compte rendu

78bis ) Malfaçons, Mensonges et Déception (suite)

 

* Etapes de la construction *

 

Tellement blasée, je poursuis ma série de questions :

  • « A défaut de nous transmettre le planning prévisionnel, pouvez-vous nous énumérer les prochaines étapes, par ordre chronologique.»

 

C’est une information que nous lui avions demandé par email , mais nous n’avions jamais obtenu de réponses.

 

  • «Les étapes suivantes sont : Le placo

Je  l’interrompt et lui demande s’il compte mettre une bâche, un pré-enduit ou enduit extérieur avant de poser le placo!

 

  • «ah bah non !»

 

  • Je suis consternée : « Vous ne savez pas qu’il faut protéger les murs extérieurs avant de commencer la pose du placo et isolant ? Qu’il y a des étapes à suivre en construction , qu’il existe un DTU ? (DTU NF 25.41) » lui dis-je, consternée.

 

AST a déjà bâclé l’extérieur, ils ne vont quand même pas bâcler l’intérieur aussi!

 

  • « ah bah, vous n’avez qu’à faire un recommandé » me répond t-il.

 

Je suis choquée de sa réponse.

 

  • « Pardon ? Un recommandé pourquoi ?  C’est à moi de vous dire comment procéder ? Vous ne savez pas comment faire ? ».

 

Au regard de toutes les réponses qu’il nous donne, nous avons l’impression d’avoir affaire à une personne, complètement détachée de la construction.

 

  • « Et vous comptez me la rembourser la lettre recommandée ? » Je boue intérieurement,  mais j’arrive à garder mon calme.

 

Je répète, tout en notant ses réponses :

 

  • « Alors, vous avez dit placo… ensuite ? »

 

  • « Placo, isolation intérieur, les cloisons, escalier….. » poursuit-il!

 

Je me dis : Tiens, l’escalier n’était donc pas si indispensable que ça pour poursuivre la constructionlui qui disait attendre la livraison de l’escalier, pour entamer la suite des travaux.

 

  • « Et l’électricité sera faite à quel moment ? »

 

  • « En même temps quand ils vont passer la pieuvre ; c’est l’araignée de l’électricité/ en même temps que l’escalier ! » .

 

Je reste perplexe car il n’a pas l’air convaincu de ce qu’il nous raconte et j’ai l’impression de devoir lui tirer les vers du nez pour qu’il s’exprime correctement, et surtout, clairement.

 

  • « et le plancher chauffant ? »

 

  • « C’est par la suite ».

 

  • « C’est à dire ? » 

 

  • « A la fin quand le placo sera fait »

 

  • «Et la chappe ?»

 

  • « C’est après le passage du plombier, de l’électricien »

 

  • « et l’isolation au sol ? »

 

  • « C’est avant la chape »

 

  • « Et vous comptez respecter le temps de séchage de 6 semaines? » J’ai du lui répéter 2 fois la questions avant qu’il réponde

 

A voir sa réaction, il ne s’attendait pas à cette question. Envisageait-il de poursuivre, comme ça été le cas pour l’élévation des murs, seulement 4 jours après le temps de séchage de la dalle?

 

Et oui, en 3 ans , nous avons eu le temps d’apprendre les techniques de la construction et continuons d’apprendre chaque jours, d’ailleurs. 

 

  • « Oui , biensûr ! » répond t-il sans conviction.

 

  •  « D’accord, donc ça signifie qu’on n’ aura pas la maison avant mars 2019». Lui dis-je, d’un air agacé !

 

Nous espérons que les travaux  reprendront aussitôt après ce rendez-vous , vu que l’escalier est  livré. 

 

  • « Vous savez combien de temps dure la mise en chauffe ? » J’ai l’impression d’être un prof qui interroge son élève.

 

  • « C’est après quand on aura l’étude ».

 

  • « Et le carrelage, il sera fait quand ?».

 

  • «Après le séchage de la chape».

 

Je reporte sur notre compte rendu, l’ordre chronologique des travaux à venir, tel qu’il nous les dit,  et lui demande  combien de temps vont durer tous ces travaux? 

 

  • Non, je n’ai pas de délai !

 

Je le fixe du regard.

A ce moment, je me demande où sont passées les belles paroles de du PDG de AST groupe. Lui qui semblait TELLEMENT touché par notre situation et qui nous avait affirmé qu’il mettra « tout en œuvre pour nous livrer une maison au norme et dans les délais ». Où est-il ? Que fait-il?

 

Je suis déçue, dépitée, mais je poursuis, tant bien que mal ma série de questions :

 

* Les tires-fils *

tire fils chantier top duo AST

 

  •  « Et les tires-fils qui ne sont plus dans les gaines ! Est-ce que vous comptez nous les remettre ? ».

 

  • « C’est nous qui faisons les VRD, vous n’avez pas à vous inquiéter pour ça ».

 

  • « Oui mais si on veut rajouter des fils , on en aura besoin».

 

  • « Vous n’avez pas le droit de rajouter des fils !

 

La bonne blague !

 

  • « Comment ça? Si, on en aura besoin quand on voudra rajouter des fils pour la fibre, le portail… »

 

  • « Ah oui, après on peut rajouter des tires-fils à la fin ! »

 

Oui, vous avez intérêt pensais-je.

 

* Les fenêtres *

  • « Il n’ y a aucune étanchéité au niveau des fenêtres et baies. Quand comptez-vous les faire ?».

 

 

Il souligne que la contribande est présente et affirme que l’étanchéité sera faîte avant l’enduit.

 

C’est une blague? Je lui fait remarquer les trous autour de certaines fenêtres et l’espace important.

 

  • «  c’est normal, le joint silicone n’est pas encore fait. Il sera fait avant de poser le placo ».

 

Nous ne pouvons nous contenter de ce genre de réponse. Vu comment la fenêtre est bancale, nous lui faisons remarquer que le tableau de la fenêtre n’est pas droit.

 

  • « Oui les maçons vont revenir pour le replacer. »

 

Tiens, enfin une réponse censée! Il est certain que si nous n’avions rien dit sur la non conformité de la pose des fenêtres, il se serait tu.

Avait-il remarqué? Nous en doutons, vu qu’il n’a même pas inspecté les travaux effectués.  Nous restons sceptiques et adresserons, plus tard,  une LRAR au siège social AST groupe.

Depuis le début de la construction de notre maison, tout est fait avec négligence, il n’y a pas un poste qui est fait correctement. Pourquoi n’ont t-ils pas redresser le tableau immédiatement ? 

 

Mon mari qui s’occupait des enfants, revient vers nous….

 

 

* Le Conduit du Poêle *

 

  • « Il faut parler du poêle ! », me dit mon mari.

 

  • « Ah oui, la pose du conduit du poêle n’est non conforme !».

 

  • « Pourquoi il n’est pas conforme ?». dit le Responsable du Centre technique en s’approchant du conduit.

 

Est-il aveugle ?

 

  • « Et bien, il est collé au mur et il y a une certaine distance à respecter».

 

  • « Il n’y a aucun risque car le mur est non inflammable!».  nous réponds t-il, sûr de lui. 

 

  • «Il y a des distances à respecter ! Vous voyez bien qu’il faut que le conduit soit plus avancé et plus distancé des parois !!!».

 

  • « De combien ? Dîtes moi!».  Me demande t-il.

 

Il ose me demander de combien de cm doit être distancé le conduit du poêle par rapport au mur? j’ai bien entendu? Qui est le professionnel? Qui est censé le savoir? Je connais la réponse mais je compte bien le laisser trouver l’information.

Le Responsable du Centre technique me disait souvent que j’en connaissais plus que lui sur la construction et qu’il avait l’impression que j’essayais  de le piéger à chacune de mes questions. Je vais finir par le croire!

 

J’hallucine ! :

 

  • «Ah bon, vous ne savez pas ? Ce n’est pas à moi de vous le dire !».

 

Ne sachant plus quoi répondre,  il fini par nous dire de le laisser faire.

 

  • « Quoi ? vous laisser faire !On a vu le résultat! lui dis-je. 

 

Vu que je commençais à m’énerver, il me donne enfin, une réponse convenable :

 

  • « Les distances seront respectée, Madame ! Et je veillerai à ce que ça soit respecté».

 

 

Plus tard, nous posterons sur twitter notre nouvelle découverte.

malfaçons

 

Je note de nouveau ses réponses et refait le point en les relisant à voix haute.

