drain

78) Malfaçons, Mensonges et Déception

Responsable du centre technique

Responsable du centre technique et malfaçons

 

 

En route

C’est le jour J, le mercredi 9 janvier 2019 à 9h, nous avons rendez-vous avec le Responsable du Centre Technique TOP DUO AST (CDT*) sur notre terrain.

Après avoir préparé les enfants, nous prenons la route tôt, à 8h20, de peur d’être pris dans les bouchons.
Durant le trajet nous nous interrogeons sur la teneur de ce rendez-vous.

 

  • Est-ce pour répondre à notre LRAR sur les malfaçons?
  • Est-ce pour provoquer un appel de fond ?
  • Ou souhaite t-il, tout simplement, nous parler des fenêtres

 

Bref, les spéculations vont bon train !

Sur la route, nous sommes précédés d’un tracteur que nous ne pouvons pas doubler sur une longue distance puis d’un camion qui roule au ralenti. Nous ne sommes pas prêts d’arriver !!

Nous appelons le siège social de TOP DUO AST afin qu’il prévienne le Responsable du Centre Technique, de notre retard estimé à de 10 à 15 minutes.

 

Sur le terrain


Premiers arrivés,  nous avançons vers notre maison et nous sommes interpellés par un détail  : les portes de notre porte fenêtre sont ouvertes

Nous rentrons pour voir si des artisans travaillent… Et bien non ! il n’y a personne, aucune avancée des travaux ! La maison est au même stade que le 23 novembre 2018. Seul un escalier gît sur le sol de notre garage et aucune trace du Responsable du Centre Technique.

escaliers maison top duo

 

 

TOP DUO AST est censé nous livrer le 28 janvier 2019  (selon eux) et la maison est loin d’être terminée.

 

20 minutes passent et toujours pas de Responsable du Centre Technique en vue. En l’attendant, nous examinons chaque recoin de la maison et prenons soin de photographier les points  que nous détectons.

15 minutes plus tard, le Responsable du Centre Technique arrive, nous salue, et s’excuse de son retard lié aux bouchons. Par politesse, il aurait tout de même pu nous prévenir , comme nous l’avons fait ! Bref, nous ne lui en tenons pas rigueur, ce qui nous importe, c’est NOTRE MAISON.

Le responsable du centre technique ASt découvre la porte ouverte

Porte fenêtre ouverte

 

Il s’approche de la maison et s’étonne de voir la porte fenêtre ouverte. Il l’examine et vérifie s’il y a eu effraction, puis appelle son collègue pour lui demander des comptes : 

« La porte fenêtre est ouverte!…Tu as fermé la porte quand tu es parti?…… A mon avis tu as du mal fermer la porte, t’as du la laisser entre-ouverte et du coup, le vent l’a poussé!! » Whaou, il est fort le vent !!  Sommes nous censés nous contenter de ce scénario?

Il ouvre et ferme la porte de la porte fenêtre pour voir si celle-ci se ferme correctement ! Vu qu’il n’y a pas de poignée, il est difficile de savoir, mais pour lui « ce n’est pas grave », il va la refermer avec un tournevis ! Est-ce censé nous rassurer ?

 

 

Le Rendez-vous

Nous sommes étonnés de voir que le Responsable du Centre Technique, qui est à la fois note conducteur de travaux, ne daigne pas faire le tour de la maison, pour vérifier les travaux effectués. Nous lui demandons, alors, la raison pour laquelle il souhaitait nous voir.

 

  • « Mais c’est vous qui vouliez me voir ! » Nous répond t-il en rigolant!

 

  • « Et bien, à la mi-novembre (2018), vous nous aviez laissé un message pour nous dire que vous souhaitiez nous voir par rapport aux fenêtres.» lui dis-je.

 

  • C’est parce que vous m’avez dit que vous voulez me voir à chaque avancement. Je savais qu’ils allaient attaquer les menuiseries et que  vous ne pourrez plus voir après la pose du placo.

 

D’accord…Voilà, nous sommes fixés.

 

Pendant que je  sors  le compte rendu que nous avions soigneusement préparé avec toutes nos remarques et questions, je demande au Responsable du Centre Technique TOP DUO, s’ils ont travaillés au mois de décembre (2018). Il nous  répond qu’ils attendaient la livraison de l’escalier pour attaquer et ajoute que ce dernier, « bien qu’il ait été commandé avant les fêtes de fin d’année, vient d’être livré« . Mais oui, biensûr !! Nous savons, de par nos voisins, que cet escalier a été livré,  il y a plusieurs semaines déjà.

 

 

Les Malfaçons

 

* Le Drain et le Puisard

 

Drain Batifribre sans gravier malfaçons

 

Nous soulignons le fait qu’il n’ait pas répondu à nos emails sur la mauvaise installation du drain et autres malfaçons. Il nous répond qu’il nous a déjà donné sa réponse le jour de l’installation : « le drain est conforme ! ».  Encore une réponse orale !

Je lui réponds que ce n’est pas possible ! « Le drain doit être éloigné d’au moins 2 m de la maison lorsqu’il est installé sur un sol argileux. Vous avez-vu l’eau qu’il y a dans le vide sanitaire ? » 

 

Je l’invite à sortir vérifier l’état du vide sanitaire. Sur le chemin, il ose nous dire :

 

  • «Soit vous faîtes confiance au constructeur qui a une garantie, soit vous faîtes constater par un expert».

 

C’est fou, les constructeurs aiment se reposer sur les garanties. Sachez chers visiteurs, visiteuses,  que ce n’est pas si facile que ça de faire jouer la garantie ! Pour avoir discuté avec plusieurs personnes, nous savons que c’est le parcours du combattant pour obtenir réparation.

 

  •  « Vous nous en demandez trop ! Nous avons vu ce que ça nous a valu de vous faire confiance ! Quant à l’expert, ça a un coût et nous ne roulons pas sur l’or !! Vous voulez encore nous faire dépenser de l’argent? » lui dis-je.

 

Il constate l’eau dans le vide sanitaire..

 

 

  •  « Vous avez vu comme c’est rempli d’eau » ? 

 

  • « Oui mais c’est normal, il suffit d’installer une pompe, parce que là c’est un puisard et si le puisard……. »

 

Puisard ? Il a bien dit puisard ? Le regard de mon mari et moi-même se croisent. Nous ne le laissons pas terminer sa phrase et maintenons que le « puisard » est trop prêt ! Il doit être à 2 m.

 

  • « Non, non !! » nous répond t-il !

 

Il continue de se payer nos têtes  et nous lui faisons savoir que nous savons que ce n’est pas un puisard. 

 

  • « D’ailleurs ce n’est pas un puisard, c’est un regard ! » lui dit mon mari.

 

  • « Oui , c’est un regard, c’est tout!! » dit-il en bégayant et l’air gêné!

 

Mais c’est qu’il se contredit beaucoup ce Responsable du Centre Technique TOP DUO Ast Groupe! 

 

  • « Ce n’est pas un puisard ? Donc quand on nous annonce un puisard, on s’attend à en avoir un et pas à avoir un regard!

 

Il s’embourbe et commence à nous donner des explications farfelues. Comme à son habitude !!

 

  • « De toute façon un puisard dans la glaise, elle ne part pas ! » 
    quelles malfaçons que raconte le responsable du centre technique Maison AST   KESAKO ?   
     

Nous ne comprenons pas son explication et décidons de ne pas la relever.

