé les terres ». Je me retourne et m’avance vers eux.

 

  • «Ah oui ! on vous a adressé une LRAR dans laquelle nous contestons le volume que vous prétendez avoir enlevé », lui dis-je.

 

  • « Oui c’est ça! Vous allez me payer, mon terrassier à enlever les terres ! comment je le paie, moi ?! » dit-il à mon mari en haussant la voix . Toujours Zen, mon mari garde son calme, moi je ne supporte pas qu’on parle mal aux gens, je lui dis alors devant le terrassier présent, qui était censé enlever les terres et qui n’a pas dit un mot de toute la conversation…

 

  • « Non, il n’a pas enlevé 9 camions comme il le prétend en plus on vous a demandé des justificatifs de bons de déchetterie qu’on attend toujours». Il nous avait adressé un vulgaire bout de papier (voici ci-dessous) qui ne prouve rien. Contrairement à lui, nous pouvons prouver le non respect du devis, grâce à nos voisins, le rapport de l’expert, nos photos prises le soir même et à l’enquête que nous avons menées (vous en saurez plus lorsque l’article 42 sera publié).

 

 

  • « ah bon, vous qui savez tout ! Dîtes moi combien de camions il a enlevé, allez-y dîtes moi ? » me dit-il énervé?

 

  • Je sourie. « Non Monsieur, c’est à vous de nous le dire ! » Vous pensez bien que nous n’allons pas divulguer ni cette information, ni nos sources. Nous réservons nos justificatifs au cas où nous devrons passer par la case justice.

 

  • « Vous êtes des voleurs,  des menteurs… des mauvais payeurs ! Et la maison vous ne comptez pas la payer ?» crie t-il ! Nous ne voyons pas pourquoi il nous dit ça ? et surtout en quoi ça le regarde! Malgré tout je lui réponds :

 

  • « Ecoutez, les fondations n’ont pas été réalisées dans les règles de l’art, il manque un drain et pourtant nous avons payé, alors on n’est pas si mauvais payeur que ça !» Il m’exaspère de plus en plus !!

 

Mon mari , voyant que je commence à m’énerver, tente de calmer les choses en le rembarrant.

 

  • «Ecoutez, on n’est pas là pour parler de l’enlèvement des terres mais de l’étude béton, alors laissez nous s’il vous plaît».

 

Le Patron du terrassier enlève sa veste, pince ses lèvres, les bras raidis le long du corps et ses poings fermés,  rapproche son visage de celui de mon mari. (s’il avait pu il lui aurait mis un coup de boule!)

 

Le Directeur de la Sté D.**, se montre de plus en plus agressif !

 

  • « Ca ne va pas se passer comme ça vous allez voir! » continue t-il.

 

  • «  Vous êtes en train de nous menacer  là?» lui-dis-je.

Le ton monte…

  • « Oui je vous menace et alors, vous allez faire quoi ? » Me répond t-il en s’avançant vers moi la tête en avant ( l’air méchant! comme sur l’image d’illustration).  Il pensait certainement me faire peur, mais il est mal barré !

 

Il nous a menacé devant pas moins de 5 témoins qui étaient à 1m de nous…

 

  • «Et alors ? je lui réponds, Attention à ce que vous faîtes, vous pourrez le regretter !» (en insinuant que nous pouvions porter plainte)

 

J’avais lu sur Internet que c’est une de ses pratiques habituelles, ce terrassier enlève moins de terre que ce qui est prévu sur le devis et revient vers le client en lui disant qu’il y a un volume plus important à enlever, qu’il faudra payer plus si on veut qu’il enlève le reste de terre! . Lorsque le client ne donne pas suite il leur met la pression et les harcèle au téléphone. C’est exactement de cette façon qu’il a procédé avec nous. Mais le harcèlement téléphonique c’était avant l’enlèvement pas après.  En venant sur le terrain il a voulu nous intimider mais c’est peine perdu, nous ne faiblirons!

 

  • « Je ne vais pas vous lâcher, je vais vous traîner dans la boue !» Continue t-il.