 

 

* Le Drain et exécutoire – le retour *

 

Puisard maison TOP DUO AST groupe

 

Je reviens sur l’histoire du « pseudo drain » .

Le drain ou exécutoire est non conforme car aucun élément ne doit être à moins de 2 mètres de la maison et le drain doit être plus bas que les fondations et non sur les fondations.

Il maintient que la pose est conforme malgré que nous lui avions fait parvenir l’avis technique correspondant au type de drain installé : Avis Batifibre 17/16 SN4.

De plus il est précisé sur l’étude de sol :

 

 

Je continue de noter sa réponse :

  • « Et vous nous aviez dit que « l’exécutoire » (mot que nous avions utilisés dans notre LRAR), est en fait un regard, c’est bien ça? ».

 

Il confirme !

 

Tout au long de notre projet, Le responsable Technique TOP DUO AST ne cesse de se contredire. EN voici la preuve : il nous a adressé un avenant, ci-dessous, stipulant  qu’un Puisard a été posé sur notre terrain. 

 

 

* Visionnage des photos *

Je saisis ma tablette sur laquelle j’avais pris soin de répertorier toutes les photos des points qui nous interpellaient.

 

Les Fissures

Je lui montre alors les photos des fissures et de la ferraille qui ressort de la dalle.

 

  • « Ce sont des fissures de retrait et des treillis soudés, c’est rien, il n’y a aucune incidence »

 

Je me contente de noter… et poursuis :

 

Les Gaines

  • « Il n’y a pas de gaines jaune et bleue. Est-ce normal

 

  • « les couleurs seront respectées à l’extérieur

 

  • « Ah bon? Comment comptez vous faire ? »

 

  • « Elles seront reliés aux gaines rouges présentes ».

 

  • …. Je crois être en plein cauchemar

 

 

 

Les fenêtres 

 

Je l’invite de nouveau, à faire le tour des fenêtres et il m’assure que les trous seront rebouchés, par du ciment, avant la pose du placo. J’insiste pour que nous soyons prévenus de toutes les corrections apportées aux points que nous venons de relever, AVANT  la pose du placo.

Il nous assure que ce sera le cas. Nous verrons s’il tient parole !

 

 

 

Les rives

Je l’invite à me suivre à l’extérieur et lui montre les rives qui étaient censées être scellées alors qu’il y a des espaces  tout le long des tuiles.

 Il m’affirme que ce sera rebouché avec  le ravalement.

Je savais que TOP DUO AST était spécialiste du rafistolage mais là ça en est trop ! Je lui demande de rectifier avant la pose du ravalement. Il nous répond qu’ils le finiront au ciment avant.

A vérifier !  Je me contente des réponses et en vérifierai la véracité plus tard.

 

Tunnel de Zinc

De retour dans le garage, je lui montre le couloir de zinc qui est pincé. Je souligne que j’ai déjà lu que plusieurs de leurs clients avaient des fuites dans leur garage et il est hors de question que l’on se retrouve dans une situation similaire !

 

Tunnel de zinc pincé Maison TOP DUO

 

Pendant que je note, je lui demande de répéter ce qu’il compte faire pour le zinc.

 

  • « Il sera vérifier !»

 

* La porte d’entrée – Le retour * 

Je reviens sur le seuil de porte d’entrée qui ne repose sur rien. Je lui demande si c’est normal. (en faisant passer mon doigt sous la porte).

Il me répond que l’appui est sur la partie arrière de la porte donc ce n’est pas un problème.

Je reste dubitatif!

Ne connaissant pas le terme à utiliser pour désigner la partie basse de la porte, je demande à mon conducteur de travaux comment se nomme cette partie. Il me répond que c’est « le bati ». Je note donc sa réponse :

 

  • « La porte s’appuie sur le seuil, sur la partie arrière de la porte. Ce sera finalisé avec l’enduit »

 

 

 

* Relecture et signature du compte rendu *

Le rendez-vous touche à sa fin, nous avons fait le tour, pour le moment! Je relis l’ensemble des questions/réponses à voix haute, et vérifie de ne rien avoir oublié.

Puis, je demande au conducteur de travaux s’il peut signer le compte-rendu.

Ce dernier refuse. Je suis consternée ! A cet instant, je me dis qu’il nous a encore berné et qu‘il n’assume pas ses propos.

 

  • J’insiste : « ah bon ? Pourquoi vous ne voulez pas le signer ? Ça reprend pourtant ce que vous venez de nous dire»

 

  • « Non, je n’ai pas à signer votre document ! ».

 

  • « Comment ça ! » Je lui tend le document….. « Ce sont vos réponses que j’ai retranscrites sur ce document, je vous en donne une copie immédiatement ! Quel est le problème ?».

 

  • «Je ne suis pas habilité à le signer, c’est votre écriture…....».

 

Là, je me dis que c’est la réponse la plus ridicule, qu’il nous ai donnée, jusque là. Je vois dans le regard de mon mari, qui ne dit plus un mot, la consternation

 

  • « Donc  vous n’assumez pas tout ce que vous nous avez dit ? Vous pouvez relire le document et je vous en laisse un exemplaire.»

 

Mon mari avait pris le temps de recopier chacune de ses réponses sur des pages « compte rendu » vierges pour que nous puissions lui en laisser une copie.

 

  • « J’assume complètement! me dit -il en esquissant un sourire. «Je ne signerai pas votre document, vous n’avez qu’à l’envoyer en recommandé ou par email, y’a aucun soucis…».

 

  • «Non, pourquoi l’envoyer en recommandé? vous êtes là, on va en profiter…alors autant le signer maintenant !».

 

  • Agacée par son comportement, je lui lance : « chez AST, vous êtes vraiment pathétiques !  Donc on doit vous envoyer ce compte rendu en recommandée pour que vous nous répondiez, que vous n’avez pas à signer ce document, vu que le siège va vous transférer notre courrier».

 

  • « Ah non, non parce que moi, après, je donne votre chantier au service juridique». Me répond t-il blasé.

 

Dans ma tête, je me demande pourquoi est-ce le service juridique qui gère notre dossier.

 

  • « Ah! et bien donnez leur, pour qu’ils prennent notre chantier au sérieux et leurs responsabilités!  là, c’est vraiment n’importe quoi !  Vous avez tout intérêt à corriger les malfaçons parce qu’il  est hors de question que vous nous livrez une maison dans l’état ou rafistolée ! ».

 

Il ne daigne même pas répondre, je reviens à la charge :

 

  • « Alors pourquoi vous ne voulez pas le signer ? Vous ne voulez pas vous engager ? Vous avez peur de vous faire taper sur les doigts par rapport aux réponses que vous nous avez données ?».

 

  • « Ah non, je vous dit rien du tout, vous avez fait votre rapport , vous nous l’envoyez, y’a pas de problème!».

 

Comme d’habitude, AST nous donne des rendez-vous pour pouvoir nous donner des réponses orales et ne pas laisser de traces écrites .

 

Exténuée par ces 2 heures de rendez-vous,  je remballe mon matériel et souligne le fait qu’il était à côté de moi lorsque j’ai rempli le compte rendu et qu’il a pu constater que j’ai écris mots pour mots ses réponses.

 

  • «Je vous laissez remplir votre document, au cas où vous vouliez prendre des notes……je n’ai pas rempli votre document !».

 

  • Il m’exaspère de plus en plus ! « Justement, j’ai pris le temps de recopier vos réponses pour que vous puissiez  signer le compte-rendu et pour que nous nous mettions d’accord sur le contenu de ce rendez-vous ! J’ai juste recopier vos propos parce que vous êtes capable de dire……».

 

Il ne me laisse pas terminer ma phrase.

 

  • «Ce ne sont pas mes propos c’est les vôtres, Madame ****** !».

 

Je n’en crois pas mes oreilles ! C’est une blague ou quoi ?

 

Là , il nous fait comprendre clairement qu’il s’est bien payé nos têtes pendant tout le rendez-vous et bien plus encore! Il m’a laissé recopier, répéter ses réponses et perdre mon temps à remplir son compte rendu en sachant qu’il n’avait pas l’intention de le signer.

 

  • « Pardon ? Je n’ai fait qu’écrire, mots pour mots, vos propos»

 

  • « Vous me le faîtes parvenir… de toute façon je vais faire un rapport à La Direction…. »

 

  • «Votre attitude est incorrecte!»Le responsable du centre technique TOP AST, se tient de bout devant nous, tête baissée, sans dire un mot. Nous patientons une bonne dizaine de minute , en vain. Il semble en avoir fini avec nous.