 

  • « Vous voulez nous dire que ce sera tout le temps comme ça ?  Logiquement ça ne devrait pas être inondé autant! Regardez, il y a 17 cm d’eau ! »

 

  • « Un vide sanitaire peut avoir de l’eau en permanence ! Donnez moi l’article ou le PLU qui stipule qu’il ne doit pas y avoir 17cm d’eau dans un vide sanitaire ?». Nous dit-il avec son air arrogant!

 

Il tente de nous déstabiliser, en vain. Nous lui demandons s’il a reçu l’avis technique BATIFIBRE SN4 Avis Technique 17/16-317 que nous lui avions envoyé par LRAR et qui correspond au drain posé par leur terrassier.

 

avis technique batifibre

Extrait tiré de l’Avis Technique 17/16 – 317 – Batifibre

 

 

En rédigeant cet article, nous nous rendons compte qu’en plus de l’installation, même le remblaiement n’est pas correcte.  Il est écrit que :

  • le drain doit être posé avec une légère pente de 5 mm par mètre. Le nôtre est plat!
  • Le remblaie doit être exempt de corps étrangers et de boue.  Boue et déchets ont été mélangés!
  • 20 cm au-dessus du drain, doit être disposé un grillage avertisseur de couleur marron afin de prévenir de la présence de l’ouvrage lors
    des interventions ultérieures. Nous n’avons vu aucun grillage avertisseur!
    et plus encore….

 

  • « Je l’ai lu votre article ! » Nous répond t-il, l’air détaché.

 

  •  « Bah visiblement, vous ne l’avez pas lu en profondeur ». 

 

Il soulève le couvercle du regard………


puisard ou ragard malfaçons maison top duo ast groupe

 

  • « C’est rempli, regardez le trop plein il est là !». Nous dit-il.

 

  • « Toute cette eau va dans le vide sanitaire, si je comprends bien ? » lui dis-je, l’air interloqué.

 

  • « Bah il faut une pompe qui pompe en permanence, je vous l’ai dit la dernière fois ! »

 

Nous sommes catastrophés par ses explications! Est-il sérieux ?

 

  • « Non ça va pas être possible, là ! Fournissez nous la pompe alors ! » 

 

Face à ses réponses farfelues, nous lui rappelons que nous prenons soin de retranscrire ces explications, mot pour mot, sur notre compte rendu que nous lui ferons signer en fin de rendez-vous. Il se contente d’un hochement de tête. 

 

regard maison top duo avis clients Responsable du centre technique

Tubes PVC

 

Nous  passons à la prochaine question, concernant  ces 4 tubes qui sont plantés au 4 coins de la maison et dont nous ne comprenons pas l’utilité.

 

  • « euh… ça c’est la décompression du drain. Ce sont des trappes de visites pour accéder s’il y a un problème. Ça permet de voir si le drain est bouché, s’il y a de l’air ! »

 

Je vous avoue que j’ai eu un sourire nerveux.  Est-il vraiment sérieux? envisage t’il vraiment de nous livrer la maison avec ces 4 tubes apparents?

 

  •  « Ce sont des regards qui auraient du être mis ! » l’informais-je.

 

Effectivement, des regards doivent être placés tous les 15 m, selon L’avis technique Batifibre.

 

  •  « Non, non , Madame !! » dit-il, l’air agacé face à mon insistance.

 

Nous retournons à l’intérieur de la maison et il continue en nous disant que nous avons qu’à faire suivre notre chantier par un expert.

Quel culot ! A quoi sert-il ? N’est-ce pas sa mission de suivre notre chantier? 

 

  •   « Au pire on fait appel à un expert et on demande à AST de nous rembourser ! ». Lui répondis-je !
    Puisque que c’est de leur faute si nous devons faire expertiser à chaque étape. « On n’est pas riche on ne roule pas sur l’or nous avons 3 enfants à charge…» 

 

  • «Bon après il y a une garantie !!» me répond t-il!

 

Il a prononcé le mot que nous ne voulions surtout pas entendre :  GA-RAN-TIE.


C’est trop facile ! Quand nous voyons comment d’autres victimes de AST galèrent pour obtenir réparation.
Il est hors de question de compter là -dessus. Nous voulons notre maison en bonne et due forme.

 

  • « NON, NON, NON, ne me parlez même pas de garantie. Je veux que vous nous livrez une maison finie et aux normes! » lui dis-je fermement.

 

Nous revenons sur le drain et émettons des doutes quant à la finition de la pose de celui-ci.

Lorsque nous avons quitté les terrassiers, la pose du drain était inachevée,  nous sommes curieux de savoir s’ils ont terminé l’installation ou s’ils se sont contentés de remblayer. Ni vu , ni connu!!  D’autant plus que notre maison est en limite de propriété, qu’il vienne de combler le trou fait chez notre voisin, avec de la terre végétale bien tassée!! 

Drain par constructeur TOP DUO malfaçons du au Responsable du centre technique

 

Mon mari,  revient sur l’histoire du pseudo puisard et s’adresse au Responsable du Centre Technique.

 

  • « Donc ce n’est pas un puisard ! » demande t-il?

 

  • « C’est un regard où vous devez mettre une pompe pour évacuer l’eau, un puisard dans la glaise c’est pas possible, l’eau va partir dans la glaise. »

 

Il s’emmêle les pinceaux et ne sait plus s’il doit dire « regard? » ou « puisard?« .

 

  •  « Rien ne doit  être installé au pied de la maison ! ». Insiste mon mari.

 

  • « Oui, C’est bien indiqué dans l’étude de sol que «tout élément de nature a provoquer des variations saisonnières d’humidité du terrain doit être le plus éloigné possible de la construction, y compris le drain». Complétais-je.

 

  • « L’étude de sol, c’était valable pour les travaux à réaliser avant les fondations!» nous répond t-il avec aplomb.

 

Connaissant la personne, nous savions qu’il allait, encore une fois, se contredire. Nous commençons à nous exaspérer!

 


Pour rappel, TopDUO AST avait commandé une étude de sol qui avait été réalisée sur une ancienne implantation refusée par la Mairie. Il y a tout de même un point de sondage en commun avec la nouvelle implantation.


TOP DUO AST Groupe, avait refusé de suivre cette étude et en avait
commandée une seconde que le Responsable du centre technique jugeait  indispensable de faire pour commencer les travaux.

Nous avons refusé de payer car nous avons signer un CCMI à prix ferme et définitif.  

Par conséquent, le Responsable du Centre Technique s’était engagé, par LRAR, à suivre cette unique étude de sol, correspondant à l’ancienne implantation.


Aujourd’hui, c’est encore un autre son de cloche!  TOP DUO AST continue de se jouer de nous!


 

lettre recommandée top duo ast groupe du responsable du centre technique

Extrait de la LRAR  que AST nous a adressée

 

 

TOP DUO AST et ses collaborateurs n’ont plus aucune crédibilité à nos yeux depuis fort longtemps, mais là, c’est le summum!

 

  • «Vous vous contredisez beaucoup Mr *******! Dans une lettre que vous nous aviez adressée , vous nous dîtes que vous allez vous fier à cette étude de sol, aujourd’hui, vous nous dîtes que ce n’est plus valable! Un moment il faut arrêter» !Lui dis-je fermement!»

 

  • «Non, non, je vous l’ai expliqué…» continue t-il!