 

  • « Faîtes donc ce que vous avez à faire !! Comme ça on verra qui est le menteur et le voleur » lui dis-je en haussant la voix à mon tour!

 

Il se tourne vers les personnes présentes.  « Attendez, je vais chercher leur recommandé, je vais vous le lire on va bien rire!

 

  • «Faîtes donc!» , je lui réponds. On se croirait vraiment en maternelle. Cet homme est d’une bassesse!

 

Le Responsable du centre technique, qui, auparavant, avait dit ne pas vouloir s’immiscer, ne cesse de prendre la défense de son partenaire malhonnête. Ce qui m’a rendue encore plus furieuse! Il s’adresse à nous :

 

  • « comprenez le aussi il a fait le travail et vous ne le payez pas ! » Mon mari lui demande s’il était là ?

 

  • Il ajoute : «c’est simple on prend un mêtre et on fait le calcul». On se serait bien passé de ses commentaires inutiles, qu’il se concentre sur la construction de notre maison, celui là !

 

Il poursuit en disant au Patron du  Terrassier qu’il n’a qu’à « faire appel à un huissier ou un expert pour régler le problème »! Non mais c’est incroyable! C’est dingue !.

 

TOP DUO NE CESSE DE NOUS METTRE DES BÂTONS DANS LES ROUES DEPUIS LE DEBUT!!!

 

J’étouffe intérieurement, le sang me monte au cerveau ! Je me sens comme une bouteille de coca secouée prête à s’ouvrir, comme une bombe à retardement!;)  (J’en rigole en écrivant mais je vous assure que j’étais au plus mal!)  mon cœur commence à s’accélérer. Je tente de me contenir…

 

Mon mari toujours zen me regarde l’air de dire. « Non mais c’est une blague ! On est où là !« .

 

Tout le monde est contre nous ! Le ton ne cesse de monter au point ou je « pète les plombs ». Les nerfs ont lâchés, il fallait que ça sorte !

 

 

« Pétage de plomb »

RAS LE BOL ! Je me suis mise à hurler tellement fort que je pense que notre  voisinage à tout entendu !!

 

« MERDE ! JE  N’EN  PEUX  PLUS  DE  TOUTES  CES  HISTOIRES,  SI  VOUS  VOULEZ  VOTRE ARGENT  VOUS  N’AVEZ  QU’A  ENLEVER  LES  TERRES,  VOUS  ME  FAITE  CH.ER MAINTENANT!! 

VOUS  NOUS  AVEZ  DÉJÀ  INSULTE  ET  ON  VOUS  AVEZ  DIT  QU’ON  NE  COMMUNIQUERA  QUE  PAR  RECOMMANDE  ALORS  RÉPONDEZ  A  NOS  COURRIERS  ET FOUTEZ  NOUS  LA  PAIX»

Il me répond : « Je n’arrête pas de vous appeler au téléphone et vous ne répondez pas! » Ce qui est faux! et en plus il n’avait qu’à laisser un message si nous n’étions pas joignable.

Aussi, nous lui avions adressé une LRAR sur laquelle nous lui expliquions que nous ne tolèrerons pas de nous faire insulter une nouvelle fois et avions exigé que nos échanges se fassent uniquement par écrit.  Nous avons pris soin de  garder ce fameux message laissé sur notre répondeur sur lequel sa secrétaire nous insultait.

 

Les personnes présentes me demandent de me calmer.

 

« EH  BEN  DONNEZ  MOI  MA  MAISON,  FAITES  VOTRE  TRAVAIL  ET  ARRETTEZ  DE  NOUS  PRENDRE  POUR  DES  CONS ; VOUS  ÊTES  TOUS  MALHONNÊTES  AUTANT  QUE VOUS  ÊTES ! » 3 ANS  QUE  J’ATTENDS  MA  MAISON.  VOUS  M’EMMERDEZ !  J’EN  AI  MARRE! »

 

Je suis tellement énervée que les larmes me montent aux yeux, mes mains tremblent, et  j’ai l’impression que mon cœur s’arrache de ma poitrine!