 

Il faut savoir que Le Responsable du centre Technique de TOP DUO se contredit constamment et met constamment en cause notre parole, lorsque nous lui rappelons ce qu’il nous a dit.

  1.  Un coup, l’étude de sol n’est plus valable, un coup elle l’est quand ça l’arrange, et aujourd’hui elle n’est plus valable alors qu’il s’était engagé à la suivre.
  2. Il nous envoie de fausses lettres de reprise de chantier alors que rien n’avait bougé depuis 5 mois à l’époque.
  3. Dans l’une de ses lettres, pour se défendre,  il nous prête des propos que nous n’avons jamais tenus. Nous avons biensûr contestés (LRAR)
  4.  Il arrête notre chantier (9 mois au total) sans raison recevable et surtout sans justificatifs, que nous lui avons demandé maintes fois !
  5.  N’assume pas ces propos,
  6.  Nous ment constamment,
  7.  Nous malmène depuis le début.

 

Est-il juste un pion qui suit les Directives ? Ou un conducteur de travaux qui fait du zèle ?

 

Quoi qu’il en soit, nous sommes remontés et ne comptons pas nous laisser faire ! Nous nous battrons jusqu’au bout pour voir aboutir notre rêve que TOP DUO AST Groupe transforme en cauchemar.

 

Nous repartons chacun de notre côté. 

Le Responsable du Centre Technique ne prend pas la peine de nous saluer, mais comme j’ai reçu une éducation, je lui souhaite tout de même un bon retour! Sans oublier de lui dire que dans la vie il faut assumer ses paroles et ses actes. Qu’à mes yeux, il fait preuve d’une grande lâcheté!

 

Ce rendez-vous est digne d’un sketch. Nous ne sommes pas du tout rassurés pour la suite.

 

Depuis le début, notre projet avance stagne ou s’arrête, au gré des humeurs, vacances, et disponibilité des collaborateurs TOP DUO AST groupe.  

 

Le PDG de AST Groupe, nous ayant dit de ne pas hésiter à revenir vers lui en cas de problème, et le Directeur du Centre Technique TOP DUO, insistant pour que nous envoyons nos requêtes au service juridique, nous nous exécuterons.  Nous accompagnerons notre lettre recommandé d’un CD comprenant près de 100 photos et vidéos de notre chantier depuis le début.

 

 

Au 18 février 2019*, nous sommes toujours en attente du compte rendu de chantier que nous avons envoyés à la Direction de AST, au 18 février 2019*,  !

Si ce document ne nous ai pas retourné signé, TOP DUO AST groupe confirmera :

  • que c’est un constructeur qui se paie la tête de ses clients.
  • qu’elle emploie des collaborateurs,  sans aucune conscience professionnelle et qui ont des lacunes  à combler. 

 

Nous sommes lasses d’écouter,   des explications orales plus bidons les unes des autres et souvent contradictoires.

 

MAJ : nous apprendrons plus tard que ce Responsable du centre technique AST ne fait plus parti de la société AST groupe. Il avait candidaté depuis plusieurs mois, chez un autre constructeur. D’où son détachement vis-à-vis de notre construction.  

 

  • Au 16 juillet 2019, nous n’avons jamais reçu ce compte-rendu contre-signé. Nous avons donc notre confirmation même si nous nous en doutions, depuis le temps.

 


CONSEIL : Si vous constatez des malfaçons sur votre chantier, informez immédiatement votre constructeur par email puis par LRAR (siège social), accompagné de photos ou vidéos.
Si vous obtenez une réponse ORAL , n’hésitez pas rappeler par écrit, à votre constructeur, ses dires.

Dans le cas où votre conducteur de travaux vous donne rendez-vous sur votre chantier pour parler de vos remarques, établissez un compte rendu (en double exemplaire) sur lequel vous reporterez toutes ses réponses et demandez lui à ce qu’il le signe.  En cas de refus, procédez comme ci-dessus.

Il est important d’avoir des traces écrites de vos échanges afin de clarifier la situation mais aussi pour que votre parole ne soit pas mise en doute.

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

78) Malfaçons, Mensonges et Déception

Responsable du centre technique

Responsable du centre technique et malfaçons

 

 

En route

C’est le jour J, le mercredi 9 janvier 2019 à 9h, nous avons rendez-vous avec le Responsable du Centre Technique TOP DUO AST (CDT*) sur notre terrain.

Après avoir préparé les enfants, nous prenons la route tôt, à 8h20, de peur d’être pris dans les bouchons.
Durant le trajet nous nous interrogeons sur la teneur de ce rendez-vous.

 

  • Est-ce pour répondre à notre LRAR sur les malfaçons?
  • Est-ce pour provoquer un appel de fond ?
  • Ou souhaite t-il, tout simplement, nous parler des fenêtres

 

Bref, les spéculations vont bon train !

Sur la route, nous sommes précédés d’un tracteur que nous ne pouvons pas doubler sur une longue distance puis d’un camion qui roule au ralenti. Nous ne sommes pas prêts d’arriver !!

Nous appelons le siège social de TOP DUO AST afin qu’il prévienne le Responsable du Centre Technique, de notre retard estimé à de 10 à 15 minutes.

 

Sur le terrain


Premiers arrivés,  nous avançons vers notre maison et nous sommes interpellés par un détail  : les portes de notre porte fenêtre sont ouvertes

Nous rentrons pour voir si des artisans travaillent… Et bien non ! il n’y a personne, aucune avancée des travaux ! La maison est au même stade que le 23 novembre 2018. Seul un escalier gît sur le sol de notre garage et aucune trace du Responsable du Centre Technique.

escaliers maison top duo

 

 

TOP DUO AST est censé nous livrer le 28 janvier 2019  (selon eux) et la maison est loin d’être terminée.

 

20 minutes passent et toujours pas de Responsable du Centre Technique en vue. En l’attendant, nous examinons chaque recoin de la maison et prenons soin de photographier les points  que nous détectons.

15 minutes plus tard, le Responsable du Centre Technique arrive, nous salue, et s’excuse de son retard lié aux bouchons. Par politesse, il aurait tout de même pu nous prévenir , comme nous l’avons fait ! Bref, nous ne lui en tenons pas rigueur, ce qui nous importe, c’est NOTRE MAISON.

Le responsable du centre technique ASt découvre la porte ouverte

Porte fenêtre ouverte

 

Il s’approche de la maison et s’étonne de voir la porte fenêtre ouverte. Il l’examine et vérifie s’il y a eu effraction, puis appelle son collègue pour lui demander des comptes : 

« La porte fenêtre est ouverte!…Tu as fermé la porte quand tu es parti?…… A mon avis tu as du mal fermer la porte, t’as du la laisser entre-ouverte et du coup, le vent l’a poussé!! » Whaou, il est fort le vent !!  Sommes nous censés nous contenter de ce scénario?

Il ouvre et ferme la porte de la porte fenêtre pour voir si celle-ci se ferme correctement ! Vu qu’il n’y a pas de poignée, il est difficile de savoir, mais pour lui « ce n’est pas grave », il va la refermer avec un tournevis ! Est-ce censé nous rassurer ?

 

 

Le Rendez-vous

Nous sommes étonnés de voir que le Responsable du Centre Technique, qui est à la fois note conducteur de travaux, ne daigne pas faire le tour de la maison, pour vérifier les travaux effectués. Nous lui demandons, alors, la raison pour laquelle il souhaitait nous voir.

 

  • « Mais c’est vous qui vouliez me voir ! » Nous répond t-il en rigolant!

 

  • « Et bien, à la mi-novembre (2018), vous nous aviez laissé un message pour nous dire que vous souhaitiez nous voir par rapport aux fenêtres.» lui dis-je.

 

  • C’est parce que vous m’avez dit que vous voulez me voir à chaque avancement. Je savais qu’ils allaient attaquer les menuiseries et que  vous ne pourrez plus voir après la pose du placo.

 

D’accord…Voilà, nous sommes fixés.