 

Je vois dans le regard de mon mari son agacement. Il revient sur le sujet du puisard qui est devenu, un regard. Oui, il n’arrive pas à croire que Top Duo AST s’est payée notre tête pour la énième fois.

 

  • « Vous ne comptez pas nous mettre un puisard alors ?» Relance mon mari calmement.

 

  • « Non, on a regardé ça ensemble....»

 

 

  • « Oui, mais s’il n’y avait pas un regard des eaux pluviales!» Répond Le Responsable du Centre Technique.

 

  • « Vous nous aviez pas parlé de regard, mais bon passons à la suite !» Lui dis-je.

 

Voyant qu’il s’enfonçait dans ses mensonges et explications bidons, nous décidons de changer de sujet et de poursuivre notre série de questions.

 

* Les VRD *

 

  • « Quand comptez-vous faire les VRD ? »

 

  • « A la fin du chantier » me répond t-il.

 

  • « Quoi, à la fin ? » Lui dis-je inquiète« Il va bien falloir qu’ENEDIS effectue le raccordement ! On ne va pas attendre la livraison pour  prendre un rendez-vous. Vous savez qu’il y a des délais d’intervention ! » 

 

  • « Je ne vous ai pas dit qu’il fallait attendre la livraison, ce sera fait à la fin. C’est un poste qui fait parti des équipements ».

 

Je poursuis…

* Détérioration du terrain *

 

Pendant que je prends soin de noter ses réponses sur le compte rendu, mon mari lui demande :

  • « Vous avez vu ce que le terrassier a fait du terrain ? »

 

  • « Il m’a dit qu’il a fait le remblaie, qu’ils ont  étalé les terres… ». dit-il tout en regardant  l’arrière du terrain.

 

  • « Attendez, NON, Mr ******* , là c’est vraiment bas ! » lui dit  mon mari en riant nerveusement.

Détérioration de notre terrain par la sté DTM

 

 

  •  « Vous avez étalé la terre ? » reprend t-il.

 

Le Responsable du centre Technique, se rend compte de la gaffe qu’il vient de faire ! Il essaie de se rattraper.

 

  • « On a remblayé !», rectifie t-il.

 

Mon mari perd patience.

 

  •  « Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles ! Si vous êtes professionnel, ne commencez pas à nous dire des bêtises ! »

 

Le conducteur de Travaux esquisse un sourire. 

 

  • « Et je ne rigole pas ! Ne me dîtes pas que vous n’avez que remblayé ! Je vous pose une seule question :  êtes-vous satisfait du travail que votre terrassier a fait ? ». demande mon mari. « Ne commencez pas à me dire : on a étalé la terre pour remblayer ou quoi ce soit de ce genre ! »

 

Mon mari  lui demande de s’exprimer correctement. Quant au  Le Responsable du Centre Technique, il demande à mon mari de ne pas élever la voix.

 

Comment ne pas élever la voix, lorsque vous avez devant vous un Responsable du centre Technique conducteur de travaux qui officie, également, en tant que  conducteur de travaux :

 

  • contrairement à d’habitude, se pointe sans exemplaire de compte rendu de visite chantier,
  • arrive à un rendez-vous sans même prendre le temps de vérifier les travaux effectués,
  • se paie ouvertement votre tête,
  • essaie de vous endormir avec des explications ridicules.

 

Comment auriez-vous réagit vous qui nous suivez?

 

 

 

  • « A peine vous avez commencé votre phrase que vous me mettez les nerfs ! Vous me connaissez habituellement calme, mais là, ne commencez à me raconter n’importe quoi!
    C’est un travail de cochon! et en tant que professionnel vous en avez conscience!«  Dit mon mari, bien agacé et en montrant le sol de la main.

 

Le Responsable du centre technique s’éloigne en répondant qu’il n’est pas là pour se faire engueuler. Mon mari lui dit alors que dans ces cas là, il n’a qu’à arrêter de nous raconter n’importe quoi! Surtout sur ce sujet.

 

Pourtant, la veille de la détérioration de notre terrain, le Responsable du Centre Technique TOP DUO AST avait bel et bien insisté (en notre présence)  auprès des terrassiers pour qu’ils ne touchent pas aux deux tas de terre végétale.

 

Il est vrai que mon mari a particulièrement était affecté par la détérioration de notre  terrain. Il s’était fait des plans sur la commette avec son « super potager »  et le petit coin jeu qu’il voulait aménager pour nos « fouteux ».

 

Aujourd’hui notre terrain ne ressemble à rien. Le terrassier a mélangé notre terre argileuse, végétale et les déchets puis les a étalés sur l’ensemble du terrain, même aux endroits où aucune intervention n’était nécessaire. Et ce, sous les yeux de nos voisins qui n’ont rien loupé du spectacle.

 

 

Il a modifié la pente et la hauteur de notre terrain. Nous ne pouvons même plus marcher aisément, à cause de toutes ces bosses.

Autant le constructeur que le terrassier sont en faute. Notamment parce que, sur notre CCMI, il est indiqué que « l’excédent de terre sera laissé en tas sur le terrain » et nous nous étions entendu pour garder la terre végétale.

J’essaie tant bien que mal de poursuivre mon questionnaire mais le conducteur de travaux prend la fuite. Il refuse de continuer l’entretien tant que mon mari ne baisse pas d’un ton et estime qu’il lui manque de respect.

 

Là, je me dis que c’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Qu’est-ce que nous devrions dire ! Ça fait plus de  3 ans qu’il :

 

Et lui, ose dire que nous lui manquons de respect ?

 

Mon mari lui  fait, d’ailleurs remarquer, que c’est la 1ère fois qu’il hausse le ton. il lui dit, clairement, qu’il ne supporte plus qu’ils nous mène en bateau.

 

Je  reprend avec mon questionnaire…

  • «On vous a demandé si vous pensez que le travail du terrassier, qui a saccagé notre terrain en mélangent, terre argileuse, végétale et des déchets, qu’il a pris soin d’étaler sur l’ensemble notre terrain, est correct ? Vous nous répondez :« on a remblayé autour de la maison ! » soyez sérieux, Mr ******* ! »

 

  • «Il a pris la terre qui était derrière pour remblayer. Le restant des terres…… ». le Responsable du centre technique beug et ne trouve plus ses mots.

 

Après un cour silence, mon mari, nous interrompt. « Non mais il sait très bien ce que le terrassier a fait ! Tu n’as pas besoin de lui dire ce qu’il a fait!» me lance t-il !

 

  • « le 25 septembre 2018, lors de notre rendez-vous appel de fond, jour où le drain a été posé,  nous nous étions entendu pour que les 2 tas de terre végétale restent tel quels. Vous avez même dit au terrassier : « surtout ne touchez pas à la terre végétale, remblayez avec la terre argileuse ! ». Or votre terrassier, a fait le choix de l’étaler sur l’ensemble du terrain. Pourquoi? »  lui demandais-je.

 

Le Responsable Technique ne dit pas un mot… je poursuis :

 

  • « Avez-vous vu le tas de déchets qu’on a retiré et qui était ensevelit sous la terre ? On a retiré tout le « merdier » à la main !! Il a modifié la pente de notre terrain. Est-ce que vous comptez remettre notre terrain en état ? »

 

Le Responsable du centre technique se terre dans un mutisme …

 

  • « Il sait très bien ce qu’il a fait, ça se voit !» dit mon mari en le regardant.