 

Crise de nerf et tension

 

« VOUS ME FAITES PETER UN  CÂBLE LA, AVEC TOUTES VOS CONNERIES!!

 FAÎTES VOTRE-BOU-LOT ! »

 

 

Le Responsable du centre technique, avec son air arrogant, à eu le culot de me dire :

  • « Vous n’avez qu’à péter un câble, Madame, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise !!! »

 

Il est certain, que c’est ce qu’il voulait et je suis déçue de lui avoir donné. Depuis l’ouverture de chantier c’était notre principal interlocuteur , il ne cesse de se « foutre » de nous avec ces courriers et paroles tous mensongers et contradictoires. De nous mener en bateau avec ses multiples arrêts de chantier (6 mois) injustifiés.

 

Le Responsable du centre technique représente TOP DUO AST et donne l’image d’une société qui n’a aucune considération pour ses clients !!!

BRAVO!

Et quand je pense que cette société est cotée en bourse et est n°3 des constructeurs de France!

Quelle honte!

 

Le Technicien présent pour l’étude béton, m’ordonne de me calmer car il ne peut pas travailler dans ces conditions. Je m’excuse auprès de lui, mais lui fait remarquer que j’étais calme jusqu’à ce que le patron du terrassier nous agresse. Et souligne que c’est lui qui a commencé à hausser la voix. Il me répond qu’il  n’a pas suivi le début du conflit.

 

  • Dans ces cas là, abstenez vous de prendre parti!

 

  • Je ne prend le parti de personne , Madame, je suis juste là pour faire mon travail! me répond t-il.

 

Sur le coup, je me suis dit qu’il a raison, mais bon, le patron du terrassier m’a tellement chauffée que j’avais du mal à redescendre. C’est uniquement lorsque mon regard a croisé celui de ma fille, dont j’avais oublié la présence, que je me suis ressaisie… difficilement, mais je l’ai fait! Elle ne devait certainement plus reconnaître sa maman !

 

Bon,  je n’ai pas mis en application le conseil donné précédemment, « ne pas monter dans les tours ! Et gardez son calme ! ». Si vous avez lu tout notre récit, vous comprendrez notre ras-le-bol !!

 

TROP c’est TROP!

 

Visiblement notre présence était nécessaire non pas pour l’étude béton mais pour que le Patron du terrassier puisse régler ses comptes.

Voilà, si ce n’est pas TOP DUO AST qui nous fait perdre du temps, c’est son terrassier.

Nous n’avons même pas vu à quel moment ce dernier  a quitté le terrain d’ailleurs. Car nous nous sommes concentré sur l’étude béton.

Et ce n’est pas tout, la suite de cette journée forte en émotion à l’article  : « Relevé étude béton«

 

 


Annonce : Décompressez et Partez en vacances avec Loisirsenchères!

 


CONSEIL : Ne vous laissez pas intimider par qui que ce soit. Que ce soit le constructeur ou un autre corps de métier. Ils n’attendent que ça que vous faiblissiez !!

Habituellement  d’une nature calme et réservée, cette expérience nous a endurcie et plus personne ne nous piétinera.

Comme nous le disons souvent, il ne faut RIEN lâcher surtout quand vous savez que vous êtes dans votre droit.

Publié par Topduo and family dans RECIT, 0 commentaire

54) Médiatisation

Médiatisation constructeur Top duo AST groupe

 

Face ausilencede notre constructeur TOP DUO et au peu d’intérêt qu’à notre garant vis à vis de notre situation,  nous ne savons plus quoi faire pour nous faire entendre. Beaucoup de questions nous trottent dans la tête :

  • Quelle excuse  notre constructeur, va t-il encore inventer  ?

  • Va t-il prendre en considération nos requêtes ?

  • Quand envisage t-il de reprendre le chantier ?

 

Nous parcourons les forums et réseaux sociaux à la recherche de cas similaires. Nous sympathisons avec plusieurs autres clients de AST GROUPE et nous nous rendons vite compte qu’il y a pas mal de similitudes avec notre situation, voire pire : De l’approche des commerciaux à la construction.