 

Pendant que je  sors  le compte rendu que nous avions soigneusement préparé avec toutes nos remarques et questions, je demande au Responsable du Centre Technique TOP DUO, s’ils ont travaillés au mois de décembre (2018). Il nous  répond qu’ils attendaient la livraison de l’escalier pour attaquer et ajoute que ce dernier, « bien qu’il ait été commandé avant les fêtes de fin d’année, vient d’être livré« . Mais oui, biensûr !! Nous savons, de par nos voisins, que cet escalier a été livré,  il y a plusieurs semaines déjà.

 

 

Les Malfaçons

 

* Le Drain et le Puisard

 

Drain Batifribre sans gravier malfaçons

 

Nous soulignons le fait qu’il n’ait pas répondu à nos emails sur la mauvaise installation du drain et autres malfaçons. Il nous répond qu’il nous a déjà donné sa réponse le jour de l’installation : « le drain est conforme ! ».  Encore une réponse orale !

Je lui réponds que ce n’est pas possible ! « Le drain doit être éloigné d’au moins 2 m de la maison lorsqu’il est installé sur un sol argileux. Vous avez-vu l’eau qu’il y a dans le vide sanitaire ? » 

 

Je l’invite à sortir vérifier l’état du vide sanitaire. Sur le chemin, il ose nous dire :

 

  • «Soit vous faîtes confiance au constructeur qui a une garantie, soit vous faîtes constater par un expert».

 

C’est fou, les constructeurs aiment se reposer sur les garanties. Sachez chers visiteurs, visiteuses,  que ce n’est pas si facile que ça de faire jouer la garantie ! Pour avoir discuté avec plusieurs personnes, nous savons que c’est le parcours du combattant pour obtenir réparation.

 

  •  « Vous nous en demandez trop ! Nous avons vu ce que ça nous a valu de vous faire confiance ! Quant à l’expert, ça a un coût et nous ne roulons pas sur l’or !! Vous voulez encore nous faire dépenser de l’argent? » lui dis-je.

 

Il constate l’eau dans le vide sanitaire..

 

 

  •  « Vous avez vu comme c’est rempli d’eau » ? 

 

  • « Oui mais c’est normal, il suffit d’installer une pompe, parce que là c’est un puisard et si le puisard……. »

 

Puisard ? Il a bien dit puisard ? Le regard de mon mari et moi-même se croisent. Nous ne le laissons pas terminer sa phrase et maintenons que le « puisard » est trop prêt ! Il doit être à 2 m.

 

  • « Non, non !! » nous répond t-il !

 

Il continue de se payer nos têtes  et nous lui faisons savoir que nous savons que ce n’est pas un puisard. 

 

  • « D’ailleurs ce n’est pas un puisard, c’est un regard ! » lui dit mon mari.

 

  • « Oui , c’est un regard, c’est tout!! » dit-il en bégayant et l’air gêné!

 

Mais c’est qu’il se contredit beaucoup ce Responsable du Centre Technique TOP DUO Ast Groupe! 

 

  • « Ce n’est pas un puisard ? Donc quand on nous annonce un puisard, on s’attend à en avoir un et pas à avoir un regard!

 

Il s’embourbe et commence à nous donner des explications farfelues. Comme à son habitude !!

 

  • « De toute façon un puisard dans la glaise, elle ne part pas ! » 
    quelles malfaçons que raconte le responsable du centre technique Maison AST   KESAKO ?   
     

Nous ne comprenons pas son explication et décidons de ne pas la relever.

 

  • « Vous voulez nous dire que ce sera tout le temps comme ça ?  Logiquement ça ne devrait pas être inondé autant! Regardez, il y a 17 cm d’eau ! »

 

  • « Un vide sanitaire peut avoir de l’eau en permanence ! Donnez moi l’article ou le PLU qui stipule qu’il ne doit pas y avoir 17cm d’eau dans un vide sanitaire ?». Nous dit-il avec son air arrogant!

 

Il tente de nous déstabiliser, en vain. Nous lui demandons s’il a reçu l’avis technique BATIFIBRE SN4 Avis Technique 17/16-317 que nous lui avions envoyé par LRAR et qui correspond au drain posé par leur terrassier.

 

avis technique batifibre

Extrait tiré de l’Avis Technique 17/16 – 317 – Batifibre

 

 

En rédigeant cet article, nous nous rendons compte qu’en plus de l’installation, même le remblaiement n’est pas correcte.  Il est écrit que :

  • le drain doit être posé avec une légère pente de 5 mm par mètre. Le nôtre est plat!
  • Le remblaie doit être exempt de corps étrangers et de boue.  Boue et déchets ont été mélangés!
  • 20 cm au-dessus du drain, doit être disposé un grillage avertisseur de couleur marron afin de prévenir de la présence de l’ouvrage lors
    des interventions ultérieures. Nous n’avons vu aucun grillage avertisseur!
    et plus encore….

 

  • « Je l’ai lu votre article ! » Nous répond t-il, l’air détaché.

 

  •  « Bah visiblement, vous ne l’avez pas lu en profondeur ». 

 

Il soulève le couvercle du regard………


puisard ou ragard malfaçons maison top duo ast groupe

 

  • « C’est rempli, regardez le trop plein il est là !». Nous dit-il.

 

  • « Toute cette eau va dans le vide sanitaire, si je comprends bien ? » lui dis-je, l’air interloqué.

 

  • « Bah il faut une pompe qui pompe en permanence, je vous l’ai dit la dernière fois ! »

 

Nous sommes catastrophés par ses explications! Est-il sérieux ?

 

  • « Non ça va pas être possible, là ! Fournissez nous la pompe alors ! » 

 

Face à ses réponses farfelues, nous lui rappelons que nous prenons soin de retranscrire ces explications, mot pour mot, sur notre compte rendu que nous lui ferons signer en fin de rendez-vous. Il se contente d’un hochement de tête. 

 

regard maison top duo avis clients Responsable du centre technique

Tubes PVC

 

Nous  passons à la prochaine question, concernant  ces 4 tubes qui sont plantés au 4 coins de la maison et dont nous ne comprenons pas l’utilité.

 

  • « euh… ça c’est la décompression du drain. Ce sont des trappes de visites pour accéder s’il y a un problème. Ça permet de voir si le drain est bouché, s’il y a de l’air ! »

 

Je vous avoue que j’ai eu un sourire nerveux.  Est-il vraiment sérieux? envisage t’il vraiment de nous livrer la maison avec ces 4 tubes apparents?

 

  •  « Ce sont des regards qui auraient du être mis ! » l’informais-je.

 

Effectivement, des regards doivent être placés tous les 15 m, selon L’avis technique Batifibre.

 

  •  « Non, non , Madame !! » dit-il, l’air agacé face à mon insistance.

 

Nous retournons à l’intérieur de la maison et il continue en nous disant que nous avons qu’à faire suivre notre chantier par un expert.

Quel culot ! A quoi sert-il ? N’est-ce pas sa mission de suivre notre chantier? 

 

  •   « Au pire on fait appel à un expert et on demande à AST de nous rembourser ! ». Lui répondis-je !
    Puisque que c’est de leur faute si nous devons faire expertiser à chaque étape. « On n’est pas riche on ne roule pas sur l’or nous avons 3 enfants à charge…» 

 

  • «Bon après il y a une garantie !!» me répond t-il!

 

Il a prononcé le mot que nous ne voulions surtout pas entendre :  GA-RAN-TIE.


C’est trop facile ! Quand nous voyons comment d’autres victimes de AST galèrent pour obtenir réparation.
Il est hors de question de compter là -dessus. Nous voulons notre maison en bonne et due forme.

 

  • « NON, NON, NON, ne me parlez même pas de garantie. Je veux que vous nous livrez une maison finie et aux normes! » lui dis-je fermement.

 

Nous revenons sur le drain et émettons des doutes quant à la finition de la pose de celui-ci.

Lorsque nous avons quitté les terrassiers, la pose du drain était inachevée,  nous sommes curieux de savoir s’ils ont terminé l’installation ou s’ils se sont contentés de remblayer. Ni vu , ni connu!!  D’autant plus que notre maison est en limite de propriété, qu’il vienne de combler le trou fait chez notre voisin, avec de la terre végétale bien tassée!! 

Drain par constructeur TOP DUO malfaçons du au Responsable du centre technique

 

Mon mari,  revient sur l’histoire du pseudo puisard et s’adresse au Responsable du Centre Technique.

 

  • « Donc ce n’est pas un puisard ! » demande t-il?