 

  • Il s’adresse au Responsable du centre technique TOP DUO : « Vous êtes en parti responsable, puisque c’est vous qui l’employez ! Quelle solution nous proposez-vous pour mettre notre terrain dans son état d’origine?

 

Nous sommes abasourdis …

Je tiens  à la main le compte rendu sur lequel je retranscris, soigneusement  ses propos, mot pour mot, au fur et à mesure de ses explications.

Je  demande alors au Responsable du Centre Technique ce que je dois marquer à la ligne « réponse du constructeur ». « rien ? » lui dis-je !

 

Pas un mot, le silence se fait entendre de nouveau………

 

« Eh bien vous allez nous répondre par recommandé ! Apprenez à répondre à nos emails et courriers d’ailleurs». lui lance mon mari.

 

Il se décide à parler :

  • « Je vous dit que le remblaie a été fait et je verrai avec la Sté D.X.X pourquoi………..(Il cherche encore ses mots)

 

  •  « Qu’est-ce que vous allez voir avec la Sté D.X.X  ? »

 

Le conducteur de travaux se dirige vers sa voiture.

 

  • « Arrêtez de fuir vos responsabilités ! » lui lance mon mari.

 

Je poursuis le Responsable Technique et lui demande de terminer le rendez-vous, il me répond qu’il n’est pas là pour se faire engueuler.

Pour apaiser les choses, je lui fait remarquer je ne me suis pas encore énervée et qu’il n’a qu’à faire le rendez-vous qu’avec moi.

Il plonge la tête dans son coffre à la recherche d’un tournevis pour refermer la porte fenêtre, puis, nous nous dirigeons vers la maison et la conversation reprend

 

  • « Est-ce que ça c’est du remblaie ? » Demande mon mari en montrant le sol de nouveau. «Je vous pose une question ! c’est du travail de cochon et vous acquiescez ça. C’est ça le pire! Parce que si vous étiez professionnel, ce n’est pas cette réponse que vous m’auriez donnée ».

 

J’essaie de nouveau de calmer mon mari qui hausse la voix, mais l’attitude, les explications contradictoires et les mensonges du Responsable du centre technique TOP DUO AST, l’exaspère. 

 

  • « Monsieur….Vous seriez resté calme, je vous aurai répondu».

 

  • « NON c’est faux ! vous nous racontez que du baratin, à chaque fois. Ça fait combien d’années qu’on a signé avec vous ? Vous nous prenez pour quoi ? Il n’y a pas une étape qui se passe bien. A chaque fois il y a des malfaçons et vous continuez…Un moment il faut arrêter ! Enchaîne mon mari»

 

Je demande à mon mari de se calmer.

 

  • « Ok, j’arrêtte!  je vais parler calmement : Vous êtes qui ? Vous êtes qui dans la boîte ?». demande t-il au Responsable du centre Technique AST

 

  • « Personne Monsieur ! ». Dit-il l’air dépité.

 

  • Mon mari enchaîne : «Vous êtes personne ? Vous êtes un conducteur de travaux et le Responsable du centre technique, Mr ****** !». On avait un 1er conducteur de travaux mais je pense que, s’ils vous ont choisi, c’est que vous devez être le plus qualifié. On est d’accord ? On est là pour avancer , pas pour reculer! Vous trouvez que tout ce qu’ils ont fait est normal ? On est obligé de tout le temps vérifier. Vous êtes conducteur de travaux et pourtant il n’y a pas une fois qu’on vous voit sur le chantier pour vérifier les travaux. A part quand il y a un appel de fond.

Aujourd’hui, on vient , on ne sait même pas pourquoi on a rendez-vous,! Tout à l’heure, on vous a demandé pourquoi ? et vous nous dîtes « Ah oui, on a rendez-vous parce que vous m’avez effectivement dit que dès qu’il y a des travaux, il faut prendre rendez-vous. ». dit mon mari en l’imitant.

 

  • « Vous êtes venu avant pour voir ce qui a été fait ou pas ?». Continue mon mari.

 

  • « Ben oui, biensûr. Répond t-il».

 

  • «Alors est-ce que vous trouvez que le travail est correct ?».

 

Le Responsable du centre Technique, accessoirement conducteur de travaux, se terre dans son mutisme.

 

  • « Ah, vous ne répondez plus ! dit mon mari».

 

  • « En tant que conducteur de travaux vous êtes quand même censé nous répondre !». Lui dis-je.

 

  • «Oui oui, biensûr !».

 

  • « Il n’y a pas une chose qui est correcte ? A quoi vous servent vos études ?».

 

Il ne sait plus quoi dire… Bien que nous l’ayons déjà prévenu de ce problème, nous lui faisons part, de nouveau, de l’absence de chaînages verticaux dans un angle. 

 

Je lui explique que c’est moi qui ai dit aux maçons qu’il n’ y avait rien dans l’angle, alors qu’ils avaient quand même montés 11 rangs de parpaings sans poteaux. Ces derniers ont prétendus que ce sera rajouté après. Après quand ? Et surtout comment ?

 

  • « Si la maison s’affaissent ou fissure, il ne faudra pas s’étonner. Je l’ai signalé à AST, vous ne pourrez pas prétendre ne pas en avoir été informé. Vous vous dédouanez de tout, donc il faut comprendre notre énervement ! On en a assez!  A chaque fois, vous nous donnez des réponses plus farfelues les unes des autres».

 

  • Mon mari continue : « Au départ c’était un puisard, aujourd’hui c’est un regard !». La pillule ne passe visiblement pas! mécontents du constructeur TOP DUO ast groupeLors de notre rendez-vous, vous nous l’avez présenté comme un puisard, jamais vous nous avez dit que c’était un regard !». Continue mon mari.

 

  • « Oui je l’ai dit !». Répond le Responsable du centre technique TOP DUO AST groupe.

 

  • « Arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles ! On n’est pas des gamins ! ok ? On n’est pas des imbéciles et vous le savez très bien ! ». Dit sèchement mon mari ne supportant plus ses mensonges.

 

  • « Parlez calmement alors Monsieur !».

 

  • «Est-ce que ça c’est du remblaie ?». Répète mon mari.

 

Le Responsable du centre Technique, fini par  nous tourner le dos et nous le suivons.

 

Je lui demande si nous pouvons finir  le questionnaire et le rendez-vous ? Ouf, il est d’accord que nous poursuivons !

 

  • « Pour en revenir au VRD, il faudrait que vous soyez présent parce que votre terrassier risque de bâcler le travail».

 

  • « Les VRD? … Je vous dirais quand ils attaquerons pour que vous soyez présents ! ».

 

  • « Et qu’ils ne s’avisent pas de nous balancer des gaines vulgairement dans la tranchée».

Ils doivent respecter une certaine profondeur de tranchée et distancer les gaines selon le type. Nous tenons à être là le jour J. Aussi, ça fait un moment qu’on vous demande le planning prévisionnel des interventions, pourquoi vous nous le transmettez pas?

 

  • « Ce n’est pas une obligation de vous les donner Madame!».

 

Mon mari lui demande s’il a des choses à cacher. Le Responsable du centre technique lui répond négativement.

 

  • « Pourquoi vous  ne nous le donnez pas? Vous avez des choses à cacher ? Vous  n’êtes jamais là et ne surveillez même pas notre chantier! Il n’y a pas une fois où l’on vous a vu sur le terrain, à part lors des rendez-vous appels de fond. Vous êtes venu qu’à la fin, et vous ne savez même pas s’il y a des chaînages ou pas !