 

  • « C’est un regard où vous devez mettre une pompe pour évacuer l’eau, un puisard dans la glaise c’est pas possible, l’eau va partir dans la glaise. »

 

Il s’emmêle les pinceaux et ne sait plus s’il doit dire « regard? » ou « puisard?« .

 

  •  « Rien ne doit  être installé au pied de la maison ! ». Insiste mon mari.

 

  • « Oui, C’est bien indiqué dans l’étude de sol que «tout élément de nature a provoquer des variations saisonnières d’humidité du terrain doit être le plus éloigné possible de la construction, y compris le drain». Complétais-je.

 

  • « L’étude de sol, c’était valable pour les travaux à réaliser avant les fondations!» nous répond t-il avec aplomb.

 

Connaissant la personne, nous savions qu’il allait, encore une fois, se contredire. Nous commençons à nous exaspérer!

 


Pour rappel, TopDUO AST avait commandé une étude de sol qui avait été réalisée sur une ancienne implantation refusée par la Mairie. Il y a tout de même un point de sondage en commun avec la nouvelle implantation.


TOP DUO AST Groupe, avait refusé de suivre cette étude et en avait
commandée une seconde que le Responsable du centre technique jugeait  indispensable de faire pour commencer les travaux.

Nous avons refusé de payer car nous avons signer un CCMI à prix ferme et définitif.  

Par conséquent, le Responsable du Centre Technique s’était engagé, par LRAR, à suivre cette unique étude de sol, correspondant à l’ancienne implantation.


Aujourd’hui, c’est encore un autre son de cloche!  TOP DUO AST continue de se jouer de nous!


 

lettre recommandée top duo ast groupe du responsable du centre technique

Extrait de la LRAR  que AST nous a adressée

 

 

TOP DUO AST et ses collaborateurs n’ont plus aucune crédibilité à nos yeux depuis fort longtemps, mais là, c’est le summum!

 

  • «Vous vous contredisez beaucoup Mr *******! Dans une lettre que vous nous aviez adressée , vous nous dîtes que vous allez vous fier à cette étude de sol, aujourd’hui, vous nous dîtes que ce n’est plus valable! Un moment il faut arrêter» !Lui dis-je fermement!»

 

  • «Non, non, je vous l’ai expliqué…» continue t-il!

 

Je vois dans le regard de mon mari son agacement. Il revient sur le sujet du puisard qui est devenu, un regard. Oui, il n’arrive pas à croire que Top Duo AST s’est payée notre tête pour la énième fois.

 

  • « Vous ne comptez pas nous mettre un puisard alors ?» Relance mon mari calmement.

 

  • « Non, on a regardé ça ensemble....»

 

 

  • « Oui, mais s’il n’y avait pas un regard des eaux pluviales!» Répond Le Responsable du Centre Technique.

 

  • « Vous nous aviez pas parlé de regard, mais bon passons à la suite !» Lui dis-je.

 

Voyant qu’il s’enfonçait dans ses mensonges et explications bidons, nous décidons de changer de sujet et de poursuivre notre série de questions.

 

* Les VRD *

 

  • « Quand comptez-vous faire les VRD ? »

 

  • « A la fin du chantier » me répond t-il.

 

  • « Quoi, à la fin ? » Lui dis-je inquiète« Il va bien falloir qu’ENEDIS effectue le raccordement ! On ne va pas attendre la livraison pour  prendre un rendez-vous. Vous savez qu’il y a des délais d’intervention ! » 

 

  • « Je ne vous ai pas dit qu’il fallait attendre la livraison, ce sera fait à la fin. C’est un poste qui fait parti des équipements ».

 

Je poursuis…

* Détérioration du terrain *

 

Pendant que je prends soin de noter ses réponses sur le compte rendu, mon mari lui demande :

  • « Vous avez vu ce que le terrassier a fait du terrain ? »

 

  • « Il m’a dit qu’il a fait le remblaie, qu’ils ont  étalé les terres… ». dit-il tout en regardant  l’arrière du terrain.

 

  • « Attendez, NON, Mr ******* , là c’est vraiment bas ! » lui dit  mon mari en riant nerveusement.

Détérioration de notre terrain par la sté DTM

 

 

  •  « Vous avez étalé la terre ? » reprend t-il.

 

Le Responsable du centre Technique, se rend compte de la gaffe qu’il vient de faire ! Il essaie de se rattraper.

 

  • « On a remblayé !», rectifie t-il.

 

Mon mari perd patience.

 

  •  « Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles ! Si vous êtes professionnel, ne commencez pas à nous dire des bêtises ! »

 

Le conducteur de Travaux esquisse un sourire. 

 

  • « Et je ne rigole pas ! Ne me dîtes pas que vous n’avez que remblayé ! Je vous pose une seule question :  êtes-vous satisfait du travail que votre terrassier a fait ? ». demande mon mari. « Ne commencez pas à me dire : on a étalé la terre pour remblayer ou quoi ce soit de ce genre ! »

 

Mon mari  lui demande de s’exprimer correctement. Quant au  Le Responsable du Centre Technique, il demande à mon mari de ne pas élever la voix.

 

Comment ne pas élever la voix, lorsque vous avez devant vous un Responsable du centre Technique conducteur de travaux qui officie, également, en tant que  conducteur de travaux :

 

  • contrairement à d’habitude, se pointe sans exemplaire de compte rendu de visite chantier,
  • arrive à un rendez-vous sans même prendre le temps de vérifier les travaux effectués,
  • se paie ouvertement votre tête,
  • essaie de vous endormir avec des explications ridicules.

 

Comment auriez-vous réagit vous qui nous suivez?

 

 

 

  • « A peine vous avez commencé votre phrase que vous me mettez les nerfs ! Vous me connaissez habituellement calme, mais là, ne commencez à me raconter n’importe quoi!
    C’est un travail de cochon! et en tant que professionnel vous en avez conscience!«  Dit mon mari, bien agacé et en montrant le sol de la main.

 

Le Responsable du centre technique s’éloigne en répondant qu’il n’est pas là pour se faire engueuler. Mon mari lui dit alors que dans ces cas là, il n’a qu’à arrêter de nous raconter n’importe quoi! Surtout sur ce sujet.

 

Pourtant, la veille de la détérioration de notre terrain, le Responsable du Centre Technique TOP DUO AST avait bel et bien insisté (en notre présence)  auprès des terrassiers pour qu’ils ne touchent pas aux deux tas de terre végétale.

 

Il est vrai que mon mari a particulièrement était affecté par la détérioration de notre  terrain. Il s’était fait des plans sur la commette avec son « super potager »  et le petit coin jeu qu’il voulait aménager pour nos « fouteux ».

 

Aujourd’hui notre terrain ne ressemble à rien. Le terrassier a mélangé notre terre argileuse, végétale et les déchets puis les a étalés sur l’ensemble du terrain, même aux endroits où aucune intervention n’était nécessaire. Et ce, sous les yeux de nos voisins qui n’ont rien loupé du spectacle.

 

 

Il a modifié la pente et la hauteur de notre terrain. Nous ne pouvons même plus marcher aisément, à cause de toutes ces bosses.

Autant le constructeur que le terrassier sont en faute. Notamment parce que, sur notre CCMI, il est indiqué que « l’excédent de terre sera laissé en tas sur le terrain » et nous nous étions entendu pour garder la terre végétale.

J’essaie tant bien que mal de poursuivre mon questionnaire mais le conducteur de travaux prend la fuite. Il refuse de continuer l’entretien tant que mon mari ne baisse pas d’un ton et estime qu’il lui manque de respect.

 

Là, je me dis que c’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Qu’est-ce que nous devrions dire ! Ça fait plus de  3 ans qu’il :

 

Et lui, ose dire que nous lui manquons de respect ?

 

Mon mari lui  fait, d’ailleurs remarquer, que c’est la 1ère fois qu’il hausse le ton. il lui dit, clairement, qu’il ne supporte plus qu’ils nous mène en bateau.

 

Je  reprend avec mon questionnaire…

  • «On vous a demandé si vous pensez que le travail du terrassier, qui a saccagé notre terrain en mélangent, terre argileuse, végétale et des déchets, qu’il a pris soin d’étaler sur l’ensemble notre terrain, est correct ? Vous nous répondez :« on a remblayé autour de la maison ! » soyez sérieux, Mr ******* ! »

 

  • «Il a pris la terre qui était derrière pour remblayer. Le restant des terres…… ». le Responsable du centre technique beug et ne trouve plus ses mots.

 

Après un cour silence, mon mari, nous interrompt. « Non mais il sait très bien ce que le terrassier a fait ! Tu n’as pas besoin de lui dire ce qu’il a fait!» me lance t-il !

 

  • « le 25 septembre 2018, lors de notre rendez-vous appel de fond, jour où le drain a été posé,  nous nous étions entendu pour que les 2 tas de terre végétale restent tel quels. Vous avez même dit au terrassier : « surtout ne touchez pas à la terre végétale, remblayez avec la terre argileuse ! ». Or votre terrassier, a fait le choix de l’étaler sur l’ensemble du terrain. Pourquoi? »  lui demandais-je.

 

Le Responsable Technique ne dit pas un mot… je poursuis :

 

  • « Avez-vous vu le tas de déchets qu’on a retiré et qui était ensevelit sous la terre ? On a retiré tout le « merdier » à la main !! Il a modifié la pente de notre terrain. Est-ce que vous comptez remettre notre terrain en état ? »

 

Le Responsable du centre technique se terre dans un mutisme …

 

  • « Il sait très bien ce qu’il a fait, ça se voit !» dit mon mari en le regardant.

 

  • Il s’adresse au Responsable du centre technique TOP DUO : « Vous êtes en parti responsable, puisque c’est vous qui l’employez ! Quelle solution nous proposez-vous pour mettre notre terrain dans son état d’origine?

 

Nous sommes abasourdis …

Je tiens  à la main le compte rendu sur lequel je retranscris, soigneusement  ses propos, mot pour mot, au fur et à mesure de ses explications.

Je  demande alors au Responsable du Centre Technique ce que je dois marquer à la ligne « réponse du constructeur ». « rien ? » lui dis-je !

 

Pas un mot, le silence se fait entendre de nouveau………

 

« Eh bien vous allez nous répondre par recommandé ! Apprenez à répondre à nos emails et courriers d’ailleurs». lui lance mon mari.

 

Il se décide à parler :

  • « Je vous dit que le remblaie a été fait et je verrai avec la Sté D.X.X pourquoi………..(Il cherche encore ses mots)

 

  •  « Qu’est-ce que vous allez voir avec la Sté D.X.X  ? »

 

Le conducteur de travaux se dirige vers sa voiture.

 

  • « Arrêtez de fuir vos responsabilités ! » lui lance mon mari.

 

Je poursuis le Responsable Technique et lui demande de terminer le rendez-vous, il me répond qu’il n’est pas là pour se faire engueuler.

Pour apaiser les choses, je lui fait remarquer je ne me suis pas encore énervée et qu’il n’a qu’à faire le rendez-vous qu’avec moi.

Il plonge la tête dans son coffre à la recherche d’un tournevis pour refermer la porte fenêtre, puis, nous nous dirigeons vers la maison et la conversation reprend

 

  • « Est-ce que ça c’est du remblaie ? » Demande mon mari en montrant le sol de nouveau. «Je vous pose une question ! c’est du travail de cochon et vous acquiescez ça. C’est ça le pire! Parce que si vous étiez professionnel, ce n’est pas cette réponse que vous m’auriez donnée ».

 

J’essaie de nouveau de calmer mon mari qui hausse la voix, mais l’attitude, les explications contradictoires et les mensonges du Responsable du centre technique TOP DUO AST, l’exaspère. 

 

  • « Monsieur….Vous seriez resté calme, je vous aurai répondu».

 

  • « NON c’est faux ! vous nous racontez que du baratin, à chaque fois. Ça fait combien d’années qu’on a signé avec vous ? Vous nous prenez pour quoi ? Il n’y a pas une étape qui se passe bien. A chaque fois il y a des malfaçons et vous continuez…Un moment il faut arrêter ! Enchaîne mon mari»

 

Je demande à mon mari de se calmer.

 

  • « Ok, j’arrêtte!  je vais parler calmement : Vous êtes qui ? Vous êtes qui dans la boîte ?». demande t-il au Responsable du centre Technique AST

 

  • « Personne Monsieur ! ». Dit-il l’air dépité.

 

  • Mon mari enchaîne : «Vous êtes personne ? Vous êtes un conducteur de travaux et le Responsable du centre technique, Mr ****** !». On avait un 1er conducteur de travaux mais je pense que, s’ils vous ont choisi, c’est que vous devez être le plus qualifié. On est d’accord ? On est là pour avancer , pas pour reculer! Vous trouvez que tout ce qu’ils ont fait est normal ? On est obligé de tout le temps vérifier. Vous êtes conducteur de travaux et pourtant il n’y a pas une fois qu’on vous voit sur le chantier pour vérifier les travaux. A part quand il y a un appel de fond.

Aujourd’hui, on vient , on ne sait même pas pourquoi on a rendez-vous,! Tout à l’heure, on vous a demandé pourquoi ? et vous nous dîtes « Ah oui, on a rendez-vous parce que vous m’avez effectivement dit que dès qu’il y a des travaux, il faut prendre rendez-vous. ». dit mon mari en l’imitant.

 

  • « Vous êtes venu avant pour voir ce qui a été fait ou pas ?». Continue mon mari.

 

  • « Ben oui, biensûr. Répond t-il».

 

  • «Alors est-ce que vous trouvez que le travail est correct ?».

 

Le Responsable du centre Technique, accessoirement conducteur de travaux, se terre dans son mutisme.

 

  • « Ah, vous ne répondez plus ! dit mon mari».

 

  • « En tant que conducteur de travaux vous êtes quand même censé nous répondre !». Lui dis-je.

 

  • «Oui oui, biensûr !».

 

  • « Il n’y a pas une chose qui est correcte ? A quoi vous servent vos études ?».

 

Il ne sait plus quoi dire… Bien que nous l’ayons déjà prévenu de ce problème, nous lui faisons part, de nouveau, de l’absence de chaînages verticaux dans un angle. 

 

Je lui explique que c’est moi qui ai dit aux maçons qu’il n’ y avait rien dans l’angle, alors qu’ils avaient quand même montés 11 rangs de parpaings sans poteaux. Ces derniers ont prétendus que ce sera rajouté après. Après quand ? Et surtout comment ?

 

  • « Si la maison s’affaissent ou fissure, il ne faudra pas s’étonner. Je l’ai signalé à AST, vous ne pourrez pas prétendre ne pas en avoir été informé. Vous vous dédouanez de tout, donc il faut comprendre notre énervement ! On en a assez!  A chaque fois, vous nous donnez des réponses plus farfelues les unes des autres».

 

  • Mon mari continue : « Au départ c’était un puisard, aujourd’hui c’est un regard !». La pillule ne passe visiblement pas! mécontents du constructeur TOP DUO ast groupeLors de notre rendez-vous, vous nous l’avez présenté comme un puisard, jamais vous nous avez dit que c’était un regard !». Continue mon mari.

 

  • « Oui je l’ai dit !». Répond le Responsable du centre technique TOP DUO AST groupe.

 

  • « Arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles ! On n’est pas des gamins ! ok ? On n’est pas des imbéciles et vous le savez très bien ! ». Dit sèchement mon mari ne supportant plus ses mensonges.

 

  • « Parlez calmement alors Monsieur !».

 

  • «Est-ce que ça c’est du remblaie ?». Répète mon mari.

 

Le Responsable du centre Technique, fini par  nous tourner le dos et nous le suivons.

 

Je lui demande si nous pouvons finir  le questionnaire et le rendez-vous ? Ouf, il est d’accord que nous poursuivons !

 

  • « Pour en revenir au VRD, il faudrait que vous soyez présent parce que votre terrassier risque de bâcler le travail».

 

  • « Les VRD? … Je vous dirais quand ils attaquerons pour que vous soyez présents ! ».

 

  • « Et qu’ils ne s’avisent pas de nous balancer des gaines vulgairement dans la tranchée».

Ils doivent respecter une certaine profondeur de tranchée et distancer les gaines selon le type. Nous tenons à être là le jour J. Aussi, ça fait un moment qu’on vous demande le planning prévisionnel des interventions, pourquoi vous nous le transmettez pas?

 

  • « Ce n’est pas une obligation de vous les donner Madame!».

 

Mon mari lui demande s’il a des choses à cacher. Le Responsable du centre technique lui répond négativement.