 

Il est vrai, que le vide sanitaire, les dalles et murs ont été montés alors que notre conducteur de travaux était en vacances . Il n’a donc pas pu vérifier la conformité des travaux. Nous étions là régulièrement et pouvons attester que la maison est pleine de malfaçons. Nous  avons prévenu le siège social de AST groupe à Décines Charpieu,  maintes fois, mais comme à leur habitude, TOP DUO AST fait la sourde oreille.

 

Je poursuis mon questionnaire….

 

  • « Donc, des parpaings d’angle ont été utilisés pour monter le mur du garage et de l’étage. Est-ce normal ?».

 

  • «Oui, on peut les utiliser et ça n’a aucune incidence sur la solidité de la maison.».

 

Il ne cherche même pas à savoir si les « trous » du parpaing d’angle ont été rebouchés ou pas !

 

 

* Caractéristique technique des équipements * 

 

Je lui demande à ce qu’il nous remette les caractéristiques techniques de chaque équipement intérieur et extérieur qui composeront notre maison notamment celles des fenêtres.

 

Pour rappel, depuis plusieurs années, nous lui réclamons les caractéristiques techniques des équipements, comme ils nous ont été présentés sur le catalogue produit AST groupe. 

 

  • « Nous ne les donnons pas et n’avons aucune obligation!». Me répond t-il avec aplomb.

 

Je suis fatiguée !!

 

  • « Donc comme on ne peut pas vérifier l’exactitude des équipement installés, puisqu’on ne peut pas comparer les éléments avec ce qui était convenu.  Comment allons nous vérifier ? On mettra des réserves ? »

 

Je lui fait savoir que nous sommes conscients qu’ils ont perdu de la marge avec notre projet et que nous avons constaté que les fenêtres et baie vitrée, sont du bas de gamme, alors que nous avons payé une sacré plus value, pour avoir des fenêtres de qualité».  

 

  • « vous voyez comment le locquet bouge!  En une semaine, il sera cassé!«  

 

Le conducteur de travaux TOP DUO AST, continue, en nous disant que tout est déjà écrit dans la notice descriptif.

 

  • « C’est faux ! il n’ y a ni marque ni modèle à part pour quelques équipements. Comme allons nous vérifier la conformité des équipements». Lui répondis-je.

Je perds patience et lui lance : « Ah je comprends mieux pourquoi vous refusiez de préciser, sur la notice, certains éléments ! C’était pour nous mettre du bas de gamme !».

 

  • « Eh bien nous on ne met pas de marque, Madame ******** !». me répond t-il avec aplomb.

 

Çà nous est égal!  quand on paie une plus value exorbitante pour des fenêtres en aluminium, on s’attend à avoir de la qualité.

 

  • «Et bien ce n’est pas normal, de plus, votre notice n’est pas conforme à la notice de l’arrêté de 1991  ! »

 

Toutes les prestations complémentaires que vous ajoutez au CCMI, ne sont pas détaillés précisément

 

 

*CDT : Conducteur De Travaux

La suite de ce rendez-vous à ma page suivante


 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

56) Rendez-vous avec Mr Tur PDG de AST

Mr TurMr Tur PSG AST GROUPE

Vu que nous n’avons pas demandé l’autorisation à Mr Tur pour l’utilisation de son image,

il fallait bien trouver une image d’illustration.

Allez, une p’tite touche d’humour!!Humour Top duo AST

 

 

 

 

L’Accueil

Le 26 avril 2018, c’est le jour J. Jour de notre rendez-vous avec le Big Boss de AST GROUPE, Mr Alain Tur.

 

Il est 17h05, nous arrivons au centre technique avec 5 mn de retard, car nous étions coincés dans les bouchons.

 

Bref, nous sommes accueilli par Le Directeur commercial de AST, qui nous attendait au pied de l’immeuble puis nous le suivons jusqu’à la salle de réunion. Étaient présents le collaborateur du service juridique de AST, dont nous n’avions pas été prévenu de sa présence, suivi du Responsable du centre Technique, notre principal interlocuteur depuis l’ouverture du chantier, et Mr Tur qui nous a rejoint peu de temps après.

 

L’accueil est courtois et l’atmosphère détendue. Nous nous installons autour de la table, un petit café de bienvenue, et le dialogue s’engage.

 

TOP DUO AST fait son Méa culpa

Mr Tur nous informe qu’il souhaitait nous voir pour parler de notre situation et reconnaît qu’il y a eu un dysfonctionnement sur la gestion de notre dossier et le traitement des problèmes qui ont suivis. Oui, ils ont clairement merdés ! Il trouve notre situation « intolérable » et nous fait part de son souhait de remédier à tout cela.

 

Mr Tur reconnaît les torts de AST , nous sommes touchés de voir qu’il prennen en considération notre situation. Nous acceptons ses excuses. D’ailleurs ce sont les seules que nous avons reçues en 3 ans, elles sont donc les bien venues.

 

Nous lui demandons pourquoi avoir attendu tout ce temps pour agir?  Pourquoi  l’étude de sol n’est pas respectée? Pourquoi? et Pourquoi?  Il nous dit  ne pas avoir eu bruit de notre situation. Nous lui répondons que nous pensions que l’information était remontée car nos courriers étaient adressés directement au siège social à Décines Charpieu. Il nous confirme que ça n’a pas été le cas.

Mr Tur dit être là, pour tout mettre à plat et avancer afin de nous livrer une maison conforme dans les délais convenus.

 

Il semble sincère, mais nous préférons ne pas nous enthousiasmer trop vite. Nous attendons d’avoir du concret pour cela.

 

Les sujets abordés

 

 * Satisfaits *

L’Etude béton : Mr Tur nous informe qu’ils vont faire appel à une société pour faire une étude béton qui permettra de voir, à travers un garrotage,  si la qualité du béton a été altérée par l’eau des fouilles et les éboulements de terres qui ont suivis le coulage du béton. Ainsi, nous pourrions savoir s’il y a un risque d’incidence sur la solidité des fondations.

 

le drain : Mr Tur s’engage à poser le drain pour lequel nous nous sommes tant battu. Ouf, C’est déjà un poids en moins!

 

Le plan de coupe cela fait 2 ans que nous réclamons les plans de coupe avec l’apparition  des fondations et de la hauteur réelle du vide sanitaire. TOP DUO  ne nous les a jamais transmis. Aujourd’hui, notre constructeur s’engage à nous faire parvenir non pas un plan de coupe mais un avenant à O€ reprenant tous les caractéristiques des fondations et vide sanitaire.

 

Les portes intérieures : Vient le sujet des fameuses portes intérieures qui nous ont été vendues par notre commerciale avec le catalogue produit AST, à l’appui. Dans notre second CCMI, il est convenu que nous ayons des portes isoplanes alvéolaires. Donc pas très isolante. Nous  sommes invités à nous diriger vers le show room. Nous pensions que les portes, vendues dans le 1er CCMI, étaient plus isolées que celles actuelles. Mais Mr Tur et le Responsable du centre technique nous  démontrent que leur composition est identique.

Conclusion : La porte vendue lors du 1er CCMI par notre commerciale n’était pas une porte pleine, contrairement à ce qu’elle nous avait dit à l’époque. Seule la texture de façade diffère.  Nous restons donc avec nos portes isoplanes alvéolaires.

 

Reprise du chantier : Le chantier devrait reprendre la semaine prochaine avec le pompage de l’eau,  le grattage de la terre, suivi de l’étude béton.

 

* Insatisfaits *

Le remboursement de l’étude de sol :    le remboursement de l’étude de sol nous est refusé. Mr Tur nous explique que la loi est mal faîte, elle devrait obliger les vendeurs de terrain à fournir une étude. Nous sommes d’accord sur ce point, mais pour le moment ce n’est pas le cas.

Il ajoute que nous n’étions pas obligé d’accepter le devis qui nous a été adressé suite à la commande de la commerciale TOP DUO.  Nous lui répondons que nous pensions bien faire vu que cette étude de sol est réclamée dans le CCMI. Il nous répond alors que si nous ne leur avions pas fourni cette étude de sol, il n’en aurait pas fait de leur côté non plus.

Et bien heureusement que nous avons accepté ce devis, sinon les fondations n’auraient pas été adaptées à la qualité de notre sol; qui nous le rappelons est un sol argileux avec retrait et gonflement aléa fort.

Nous restons sur notre position quant au remboursement de cette étude de sol…

 

Les exigences des bâtiments de France : le collaborateur du service juridique de AST Groupe, nous informe qu’il est difficile d’anticiper les exigences des bâtiments de France.  Nous restons persuadés qu’un constructeur doit être en mesure d’anticiper ces exigences ne seraient-ce qu’en prenant contact avec les ABF*.

Aussi, lors de la confortation technique, le Technicien géomètre TOP DUO AST, nous avait dit connaître le secteur dans lequel nous construisons et les exigences des ABF*. C’est d’ailleurs pour cela qu’il avait pris l’initiative de modifier nos plans.

Dans ce cas pourquoi n’a t-il pas transmis les informations  à notre commerciale AVANT la signature du CCMI? Cela nous aurez évité de signer des avenants illicites. (= établi par notre constructeur pour correspondre aux exigences des ABF* après signature du CCMI). Ca souligne encore une fois le manque de communication et de transmission d’informations de TOPDUO AST GROUPE.

 

Les plans définitifs : Nous avons demandé de nouveau à avoir une copie des derniers plans d’execution que nous avons signés (en double exemplaire) et retournés le 3 novembre 2017.  Nous avons essuyé un énième refus.

Le Responsable du Centre Technique nous dit qu’ils n’ont pas obligation de nous les fournir et que le plan du permis de construire suffisent. Nous lui répondons alors que l’aménagement intérieur à été modifié depuis  ce dépôt de PC et que ces plans ne sont pas aussi détaillés. Rien n’y fait il reste catégorique.

  C’est à ne rien comprendre! Nous payons pour des plans (CCMI)  que nous ne pouvons avoir. De plus ces plans sont un plus en cas de revente.

 

 

Les sujets non abordés

Nous aurions voulu parler des sujets suivants, mais le temps ne nous le permettait pas.

avenants illicites,

planning prévisionnel des interventions sur le chantier,

Les arrêts et reprises de chantier répétés et injustifiés,

Le délai de livraison prolongé  suite aux  avenants (7 jours par tranche de 1000€).

 

 

Conclusion de ce rendez-vous

Le rendez-vous touchant à sa fin, Mr Tur nous raccompagne poliment et nous assure faire le nécessaire pour que nous puissions avancer. Nous le remercions d’être venu à notre rencontre et repartons plein d’espoir. Nous devrions donc pouvoir rédiger des articles plus optimistes et positifs à l’avenir.

 

Ce rendez-vous a duré 1h15, nous sommes donc allé à l’essentiel et n’avons pas eu le temps de ressasser tout ce par quoi nous sommes passés. En même temps, le Directeur commercial et Mr Tur nous ont dit avoir lu notre blog. Ils savent donc dans quel état d’esprit nous nous trouvons avec tous ces déboires.

 

Au delà des excuses, nous aurions aimé que M.Tur  fasse un geste commercial pour tout le préjudice moral et financier que nous avons subi. 3 ans! c’est pas rien!!!!

 

Au moment où nous écrivons cet article, nous nous disons que de l’appel du Directeur Commercial à la reprise du chantier (normalement prévue la semaine du 1er mai  2018), il s’est passé plus de 2 semaines. 2 semaines de perdu, 2 semaines pendant lesquelles le chantier aurait pu reprendre avec les beaux jours.  Et depuis plus longtemps s’il n’y avait pas eu les fausses excuses d’arrêts de chantier.

 

En tout cas, Mr Tur s’est engagé à nous livrer notre maison dans les délais, nous verrons bien si les engagements sont tenus… 




Le retour à la maison

Les enfants étaient tellement attentifs lors de ce rendez-vous, que sur le chemin du retour, nous leur demandons ce qu’ils ont compris et retenu. Leurs réponses sont plutôt inattendues et elles nous font bien fait rire !

 

On a retenu :

  1. Qu’ils ont dit qu’on était beaux.

  2. Qu’ils ont cru qu’on était des filles (mes fils sont souvent pris pour des filles avec leurs traits de visages fins et leurs tresses, même quand ils sont habillés avec des vêtements de garçon).

  3. Que le Monsieur d’en face c’était un Chef (Mr Tur)

  4.  Qu’ils ne vont pas vous redonner vos sous
  5. Qu ‘on a parlé de Mme B. (il s’agit de notre 1ère commerciale que les enfants appréciaient particulièrement). Aussi la prononciation de son nom les amuse.

  6. Qu’on a parlé de ma chambre (Fils aîné)

 

Bref, ils n’ont rien retenu sur la maison !

 

 

*ABF : Architectes des Bâtiments de France


CONCLUSION : Lorsque vous avez rendez-vous avec le Responsable de la société à laquelle vous avez confié votre construction, instaurez un dialogue paisible. Il est inutile  de monter dans les tours, vous ne serez pas plus avancé!

Aussi, exigez un compte rendu de réunion, sur lequel TOUS les points discutés devront apparaître.

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

47) Que dit l’étude de sol?

étude de sol

« Voilà ce que ça donne lorsque vous marchez sur un sol argileux en temps de pluie. Vous vous enlisez! »

 

 

Depuis qu’elle a été réalisée,  l’étude de sol Ag2avp est au cœur de toutes les discussions avec notre constructeur. Celui-ci s’obstine à ne pas la suivre malgré les recommandations.

Pourquoi est-il si important pour nous que l’étude de sol soit respectée?

  • Tout d’abord notre maison sera construite sur un terrain qui se situe en zone de retrait-gonflement des argiles, aléa fort.  Cela  signifie que notre terrain est argileux :  le sol a donc pour inconvénient de suivre des mouvements de terrain en fonction des changements climatiques (gel, sécheresse ou pluie) . Et qui dit mouvement, dit danger pour la structure (fissures, effondrement…) . En temps de pluie, la terre se gorge d’eau et gonfle de façon importante tandis qu’en temps de sécheresse,  elle se fissure et devient dure. Plus d’infos Ici

 

 

 

 

 

  • Ensuite, si une étude de sol révèle des préconisations indispensables à la stabilité de l’habitation, il faut s’en tenir.

 

  • Aussi, nous  ne voulons pas nous retrouver dans la même situation  que l’un de nos voisins dont la maison se retrouve fissurée moins de 5 ans après sa construction. Son constructeur qui fait partie du TOP 3 des constructeurs de France, n’avait malheureusement pas pris les dispositions nécessaires. De plus, nous avons investi toutes nos économies et nous avons trois enfants à charge … Nous n’avons donc pas le droit à l’erreur.