 

  • « Pourquoi vous  ne nous le donnez pas? Vous avez des choses à cacher ? Vous  n’êtes jamais là et ne surveillez même pas notre chantier! Il n’y a pas une fois où l’on vous a vu sur le terrain, à part lors des rendez-vous appels de fond. Vous êtes venu qu’à la fin, et vous ne savez même pas s’il y a des chaînages ou pas !

 

Il est vrai, que le vide sanitaire, les dalles et murs ont été montés alors que notre conducteur de travaux était en vacances . Il n’a donc pas pu vérifier la conformité des travaux. Nous étions là régulièrement et pouvons attester que la maison est pleine de malfaçons. Nous  avons prévenu le siège social de AST groupe à Décines Charpieu,  maintes fois, mais comme à leur habitude, TOP DUO AST fait la sourde oreille.

 

Je poursuis mon questionnaire….

 

  • « Donc, des parpaings d’angle ont été utilisés pour monter le mur du garage et de l’étage. Est-ce normal ?».

 

  • «Oui, on peut les utiliser et ça n’a aucune incidence sur la solidité de la maison.».

 

Il ne cherche même pas à savoir si les « trous » du parpaing d’angle ont été rebouchés ou pas !

 

 

* Caractéristique technique des équipements * 

 

Je lui demande à ce qu’il nous remette les caractéristiques techniques de chaque équipement intérieur et extérieur qui composeront notre maison notamment celles des fenêtres.

 

Pour rappel, depuis plusieurs années, nous lui réclamons les caractéristiques techniques des équipements, comme ils nous ont été présentés sur le catalogue produit AST groupe. 

 

  • « Nous ne les donnons pas et n’avons aucune obligation!». Me répond t-il avec aplomb.

 

Je suis fatiguée !!

 

  • « Donc comme on ne peut pas vérifier l’exactitude des équipement installés, puisqu’on ne peut pas comparer les éléments avec ce qui était convenu.  Comment allons nous vérifier ? On mettra des réserves ? »

 

Je lui fait savoir que nous sommes conscients qu’ils ont perdu de la marge avec notre projet et que nous avons constaté que les fenêtres et baie vitrée, sont du bas de gamme, alors que nous avons payé une sacré plus value, pour avoir des fenêtres de qualité».  

 

  • « vous voyez comment le locquet bouge!  En une semaine, il sera cassé!«  

 

Le conducteur de travaux TOP DUO AST, continue, en nous disant que tout est déjà écrit dans la notice descriptif.

 

  • « C’est faux ! il n’ y a ni marque ni modèle à part pour quelques équipements. Comme allons nous vérifier la conformité des équipements». Lui répondis-je.

Je perds patience et lui lance : « Ah je comprends mieux pourquoi vous refusiez de préciser, sur la notice, certains éléments ! C’était pour nous mettre du bas de gamme !».

 

  • « Eh bien nous on ne met pas de marque, Madame ******** !». me répond t-il avec aplomb.

 

Çà nous est égal!  quand on paie une plus value exorbitante pour des fenêtres en aluminium, on s’attend à avoir de la qualité.

 

  • «Et bien ce n’est pas normal, de plus, votre notice n’est pas conforme à la notice de l’arrêté de 1991  ! »

 

Toutes les prestations complémentaires que vous ajoutez au CCMI, ne sont pas détaillés précisément

 

 

*CDT : Conducteur De Travaux

La suite de ce rendez-vous à ma page suivante


 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

69) 2ème appel de fond

2nd appel de fond

2nd appel de fond

 

Réception appel de fond

 

Le 17 septembre 2018, nous recevons, par email, le 2nd appel de fond pour « achèvement des murs ».

Encore une fois, TOP DUO AST ne semble pas avoir pris en considération notre LRAR, du 18 décembre 2017, dans laquelle nous lui demandions de nous adresser les appels de fonds après la visite de chantier.

Vont -il encore nous embarrasser en prétextant un énième arrêt de chantier pour cause d’impayés ?

 

Ce même jour, nous adressons un email au Responsable du Centre technique (= cdt*), puis nous appelons le siège social pour l’avoir directement en ligne, mais ce dernier est en réunion. Notre chargée de clientèle lui laisse un message afin qu’il nous rappelle « dès demain« .

Le lendemain , nous patientons, et toujours pas de nouvelle du Responsable du centre technique.

Nous décidons, alors, de le relancer le mercredi 19 septembre 2018Encore une fois il est indisponible. Cette fois-ci pour cause de formation.

La chargée de clientèle nous assure qu’il nous rappellera dès le lendemain.

Comme d’habitude, nous n’obtenons pas de réponse et nous perdons du temps.

En attendant le délai de paiement de l’appel de fond court et nous avons jusqu’au 2 octobre 2018 pour régulariser la facture.  

Le 24 septembre 2018  au soir, soit 1 semaine après notre appel, Le Responsable du centre technique TOP DUO nous contacte afin de convenir  d’un rendez-vous sur le chantier pour le lendemain à 15h.

 

 

Visite chantier

 Le 25 septembre 2018, nous nous rendons à notre rendez-vous préalable au déblocage de fond.

Nous avons l’agréable surprise de découvrir qu’une protection de soubassement, qu’un puisard et qu’un drain sont en cours de pose.

Whaou, nous n’en demandions pas autant !

Visiblement, les points sur lesquels nous avions discuté lors de notre rendez-vous du 26 avril 2018, sont mis en place. Enfin une note positive !


Nous faisons tout de même remarquer au Responsable du centre Technique, que notre étude de sol indique que « tout élément de nature à provoquer des variations saisonnières d’humidité du terrain doit être le plus éloigné possible de la maison« , et que selon le site internet http://www.georisques.gouv.fr il est préconisé de distancer toute source pouvant provoquer la dégradation de la maison.

Il nous répond qu’il ne faut pas se fier à ce qu’on lit sur Internet. Vraiment?  pourquoi cet appel de fond


D’une, nous nous fions à l’étude de sol et de deux, le site en question est un site
fiable.

Le Responsable du Centre technique nous assure que s’il installe le drain plus loin, ça ne servira pas à grande chose.

Certains de nos affirmations, nous insistons. Il décide, alors, d’appeler son Supérieur hiérarchique,  afin d’avoir son avis. Ce dernier lui confirme que la pose du drain et du puisard peut se faire à proximité de la maison.

Nous ne sommes pas convaincu du tout. Nous lui demandons de prendre ses responsabilités, que nous n’avons pas à nous immiscer et que c’est lui le professionnel. Il continue sur sa lancée…..

Plus tard, nous adresserons une Lettre recommandée au siège social de AST groupe (Décines-Charpieu) afin de leur faire part de nos remarques.

 

Inspection

Nous faisons le tour de notre maison et observons minutieusement le travail effectué.

2nd appel de fond anticipé

 

  •  manque certains appuis de fenêtres et seuils de portes,
  • en attente des plans finaux et avenant que nous réclamons depuis des années.

Nous poursuivons et demandons quelles seront les prochaines étapes. Il nous explique que la charpente sera livrée puis les fenêtres, sans pour autant nous donner de date . Il précise néanmoins que ce ne sera pas cette semaine.

 

Bien, nous patienterons, comme à notre habitude !

 

Il prend également le temps de répondre à une partie de notre email du 17 septembre 2018 , ci-dessous, et nous explique :

  • que le béton commandé pour couler les dalles à été traité pour un séchage à température haute et plus rapide,

  • que les fissures présentes, sont des fissures de retraits et qu’il n’y a rien d’inquiétant

Bien entendu , nous ne sommes pas convaincu de ses réponses.

 

 

Compte rendu de visite

 

Absence de gaine jaune et bleu chantier TOP DUO AST groupe

Nous revenons sur l’absence des gaines bleues et jaunes. Il nous répond de ne pas nous inquiéter vu que c’est eux qui sont en charge du raccordement. Nous lui demandons de le noter sur le compte rendu chantier mais il refuse, sous prétexte que de toute façon ils nous les doivent et qu’elles seront ajoutées à l’extérieur de la maison depuis les gaines rouges. oh my god 2nd appel de fond AST groupe

 

Encore une fois, nous sommes stupéfaits de sa réponse. Jamais nous n’avons vu ce genre de pratiques. Excédés par ses réponses et fatigués émotionnellement, nous préférons en rester là , tout en lui disant qu’une mauvaise installation des gaines fera l’objet de réserves, alors autant qu’il s’applique maintenant.