 

étude de sol argleux

 

 

L’étude de sol est pourtant claire : Pourquoi TOP DUO a t-il attendu une période climatique défavorable alors qu’il aurait pu commencer les travaux bien avant? Pourquoi voulait-il réaliser les fondations avec des semelles 40×40 alors que l’étude de sol préconise du 60×60 minimum?







Pourquoi TOP DUO ne respecte rien?

 

préconisation étude de sol ag2avp argileux

 

 

TOP DUO refuse de poser un drain  à notre future habitation au risque de voir sa responsabilité engagée en cas de désordres/malfaçons.  Tout ça , pour éviter de le prendre à sa charge.

Pourquoi un drain?

  • Qu’est-ce que c’est ?

Un drain est  un tuyau perforé qui doit être placé à la base des fondations tout autour de la future habitation.  Celui-ci- doit être entouré d’un feutre géotextile puis recouvert d’une couche importante  de graviers. Il doit être raccordé au réseau public des eaux de pluie.

Dans notre cas, le constructeur est censé poser un drain ROUTIER.

 

  • A quoi ça sert?

Un drain sert à évacuer le surplus d’eau.

Sa mise en place permet d’éviter:

  • les infiltrations d’eau ,
  • l’humidité, qui peut causer moisissure, corrosion du fer, remontées capillaires vers notre habitation, développement de bactéries…
  • les pressions hydrostatiques qui pourront être néfastes pour les fondations.

 

 A nos yeux, TOP DUO AST  perd toute crédibilité quant à son professionnalisme

Notre constructeur est prêt à ne pas poser de drain pour faire quelques économies alors que le drain joue un rôle important pour garantir la stabilité de notre maison.

 

 

 

 


CONCLUSION : si votre constructeur ne suit pas les préconisations de l’étude de sol, insistez pour qu’il s’en tienne (LRAR au siège social + garant).

La stabilité de votre maison dépend de la bonne réalisation de vos fondations.

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

45) Drain-refus de prise en charge

Drain TOP DUO refuse

Tout au long de notre projet mais surtout depuis que l’étude de sol a été réalisée, notre constructeur n’a jamais évoqué le Drain. Ce dernier est pourtant préconisé pour éviter les inondations de sol.  Nous, nous étions tellement focalisé sur la profondeur des fouilles et la largeur des semelles que nous n’avions même pas fait attention à ce drain.

 

Le 25 janvier 2018, nous contactons notre conducteur de travaux pour savoir si le chantier avance. Rappelons qu’il nous avait dit que les maçons interviendront ce lundi 22 janvier 2018 pour pomper l’eau. Il n’était, malheureusement pas en mesure de nous renseigner car selon ses dires : « le maçon n’est pas joignable ».

Nous revenons sur le sujet du « Drain » qu  nous avions évoqué  lors d’un rendez-vous chantier. Visiblement son Responsable (du centre technique) refuse de le prendre à sa charge. Nous lui demandons donc qui va payer la pose de ce drain? Il nous répond avec culot, que c’est à nous de la prendre à notre charge. Nous lui rappelons alors que nous avons signé pour un CCMI à prix ferme et définitif et qu’il est hors de question que nous déboursions 1€ de plus. Aussi, nous avons un courrier dans lequel le constructeur s’engage à suivre l’étude de sol. Et oui, il semble l’avoir oublié, ça ! Selon le conducteur de travaux, il s’agit d’une préconisation et non d’une obligation. Mais oui, biensûr !





Petit rappel concernant l’étude de sol :

Dans le CCMI TOP DUO, il est écrit :

« le maître d’ouvrage devra se faire communiquer, par le vendeur du terrain, tous documents ou renseignements concernant la nature du sous-sol, afin de les communiquer au constructeur qui pourra dès lors, sous sa seule responsabilité, chiffrer le coût des travaux spéciaux et les proposer au Maître d’ouvrage »

 

A nos yeux :

« Se faire communiquer«   Faire réaliser au client et à ses frais

« Les proposer aux Maître d’ouvrage«  De l’imposer au Maître d’ouvrage

 

ou encore

 

« Le maître d’ouvrage doit fournir au constructeur, notamment afin de déposer le permis de construire, sous son entière responsabilité, tous les renseignements concernant le terrain notamment….étude de sol ».


 

Dans le CCMI, TOP DUO fait souvent référence à l’importance d’avoir une étude de sol. Mais au final, il ne la suit pas ! Nous avons dû nous battre et nous nous battons encore aujourd’hui pour qu’il s’en tienne à notre étude de sol.

 

Commande de l’étude de sol

Comme nous n’en avions pas le jour de la signature du CCMI :

  1. Notre commerciale a commandé par email, l’étude de sol auprès de la société BATIGEOCONSEIL, partenaire de TOP DUO AST,

  2. Nous recevons le devis à notre nom quelques jours plus tard

  3. le 15 décembre 2015 , nous signons le 1er CCMI + commerciale demande à son partenaire d’intervenir pour effectuer l’étude de sol + acceptation de la sté BATIGEOCONSEIL d’intervenir.

  4. L’étude de sol est réalisée dès le lendemain matin (donc après signature du CCMI).

  5. Réception facture de la Sté BATIGEOCONSEIL et paiement avec notre argent personnel (face au refus de notre commerciale de l’intégrer dans le CCMI.)

A l’époque nous ne connaissions pas nos droits et ne savions pas que cette pratique était ILLEGALE! C’est le constructeur qui devait prendre à sa charge l’étude de sol.

Il continue en nous disant : « ce que je peux vous proposer c’est que vous voyez directement avec le maçon et il vous posera le drain, vite fait. Ça vous reviendra moins cher ». C’est UNE BLAGUE !!!

 




 

Mais jusqu’où ira TOP DUO ?

 

Nous avions pourtant lourdement insisté (appels, emails,..) auprès de notre commerciale de l’époque (sachant qu’elle avait l’étude de sol en sa possession depuis 7 mois avant de signer le 2ème CCMI) pour que tous les frais supplémentaires des travaux spécifiques liés à notre terrain soient pris en compte dans le CCMI. Elle a forcément refusé.

Nous ne paierons pas sa négligence et ne céderons encore moins à la tentative de retournement de cerveau du constructeur.

Peu nous importe, c’est au constructeur de payer ce drain et il a obligation de le faire. Comme il s’en-tête, nous espérons que le rapport de l’expert  le fasse revenir à la raison.

 


CONSEIL : Si votre constructeur s’entête et refuse de suivre votre étude de sol, insistez pour qu’il s’en tienne. Surtout si celle-ci est mentionnée dans le CCMI et est indispensable à la stabilité de votre habitation. Cela souligne l’importance de suivre les recommandations de l’étude de sol.

Aussi nous vous rappelons qu’il est important d’adresser l’étude de sol, par Lettre Recommandée avec AR (+ par email avec confirmation de lecture, si vous le souhaitez), à votre constructeur (siège social) avant de signer le CCMI. Il ne pourra pas dire qu’il ne l’avait pas avant votre engagement. C’est un point que nous avons respecté à la lettre.

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire

44) Janvier 2018, nouvelle année

Bonne année cher(e)s lecteurs et lectrices!!!!

Nous vous souhaitons plein de beaux projets.

Nouvelle année

 

…Mais c’est aussi la rentrée avec TOP DUO. Nous espérons que cette année sera meilleure que les précédentes et que notre construction va enfin avancer. Cela fait  plus de 2 ans et demi que nous avons commencé notre projet avec TOP DUO, nous espérons donc avoir notre maison pour cette fin d’année.

 

Le 4 janvier 2018, nous recevons l’appel de notre conducteur de travaux qui nous informe que les maçons ont pompé, hier, l’eau qui stagnait dans nos fondations. Malheureusement en raison du temps pluvieux cela n’a pas servi à grand chose. Il nous assure que le chantier suivra son cours la semaine prochaine car la météo annonce un temps plus favorable, que les ouvriers pomperont l’eau de nouveau et gratteront la terre qui est retombée sur les fondations. Nous l’informons de notre inquiétude concernant les fondations car les fouilles ont été creusée sur 2 jours avant coulage du béton.

De ce fait, des éboulements se sont produits et de leau était présente dans une partie des fonds des fouilles. Il nous répond que pour lui, « il n’ y a pas de soucis », que les vidéos et photos (que nous n’avons jamais vu!) qui lui ont été adressées par les maçons avant, pendant et après le coulage du béton l’attestent. Nous sommes surpris car nous étions présents tous le long et à aucun moment nous les avons vu prendre des photos et encore moins des vidéos. Bref, comment peut-on juger de la qualité du travail effectué sur photo ? cela ne nous rassure pas du tout car nous craignons que la qualité du béton ait été altéré par la terre et l’eau.


Le 6 janvier 2018, nous recevons une LRAR de TOP DUO AST Groupe, en réponse à nos courriers du 12 et 18 décembre 2017 . Il est écrit :

« Nous vous informons que les fondations et coulage béton ont été réalisés dans les règles de l’art tel que le montre nos photos et vidéos. « Tiens les nôtre prouvent le contraire ! » « De plus les événements climatiques n’ont pas altérés nos travaux et nous ferons un nettoyage du chantier avant l’élévation ……Si toutefois vous avez des doutes sur la réalisation de votre ouvrage, vous pouvez vous faire accompagner d’un professionnel du bâtiment lors de vos rendez-vous de chantier » ah oui? pour une fois qu’il nous donne un bon conseil ! Ce n’est pas rentré dans l’oreille d’un sourd !

Nous y avions déjà pensé. Mais là, vu la réponse qui nous a été faîtes nous sommes plus que motivés et commençons nos recherches d’ experts.

 

Le 7 janvier 2018, encore une fois, nous nous rendons sur le terrain pour juger de l’état des fondations. Eh bien, rien a changé, elles sont dans le même état qu’au mois de décembre. Le vent a visiblement soufflé très fort sur le terrain.

Résultat :

  • les pancartes sont éventrées,

  • les sacs de sables renversés,

  • 2 ferraillages tordus (Bon ils sont comme ça depuis le 10 décembre 2017, mais là, c’est de pire en pire)
     

Cliquez sur le diapo pour faire défiler les images plus vite

 

le 11 janvier 2018, nous recevons l’appel de notre conducteur de travaux qui nous rappelle que l’appel de fond n’a pas encore été réglé. « Eh bien nous vous avons adressé une LRAR (le 18 décembre 2017) dans laquelle nous demandions une visite chantier pour constater l’état d’achèvement  et nous sommes toujours en attente». Il nous propose alors une date, rendez-vous est pris pour le mercredi 17 janvier 2018.

 

VISITE CHANTIER

Appel de fond « Achèvement des fondations »

Mercredi 17 janvier 2018, nous nous rendons à notre rendez-vous terrain avec le conducteur de travaux. Premiers sur les lieux, nous constatons qu’il y a encore plus d’eau, il est donc impossible de voir les fondations. Fort heureusement nous étions présents lors de 1a première étape et avons pu voir le coulage du béton jusqu’à hauteur des piquets délimitant la profondeur des fouilles (50cm). Même si cela n’a pas été fait dans les règles de l’art (signalé au constructeur par LRAR), nous avons le rapport de l’expert qui nous protège en cas de problème.

Notre conducteur de travaux à l’air surpris de découvrir une « piscine » comme il le dit si bien. Effectivement, il y a près de 30cm d’eau. Il nous explique que :

  • toute cette eau sera pompée ce lundi 22 janvier 2018,
  • la terre éboulée sur les 4 façades sera retirée,
  • qu’il s’assurera que tout est bien sec avant de commencer le vide sanitaire.

Nous l’espérons car de toute façon, nous serons bien là pour vérifier que tout se fasse correctement.

 

 

ETAT DU CHANTIER

Ensuite, vient le sujet qui nous tient à cœur : le respect de l’étude de sol. Nous lui demandons s’il a obtenu une réponse du Responsable technique au sujet du drain qui doit être posé. Il nous répond ne pas lui en avoir encore parlé. Nous lui demandons donc à ce qu’il relance et à s’en tenir à l’étude de sol et attendons leur réponse. ATTENDRE, un mot que l’on connaît si bien.

Nous avions soigneusement préparé un procès verbal (compte rendu de réunion signé des 2 parties) en double exemplaire. Sur ce dernier, nous avons notés toutes nos questions et remarques :

  • Les fondations sont noyées sous 30 cm d’eau, qu’envisagez-vous de faire?

  • 2 ferraillages situés sur le pignon droit sont tordus

  • Le drain est absent et nous estimons qu’il doit être fait conformément à l’étude de sol.

  • Éboulement de terres sur les fondations plus particulièrement sur la façade arrière et sur la limite séparative

Le conducteur de travaux signe notre procès verbal, puis , quelques minutes plus tard, nous tend un document « Compte rendu visite chantier » sur lequel ont été reportés les points que nous venons de relever. Nous le signons, à notre t après avoir lu les petits caractères situés en bas de page, biensûr. 🙂  eh oui on devient parano avec TOP DUO!

De retour à la maison, nous adressons au CREDIT FONCIER, une demande de déblocage de fond par email.




Depuis notre visite chantier du 17 janvier 2018, nous n’avons toujours pas de nouvelles de notre conducteur de travaux. Le 29 janvier 2018, nous tentons de le joindre par téléphone, en vain. En même temps vu la météo (temps pluvieux) nous doutons que les maçons aient effectué le pompage, cette semaine, comme il était convenu. Nous contactons alors notre futur voisin. Qui, lui, nous informe qu’il y a 3 personnes qui sont intervenues sur notre terrain pour pomper l’eau le samedi 27 janvier 2018 . Aussi du matériel aurait été livré pour continuer les travaux.

Nous décidons alors d’aller constater par nous même.

Effectivement,

  • il y a moins d’eau , mais les fondations sont pleines de terres éboulées.

  • du matériel a été livré visiblement des parpaings pour monter le vide sanitaire, ainsi que des gaines (noire, rouges et vertes) et tuyaux de canalisation.

  • Le chantier  est à l’abandon. Il y a des déchets un peu partout. On dirait une déchetterie!

Nous craignions que les maçons commencent à monter le vide sanitaire sans poser le drain, sans pomper l’eau et sans enlever la terre éboulée. Fort heureusement il n’y avait personne.

 

Cliquez sur le diapo pour faire défiler les images plus vite


CONSEIL : Même s’il n’ y a pas d’activité sur votre chantier, n’hésitez pas à vous rendre sur les lieux. Sans oublier votre appareil photo

 

Lire la suite →

Publié par lyly admin de construire-avec-top-duo.fr dans RECIT, 0 commentaire