Nous restons dubitatifs à chacune de ses explications et nous prendrons soin, le 2 octobre 2018,  de lui adresser un email reprenant tous ses termes avec copie à notre chargée de clientèle AST (siège social).

Sur le départ, vous prenons soin de récupérer le 2ème volet (copie) du compte rendu AST, sur lequel sont notés les travaux inachevés.

Aussi, nous  rappelons au Responsable du centre technique, que nous souhaitons que la terre végétale reste en tas, comme il est convenu dans le CCMI.

Il se retourne, vers les artisans présents et leur souffle des mots en portugais tout en montrant la terre végétale. En guise de réponse , il obtiendra « voir avec patron, moi fait ce que patron  dit« .
Il réitère sa demande, mais il semble avoir des difficultés à assoir son autorité vis à vis de ces terrassiers.

 

Déblocage appel de fond

En plein moment de faiblesse à cause notre situation actuelle et de nos démarches administratives personnelles,  nous lançons la demande de déblocage de fond auprès de notre organisme financier, le 27 septembre 2018, bien que le stade ne soit pas atteint.

Le  paiement de cet appel sera  effectué directement sur le compte de AST groupe.

 

 

cdt* : Conducteur De Travaux – Le responsable du Centre Technique est devenu notre conducteur de travaux.


CONSEIL :  lors d’une visite chantier d’appel de fond, un compte rendu doit être dressé. Sur ce dernier , doit figurer toutes vos remarques.
Ce document doit, bien entendu, être signé  par les 2 parties, vous et le représentant du constructeur (conducteur de travaux) et chacun doit en garder une copie.

Aussi, si le stade n’est pas atteint, vous êtes en droit de ne pas lancer la procédure de déblocage de fonds. Du moins,  jusqu’à ce que les travaux soient exécutés. Dans notre cas, il s’agit d’appel de fond anticipé.

 

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

46) Appel à un expert

appel à un expert

 

 

Vu l’état des fondations et le désaccord avec notre constructeur quant à la réalisation (dans les règles de l’art) de celles-ci, nous commençons les recherches d’expert. Cela fait déjà plusieurs semaines que nous tentons d’en joindre un qui nous avait été conseillé. Malgré nos nombreux appels et messages laissés sur répondeur, nous n’avons jamais eu de retour.

Décidément, la chance n’est pas avec nous!

Il ne nous reste plus qu’à chercher un expert pas trop loin de notre future habitation (histoire d’économiser les frais kilométriques). Après quelques recherches sur le net , nous en sélectionnons un. Vu que nous n’avons pas trouvé d’avis négatifs à son égard, nous décidons de l’appeler le 10 janvier 2017. Nous lui exposons notre situation et il est très à l’écoute. Nous l’informons être assez pressé car une visite terrain, pour valider l’appel de fond, est prévue dans 1 semaine. Il nous propose alors de venir ce samedi (13 janvier 2018 à 9h) sur le terrain afin de constater l’état d’achèvement et le tas de terre abandonnée sur notre terrain. Yeeeeeeeeeeees ! Enfin quelqu’un de rapide.




Le 13 janvier 2018, nous arrivons sur le terrain et constatons que rien n’a bougé, les fondations sont toujours noyées sous l’eau. Une nouvelle séance photo s’impose.

L’expert nous pose des questions sur nos inquiétudes. Il regarde nos photos et vidéos  et s’avance sur le terrain pour juger par lui-même. Nous prenons différentes mesures (profondeur de l’eau, largeur des semelles, volume des terres…). Il confirme que nos craintes sont justifiées. L’expert nous informe de nos droits et recours contre TOP DUO AST GROUPE. Aussi, en discutant plus longuement sur notre parcours, il nous confirme que les pratiques de TOP DUO sont illégales et peuvent être punis par la loi. Nous voilà rassurés! Si la justice existe, nous allons pouvoir obtenir gain de cause.

Résumé du rapport de l’ Expert

*Constat :

  • Les parois franches de la fouille sont largement éboulées,

  • Les fondations sont noyées sous 30cm d’eau,

  • Aucun drain n’a été réalisé,

  • Le fond de fouille présente un aspect grumeleux et irrégulier fait de mottes d’argile non dressées.

 

*Expertise :

  • Absence de protection des parois et talus dans les sols plastiques et marneux susceptibles de détrempe rapide,

  • Fond de rigoles ne présentant pas une homogénéité suffisante – Absence de coulage de béton de propreté,

  • Réalisation des fondations en présence d’eau,
  • Absence de précaution concernant les arrivées d’eau et autres causes d’affouillements,

  • Fondations exécutées sans mesures d’assainissement préalable.

 

Voilà l’étude de sol n’a pas été entièrement respectée. Seule la largeur des semelles et la profondeur des fouilles ont été respecté. Et encore, elles l’ont été car nous nous sommes battu. Le constructeur voulait mettre des semelles filantes 40×40.

Dans ce rapport, l’expert fait état de l’étude de sol, et des adaptations particulières facturées par TOP DUO alors qu’il devait prendre ces éléments à sa charge. Ainsi que la sous-évaluation de l’estimation de l’enlèvement des terres dans le CCMI. Selon l’expert, cela constitue une « erreur préjudiciable ».

Alléluia ! nous sommes enfin entendus ! C’est quand même dommage de devoir en arriver là. TOP DUO s’est complètement foutu de notre avis , peut-être qu’ils vont prendre plus au sérieux nos requêtes dorénavant. L’espoir fait vivre!

Une chose est sûre, tout au long de notre construction, nous ne manquerons pas à faire appel à un expert en cas de doute.

La phrase du rapport qui nous réchauffe le cœur après  2 ans 1/2 de galère avec TOP DUO :

« Les éléments imposés au Maître d’ouvrage après contrat doivent être remboursés, pour ceux qui sont déjà payés et réalisés pour ceux qui s’imposent désormais ».


Le 31 janvier 2018, nous adressons à notre constructeur par LRAR le rapport de l’expert accompagné du paiement de l’appel de fond mais aussi de notre demande de remboursement de l’étude de sol, et des 4 avenant établis illégalement.


CONSEIL : Si vous souhaitez avoir l’esprit tranquille, faîtes appel à un expert. Il vaut mieux dépenser de l’argent maintenant (650€ pour nous) que de risquer d’avoir des malfaçons par la suite et de tout perdre. Aussi lorsque votre constructeur minimise ou feint de ne pas voir les malfaçons, tenez lui tête. La seule façon de lui faire retrouver raison est l’avis d’un « Officiel » (expert, avocat, huissiers…). FONCEZ !

 

———————-NE RENTREZ SURTOUT PAS DANS SON JEU—————–

Les phrases Clefs de notre constructeur

« Ce n’est rien !« 

« On connaît notre métier« 

« On va rattraper »

« On verra ça plus tard« 

« Traitez directement avec le personnel sur le chantier« 

—————————NE VOUS LAISSEZ PAS ATTENDRIR————————-

Tout ce que  votre conducteur de travaux ou votre constructeur vous dit doit être formulé à l’écrit (avenants, procès verbal, etc…)

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

Aide >> Divers documents à télécharger

documents construction à telecharger

 

 

Vous devriez être en mesure d’ajouter les informations de votre projet sur les différents documents, surtout dans le tableau de calcul automatique « coût prévisionnel » . Si ce n’est pas le cas suivez cette procédure. N’hésitez à nous faire un retour si le problème persiste.

Revenir à la rubrique « AIDE »

 

 

1*« Définition de votre projet »   pour vos demandes de devis auprès des différents constructeurs

wordpdf

2*Choisissez votre constructeur à l’aide du tableau »comparatif des constructeurs«  »

wordpdf

3*Assurez vous de ne rien oublier « avant de signer un CCMI« 

wordpdf


4*Gérez votre budget avec ce tableau de calcul automatique « coût prévisionnel«  MAJ février 2018


5*Tableau de calcul automatique « Options » pour connaître la plus value par rapport au prix de base de votre maison


6*Lors de vos rendez-vous chantier, reportez vos remarques sur votre « compte-rendu de chantier »

wordpdf

7* Reportez vos conversations téléphoniques sur le document « suivi téléphonique » pour garder un historique de vos conversations.

wordpdf

 


8* Tableau de calcul automatique des « dépenses individuelles au sein du couple »

 

 

 


Revenir à la rubrique « AIDE »

 

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans AIDE, 0 commentaire